Partagez | 
 

 Imitation ♫ [Kasuka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Master Of Game, Name Me Joker
✖ Master Of Game, Name Me Joker ✖


avatar

Messages : 370
Age : 23
Emploi : Musicienne de rue/mendiante, model à ses dépends, vente d’information et bien sur, maître chanteuse professionnel. Sa ne vous suffis pas?
Localisation : In the street of the memories



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Imitation ♫ [Kasuka]   Mer 15 Juin - 21:26

Imitation
Je suis une personne artificielle
Personne ne se soucie de cette existence sans émotion
Et je suis juste la pour te chercher
Je suis si triste…








Le temps ne devenait important, seulement quand nous y prêtions importance, à cet instant, cachée entre deux étagères avec seulement quelque rayon de soleil qui arrivait à passer entre deux livres, rien ne semblait capable de brisée la tranquillité de Sora. Entourer d’une multitude de journaux, elle ne semblait plus connecter à la réalité. Si quelqu’un lui avait posée la question, elle n’aurait pas sur vous dire depuis combien de temps elle était la. Cela lui importait peu, après tout, la jeune fille n’avait rien à faire. C’était d’ailleurs la principale raison de sa présence ici. Dans cette bibliothèque poussiéreuse, entourer de journaux en mauvais états et datant, pour certain, de plusieurs années. Son arrivée dans la ville avait été amusante, mais au bout d’un moment, Sora avait commencé à s’ennuyer, elle avait appris bien des choses grâces à internet, sur la ville et ses habitants. Mais se n’était toujours pas suffisant et se n’était plus amusant. Alors pour s’occupée et combler cette impression de manque dans ses informations, elle avait décidé d’éplucher les journaux. C’était long, mais sa tenais occupée au moins et il était possible d’apprendre des choses surprenante. Se frottant les yeux avec la manche de son habit, l’adolescente se releva paresseusement, grimaçant en sentant ses jambes la lancer douloureusement. Rester assise sans bouger avait été une très mauvaise idée.

Elle fit plusieurs allée retour pour imprimée certain article, sortant de son sac – un simple sac noir en bandoulière qui lui tombais jusqu’aux genoux- des marqueurs, surlignant se qui l’intéressait. Mettant le tout dans son sac, la jeune fille se dirigeât vers les rayons des romains, maintenant qu’elle avait se qu’elle voulait, autant se détendre devant un bon livre. De sa main droite, Sora sortit son téléphone de son sac. Un simple mobil noir et bleu à clapet, qui avait plus que fait son temps. 18 heures passées, cela fessait donc 6 heures qu’elle trainait dans cette bibliothèque. Branchant le casque qu’elle portait autour de son cou à son téléphone, l’adolescente alluma sa musique alors que de sa main gauche, elle essayait tant bien que mal d’attraper un livre, qui se trouvais sur la dernière étagère d’une bibliothèque.

Si se n’était pas arrivée à elle, Sora en aurait surement rie, sa musique, alors, allumée, démarra avec un peu trop de volume, la fessant sursauter et échapper le livre qu’elle avait attrapé du bout des doigts. Se dernier atterrit sur son front douloureusement avant de finir sa course par terre. Grimaçant alors qu’elle frottait son front, la jeune fille se retrouva devant deux grand yeux qui si ils l’auraient pu, l’aurai tué sur place.




XxXxXxXxX





Il était maintenant bien plus tard. Après avoir été éjecté de la bibliothèque, Sora c’était installée dans une cafétéria, le plus loin possible de tout le monde –elle ne se s’entait vraiment pas capable de supporter les gens la regarder, elle regrettait d’ailleurs la bibliothèque pour cela-. Une fois son ventre remplie, elle avait à nouveau sortit les journaux de son sac, les avait étalé un peu partout sur sa table, puis avait perdu conscience de tous se qui l’entourait.

Ses yeux étaient douloureux à trop forcée dessue pour lire, son front lui fessait mal –elle avait d’ailleurs, une très jolie bosse bleuter, qui ressortait sur sa peau blanche et qu’elle essayait, admirablement, de cacher avec ses cheveux- et elle commençait à avoir froid. Elle n’était pas frileuse la plupart du temps mais, simplement habiller d’un haut à manche longue noir et gris trois fois trop grand et trop large pour elle –sa manche gauche ne fessait que glisser de son épaule, comme pour appuyer ses dire mais au moins son habit lui arrivait aux genoux-, d’une paire de botte de la même couleurs et d’une écharpe bleu et noire, chaque cou de vent semblais chatouiller sa peau et provoquer un horrible tremblement. Enfonçant un peu plus sa tête dans son écharpe, elle essayait de distinguer se qu’il se trouvait face à elle. La jeune fille n’était pas perdue, mais elle n’était pas capable de voir dans le noir. La nuit était pourtant clair mais quand vous passer d’une grande rue bien éclairer, à des ruelles où les lampadaires semble de plus en plus rare – quoi que, les grandes rue ne semblaient pas en disposer beaucoup non-plus, mais vu les rumeurs sur un homme qui passait son temps à arracher le mobilier urbain, ce n’était pas extraordinaire-, il serait difficile pour elle, de distinguer quelque chose avant un certain temps.

Deux bleus et deux poubelles renverser plus tard, Sora semblaient arrivée à voir un peu mieux se qui l’entourait – si l’objet par terre qu’elle avait réussit à évitée (mais pas à identifier) pouvais être un indice-. S’essayant sur un petit muret – ou peut être était-ce une poubelle-, l’adolescente ouvrit son téléphone et coinça entre ses dents une sucette qu’elle avait sortit de sa poche. Il est amusant de constater que c’était toujours dans les pires moments que notre téléphone décide de nous lâchée, songeât distraitement Sora en le voyant s’éteindre par faute de batterie et qu’un bruit la fessait se remettre sur ses deux pieds. Ses yeux azure parcourait chaque recoin de la ruelle dans laquelle, elle c’était arrêter. Avec hésitation, elle avançât jusqu’à l’origine du bruit, plus que quelque pats et elle y était… Sauf qu’elle manqua de tombée en trébuchant sur quelque chose – l’objet qu’elle avait pourtant réussit à éviter quelque instant plus tôt- attrapant entre ses mains, l’objet qui faillit être responsable de sa chute, elle le remonta jusqu’à ses yeux pour constater qu’elle tenais entre ses doigts, quelque chose de vert et d’assez long, avec deux grand yeux jaune, une espèce de peau écailler…

Ni une ni deux, elle se laissât tombée en arrière, retombant fesse contre béton –assez douloureux vu sa grimace- alors qu’elle s’étranglait avec sa sucette. Un alligator semblait lui crier sa conscience, son instinct lui criait de lâcher cette chose et de fuir très loin. Si Sora avait toujours écouté son instinct, c’est parce que son esprit logique avait toujours été d’accord avec lui. Mais aujourd’hui se dernier n’était pas d’accord, un alligator à Ikebukuro ? Elle aurait du le savoir, après tout, les journaux parle d’homme surpuissant, de femme sans tête, de gang de couleurs, alors pourquoi pas d’un animal comme sa ? En plus, en y regardant mieux, on ne peut pas seulement tenir la tête d’un alligator, et cette dernière ne peut pas être aussi légère qu’une plume.

Il y avait un trou dessous ! Capable de rentrée la tête d’un humain très facilement. Un fou rire lui pris la gorge, qu’elle retiens à grand mal -principalement car rire avec une sucette dans la bouche et ses deux mains occupée à tenir quelque chose, n’était pas vraiment conseiller si on souhaitait éviter de s’étrangler-. Face à elle, se tenait en plus, une montagne de sac plastique qui avait l’air de contenir des costumes et sur la droite de se tas, la fin de la queux du costume d’alligator, qui bougeait de droite à gauche…
Clignement d’œil, contact d’une manche sur yeux bleu. La queux se mouvait toujours. Alors elle fit la chose la plus… normal dans une situation catastrophe –pour la plupart des gens ‘’normaux’’-, c'est-à-dire une chose qu’elle n’avait faite depuis des années. Elle criât, jeta la tête d’alligator dans les airs et portât ses mains sur ses joues –sa ne sers à rien, à pars à se faire mal quant vous possédiez des ongles mais c’était un stupide réflexe- et serra les dents -brisant au passage, un bout de se qu’elle tenait dans sa bouche-. Son cri était amusant, d’une nature timide, elle ne parlait jamais bien fort et même si elle chantait souvent –sa voix aurait donc du être capable de produire un meilleur cris- son cris restait assez faible et on aurait presque dit les cris plaintif d’un animal qu’on égorge-se qui est sois dit en passant, très moche à écouter-.
Sa sembla faire réagir le pseudo crocodile, sa queux disparus et quelque chose sautât au dessue de la tête de Sora, c’est donc tout naturellement qu’elle s’étalât, le dos et la tête par terre pour l’éviter. Il y u un miaulement, puis un silence assez pesant, alors Sora tourna légèrement sa tête sur le cotée. Des yeux azure rencontraient les yeux vert d’un chat.


** Un chat avec une queue d’alligator ? **


Elle clignât les yeux une fois, deux fois, trois fois… Le chat était pourtant toujours la et Sora aurait pu jurer qu’il se moquait d’elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Modérateur général~
Modérateur général~


avatar

Messages : 2171
Emploi : Top model
Localisation : derrière vous...bouh



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Imitation ♫ [Kasuka]   Sam 18 Juin - 1:55

Les nuits à ikebukuro se ressemblait toute, les enceintes des boutiques éclairaient de milles feus les commerces de l'endroit. Sunshine city rayonnait dans la nuit. Les rues, bien que l'heure fut tardives, étaient encore emplies de monde, une marrée sombre de jeunes gens venus en ville pour se détendre. Au milieu de la foule, un jeune homme, brun, le regard vide de toute émotion, traverse la foule avec la discrétion la plus parfaite. Et pourtant l'exercice était corsé! Le visage couvert par sa capuche le jeune brun se faufilait entre les groupes, zigzaguait entre les badauds. Sur son passage certains se retournaient, avec la drôle de certitude de connaître ce visage au traits fin. Si le frère était connu, son aîné l'étant surement plus dans ce quartier d'Ikebukuro.
Kasuka s'arrêta un instant, fixant une affiche qui trônait devant un cinéma surement bondé, là on pouvait voir un visage, mais la personne que regardait kasuka n'était en fait que lui même, imprimé sur une affiche aux proportions sur-dimensionnées. Le top model poussa un long soupir comme harassé par cette popularité parfois trop oppressante. Et derrière lui déjà quelques jeunes filles s'étaient approchée, ma foi elles n'était pas bien méchante, elle ne mordaient pas, et elles semblaient bien discrètes, la jeune star se prêta bien volontiers au jeu des autographe avant de prendre la poudre d'escampette. Le jeune homme, sans pour autant se mettre à courir, s'était sauvé de la foule et de la chaleur ambiante préférant les coin d'ombre rafraichissant.
Tout en avançant son regard se porta sur quelques couple, ça et là, qui profitais de l'ombre que leur apportait la nuit pour se cacher des regard indiscret. Quelque part le jeune Heiwajima les enviait, jamais il n'aurais imaginé pouvoir avoir une telle relation avec le sexe opposé tant la pression médiatique aurait été forte.

Kasuka, perdu dans ses pensée, n'avait pas fait attention où il avait posé les pieds, ni dans quelle direction il allait, si bien qu'il finit pas se retrouver dans ce genre de ruelles étroite et sombre qu'on ne souhaite jamais emprunter même lorsque l'on est pressé. Cependant loin d'être effrayé, le cadet des Heiwajima, fourrant ses mains dans ses poches, reprit son avancé dans cette rue étriquée et odorante. Mais alors que le jeune homme voulait faire demi-tour, retourner dans un coin moins paumé, des petits cris de frayeurs raisonnèrent, il crut tout d'abord à un chat, mais les plaintes se firent plus insistantes, poussé pour son instinct de chevalier servant notre star, s'avança dans la direction de ce bruit suspect. Des multitudes de scénarios lui traversé l'esprit, ces pensées étaient surement du à une déformation professionnel, peut être était-ce un homme en pleine mutation comme dans Le loup-garou de Londres, ou bien encore un dangereux psychopathe, car il était courant, ces temps-ci, que d'étranges personnes s'en prennent directement à des pauvres victimes sans défenses. Et c'est à force de tergiverser que Kasuka arrivant à bon port. Il chercha un instant une silhouette, pencha la tête, comme si cela pouvait l'aider à mieux distinguer dans ce cambui informe qu'était la nuit.
Ne trouvant rien, le brun s'en retourna, mais son pied buta contre quelque chose, quelque chose ou quelqu'un? Car la pierre qui avait bloqué son pied semblait étrangement chose, une pierre élastique, presque molletonnée, une pierre..Verte? Le jeune homme appuya ses mains sur le béton humide, haussant sa carcasse au dessus de l'obstacle. Ce qu'il put distinguer l'étonna alors un moment, entre ses doigts était pris de drôles de fils bleutés, on aurait dit de la soie. Comme Persée suivant le fil d'Arianne, ses yeux remontèrent le long de cette étrange marée filandreuse. Au bout de cette écharpe de chevelure se trouvait un visage, rond, typiquement féminin, les traits était un peu salis par quelques marque de coup. Son visage au dessus du sien, l'acteur prit un temps pour observer la jeune fille un peu défait. Sans pour autant retirer son corps de là, le jeune homme regarda à droite et à gauche, cherchant la raison des cris précédents. Il ne vit rien à part une grosse tonne de sac contenant des costumes abimés, jeté en boule sur le sol une combinaison verte caïman trainée, son regard s'étendit plus loin. Sur le muret là, un chat se tenait, son arrière train semblait coincé dans une boite de biscuit de la même couleur que le costume, un infime sourire étira les lèvres du jeune homme, surement cette jeune demoiselle était-elle parti à la recherche de son chat, et ces cris qu'il avait étendu devait surement être procuré par la joie de retrouver son petit animal. Le visage toujours fermé cependant il reposa ses yeux sur la jeune fille.

-Désolé.

Il s'était excusé, excusé d'avoir trébuché sur son petit corps et de s'être affalé comme il l'avait fait sur la jeune fille. Alors dans un mouvement lent il amorça de se relever saisissant dans le même geste la main de la demoiselle afin de la relever.




Click Me!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://children-of-thenight.forumsactifs.com/forum.htm


Master Of Game, Name Me Joker
✖ Master Of Game, Name Me Joker ✖


avatar

Messages : 370
Age : 23
Emploi : Musicienne de rue/mendiante, model à ses dépends, vente d’information et bien sur, maître chanteuse professionnel. Sa ne vous suffis pas?
Localisation : In the street of the memories



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Imitation ♫ [Kasuka]   Mar 21 Juin - 23:42

Quelque seconde s’écoulèrent sans que rien ne brise le silence qui semblait s’être installé. Il était tellement tard que personne n’aurai jamais mis les pieds dans ses ruelles. Qui serait, sincèrement, assez suicidaire pour venir ici, en pleine nuit et surtout, après avoir entendus un cri –entendez bien que je parle de celui que Sora à pousser quelque instant plus tôt- ? Personne, songeât avec une légère déception l’adolescente. Déception, oui c’était bien se qu’elle ressentait. Parce qu’elle, elle aurait été assez idiote pour venir voir se qui se passe, et en dernier recoure, aidée-bien qu’elle aurait simplement appelé la police si quelque chose se passait-. Elle aurait aimée pouvoir dire que les humains étaient des personnes courageuses, des personnes prêtes à venir en aide au gens. Mais elle ne pouvait pas, car elle, plus que n’importe qui, savait que se n’était qu’un mensonge. Pourquoi aidée quelqu’un alors que sa pourrait-être dangereux pour nous ? Pourquoi se préoccupée des autres, alors qu’il est déjà assez compliquer de veuillez sur nous-mêmes. Pourquoi laisser notre vie être bousculée à jamais, à cause d’un simple cri ? Il était tellement simple de se convaincre que se n’était rien, que rien n’arriverait, que nous aurions été incapable d’aidée quelqu’un, il était tellement simple de passer à coter de tout sa et d’oublier. Bien que, certaine personne, bien plus innocente que d’autre aurait pu venir, la jeune fille en avait tellement peu rencontré, qu’elle pensait cette ‘’espèce’’ en vois de disparition.
Oh bien sur, Sora n’était pas en danger du tout, mais sa personne n’aurait pu le savoir à moins de venir vérifier.

Frottant sa manche sur son visage, sans se soucier qu’elle devait surement, plus se salir qu’autre chose. Alors qu’elle allait se relever, la jeune fille stoppa tout mouvement en entendant des bruits de pats venir dans sa direction. C’était pourtant impossible n’es-ce pas ? Personne n’était en train de venir dans sa direction n’es-ce pas ?! Ses pensées étaient dans un chaos le plus total. Son corps restait figer alors que ces yeux s’écarquillaient de façon incontrôlable. Surement aurait-elle tremblé, si Sora n’avait pas essayé de reprendre son calme. Il y u un léger bruit, comme un froissement de tissue –surement la personne bougeait-elle- mais cela voulais dire, que la dite personne était juste à coter d’elle, pour que le son lui apparaisse aussi nettement. Au lieu de paniquer un peu plus, sa semblât au contraire calmer Sora. Alors il y avait encor des personnes assez idiotes pour venir ici, et elle rencontrait une ici, à Ikebukuro. La vie était décidément bien faire. L’adolescente avait conscience, bien sur, de ne pas avoir pris connaissance de toute les personnes en ville – ce qui était tout à fait normal connaissant son caractère- et que certaine information qu’elle avait pu trouvée, était certainement fausse – des gens tout gentil, tout mignon, pouvais très bien se révéler être de vrai teigne et des hommes qui semblais froid et calculateur, pouvais aussi bien s’avérer agir pour le bien des autre- alors finalement, il n’était pas impossible qu’elle rencontre un bon samaritain.
A présent, Sora avait devant elle, deux grands yeux. Elle n’aurait sur exactement dire comment c’était arrivée mais la voila maintenant avec quelqu’un au dessue d’elle. Mieux valait ne pas chercher à comprendre, songeât-elle intérieurement avec un certain amusement.


-Désolée.


Si elle avait pu, l’adolescente aurait tiré une tête de trois mètre de long, mais incapable de faire sa, elle se contentait d’ouvrir et de fermer la bouche alors que ses yeux avait l’air d’essayer de s’écarquiller plus que toute personne normal arrivais à faire, elle ressemblait étrangement à un poisson, dans cette état. De 1, car elle se demandait si elle rêvait ou non, quelqu’un venais bien de lui tombée dessue pour ensuite s’excuser et la relever ? – Se que toute personne normal aurait surement fait mais cela avait un rapport avec le numéro 2-, de 2, la personne ne lui était pas inconnus –tout du moins son visage- Kasuka Heiwajima – son répertoire d’insulte ne franchisait pas ses lèvres mais traversait très bien ces pensées, elle n’aurait jamais pu espérer tombée sur lui- et de 3, il serait temps qu’elle accepte la main qui lui était tendus et qu’elle reprenne une expression en tant sois peu ‘’humaine’’.


-Ce n’es-est pas grave…


Lançant un petit sourire timide pour le remercier de l’aider à se relever, elle attrapa sa main.



XxXxXxXxX



-Miaow


Elle allait tuer se chat, c’était maintenant certain. Pourquoi ? Parce qu’après s’être relevé, elle avait voulu aider le chat, en lui enlevant le bout de costume accroché à lui. Elle c’était alors approcher et avait tendus les mains. Sora adorait les chats, et ces derniers lui rendaient très bien. Sauf qu’elle était sur que ce n’était pas un chat ! Sa devait être un démon, un démon sous la forme d’un animal pas si inoffensif que sa. Ce dernier avait sauté sur sa tête avant de se jeter par terre, la fessant basculer en avant et taper son front tapant sur le muret. A l’endroit exact ou l’adolescente avait une boss, se trouvait à présent légèrement ouvert, pas de quoi s’inquiéter, il y avait à peine du sang- Sora avait passer sa main dessue, et sa paume contenait le sang, de se qui aurait pu appartenir à une petite coupure-, mais sa lui fessait un mal de chien et elle imaginais sans mal que son front devait vraiment avoir une sal tête à présent.
Tournant sa tête vers Kasuka, elle le détaillait du regard discrètement. Il ne semblait pas méchant, selon les informations disponibles sur lui – et il n’y avait même pas besoin de chercher bien loin pour les avoirs-, il n’aimait pas vraiment qu’on le harcèle- se qui était dangereux en somme quand on savait qui était son frère- mais était particulièrement intelligent. Se n’était pas grand-chose pour la plupart des gens, mais pour Sora sa lui suffisait à savoir qu’elle n’avait pas grand-chose à craindre de lui, qu’elle allait éviter de lui demander des choses sur sa carrière – les photos et autographe était proscrit- et qu’il n’était pas un imbécile heureux qui fonçait sans la moindre réflexion – se qui était étonnant, pourquoi était-il venus ici alors ?-. Fouillant distraitement dans son sac, la jeune fille en sortit… une canette, puis une autre. Pourquoi elle en avait deux dans son sac, elle n’en avait pas la moindre idée, mais temps mieux. Elle mourrait de soif et n’u pas d’hésitation à boire. Coinçant en passant sa sucette entre ses doigts et sa canette.


- V-vous en voulez ?


Elle avait dit sa en tendant l’autre canette, baissant légèrement la tête pour ne pas qu’on voit la gêne qui s’inscrivait dans son regard.


- Excuser m-moi… Je ne su-suis pas vra-vraiment douer pour faire les con-conversations… Pourquoi êtes v-vous venus ici ?


Sora n’avait pas résisté à poser la question, après tout se n’était pas un mal et la question n’était pas vraiment indiscrète. La seul chose étrange dans tout sa, était surement, la situation dans laquelle ils se trouvaient. Dans une ruelle isolées, présent sur les lieus, une fille timide comme tout qui proposait une canette comme si elle n’avait jamais criée, une personne mondialement connu qui accoure après un cri et un chat démon. Il existait mieux et surtout moins étrange comme rencontre… Mais ne dit-on pas que les plus étrange rencontre, son les meilleurs ?


- J-je m’appelle So-Sora sois di-dit en pass-passant….



Chat = 2 , Sora = 0.






Secret ~Black Vow~ / Secret ~Voeu Noir
Un vœu les unissant entrelace leur rencontre,
Portant un crime impardonnable.
Le temps fait pourrir le fruit du péché
Jusqu'au jour où ils se rencontreront à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Modérateur général~
Modérateur général~


avatar

Messages : 2171
Emploi : Top model
Localisation : derrière vous...bouh



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Imitation ♫ [Kasuka]   Ven 24 Juin - 20:41

C'était une jeune fille décidément excentrique, pensait Kasuka, il fallait l'être pour se mettre à la poursuite d'un pauvre chat, pauvre chat qui, d'un bond agile, atterrit sur la caboche bleuté de la demoiselle avant de retomber sur ses pattes au sol et de prendre la poudre d'escampette. Le jeune brun fixa alors un instant, l'ombre du corps de Sora étalée au sol. Et sans quémander son aide pourtant, la demoiselle se redressa avec le peu de fierté qui lui resté le front rougi par le choc. Le jeune homme voulut un instant s'en retourner, s'éloigner de cet être étrange, car à Ikebukuro il fallait même se méfier des femmes. Mais kasuka ne fit pas volt face il regarda la demoiselle avec cet air odieusement détaché, sans rien dire, laissant un long silence planer. Quelques goutes de sang vinrent perler sur le front de la jeune femme qui y apposa sa main aussi rapidement qu'elle put. Au pied du cade des Heiwajima ronronnait le chat mutant, les yeux sombre de l'acteur descendirent sur l'animal avant de poser une genou à terre. Sa main caressa un instant le pelage sombre du petit monstre avant que cette dernière ne vienne retirer le morceau de costume coincé sur l'arrière train de la pauvre bête, jetant la pièce de tissus contre les autre dans un bruit de froissement de tissus. Aussitôt, surement effrayé par ce bruit soudain, le chat fila dans l'ombre d'une rue toute proche dans un miaulement inquiet.

Quand Kasuka releva les yeux il aperçut la silhouette de la jeune inconnue qui , dans un mouvement saccadé et désordonné, cherchait on ne sait quel objet au fond de son sac qui semblait, ma foi, bien rempli. Objet qu'elle finit bien par trouver, elle avait sortit de ce fatras une canette, puis deux, qu'elle avait généreusement tendu au top modèle. Kasuka avait acquiescé calmement saisissant l'objet entre ses doigts, paressant à peine surpris par le contact frais du métal contre sa paume, avant de prendre le temps de remercier son interlocutrice.

-Excuser m-moi... Je ne su-suis pas vra-vraiment douer pour faire les con-conversations... Pourquoi êtes v-vous venus ici ?

Le jeune Heiwajima avait réfléchi un instant, pourquoi s'était-il pressé dans cette rue? C'était un mélange de curiosité et d'ennui qui l'avait amener dans cette rue et un peu de hasard aussi il faut bien l'avouer, et, poussé par son esprit chevaleresque, s'était inquiété, un peu, pour cette personne qui poussait d'étranges plaintes.

-Hé bien...J'ai entendu vos cris, je me suis dit que vous auriez surement besoin d'aide.

Son index avait, d'un coup sec, ouvert la canette dans un bruit d'air qui s'échappe. Depuis combien de temps n'avait-il pas pris un peu de temps pour boire avec quelqu'un? Un bon moment déjà, il avait bien vu il n'y a pas si longtemps son frère, il avait aussi, en tentant d'échapper à deux jeune fangirl, déjeuner avec un chanteur mais rien de plus depuis les derniers mois.
Mais alors qu'il était pris dans ses pensées, les lèvres de la jeune fille s'entrouvrirent une seconde fois, articulant un brève présentation. Le coin des lèvres du jeune brun se relevèrent dans un sourire presque effacé.

-Heiwajima Kasuka. Mais ça vous devez déjà le savoir.

L'homme prit une gorgée de la boisson, et cette instant lui sembla magique, lui qui accablé par la chaleur réclamer de quoi le rafraichir.

-Puis-je vous poser une question?

Fausse politesse car il reprit aussitôt le fil de ses paroles.

-Que faites vous dans une rue comme celle-ci à une heure si tardive?




Click Me!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://children-of-thenight.forumsactifs.com/forum.htm


Master Of Game, Name Me Joker
✖ Master Of Game, Name Me Joker ✖


avatar

Messages : 370
Age : 23
Emploi : Musicienne de rue/mendiante, model à ses dépends, vente d’information et bien sur, maître chanteuse professionnel. Sa ne vous suffis pas?
Localisation : In the street of the memories



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Imitation ♫ [Kasuka]   Sam 9 Juil - 23:19

-J-je me suis perdu ?


Sa réponse ressemblais plus a une question mais temps pi, a force de tournée dans les ruelles, elle était sur qu’elle était a peut près perdu, mais si elle était passer par la c’était un peu pour trouver le calme et pour évitée de croiser des gens, vraiment, elle aimais toujours aussi peu les foules.


-Et vous ?


XxXxXxXxX


Elle n’avait jamais cherché à ennuyer quelqu’un volontairement, principalement car se n’était pas son genre. Sora était plutôt apprécier, voir n’était qu’une simple connaissance mais peu de personne la détestait vraiment –bien sur, il y avait toujours quelqu’un pour ne pas la supporter, comme tout le monde en faite, mais sans plus-.
Oui Sora s’estimais heureuse concernant ces relations avec les gens, être détester n’avais jamais semblé attrayant mais parfois elle aimait à imaginer se que sa serait d’avoir quelqu’un comme sa, quelqu’un qui ne l’appréciait pas, qui la trouverais insupportable, sa serait surement amusant. Sa serait la personne pour laquelle elle arriverait à dépasser sa timidité et qui verrait claire dans ses actions, qui serait capable de voir à quel point, la jeune fille voulais faire bouger les gens, peut importe les moyens utiliser. Sa vie serait certainement bien plus mouvementer, songeât-elle en souriant clairement amuser.

Si sa mémoire ne la trompais pas, Sora se souvenais que sa sœur avait entretenu une telle relation, une relation des plus tendus, avec un jeune italien. Passant son temps à lui courir après, c’était certainement très amusant au début, la jeune fille avait passé son temps à les regarder interagir, observer les réactions des deux protagonistes, si Ayame-sa sœur- avait semblé apprécier le jeune italien malgré tout les problèmes qu’elle lui cossait, il semblait que ce n’était pas partager. Ayame était bien trop du genre à agir et réfléchir ensuite la plupart du temps, c’était d’ailleurs pour sa que c’était Sora qui pensait et Ayame qui agissait a la lumière des autres, quand les deux sœurs étaient réunie. Donc Sora aurait du se douter que sa sœur dépasserait la limite un jour, elle aurait du agir avant que tout ne dérape. Secouant la tête pour chasser ses souvenirs, l’adolescente soupira. Elle, elle connaissait ses limites et celle des autres. Elle savait jusqu’à qu’elle point une personne pouvais supporter, et se que chaque action pouvais apporter. Alors elle n’avait pas vraiment peur si elle se trouvait un jour à la place de sa sœur, mais jusqu’à maintenant sa ne l’avais jamais tenté.

Finissant d’une traite sa canette, le coca descendait difficilement le long de sa gorge. L’adolescente ne savait pas si son compagnon d’infortune avait la même boisson qu’elle. Sora était du genre à acheter un peu, les canettes qui lui tombais sous la main, tant qu’elles contenaient du sucre. Se qui n’était parfois pas un bien comme maintenant. Les boissons gazeuse n’était pas vraiment son fort, sa lui donnais l’impression de retournée ses papilles et il lui fallait parfois quelque heure avant qu’elle puisse à nouveau sentir le gout des choses. En y regardant mieux, sa boisson n’était d’ailleurs pas un coca, la canette était verte et blanche et portait un nom totalement inconnus, m’enfin sa n’était pas vraiment étonnant vu le prix, sa lui avait couté trois fois rien !

Du coin de l’œil, la jeune fille pouvais voir une poubelle ouverte, c’est donc tout naturellement qu’elle posa sa canette à ses pieds. Elle savait approximativement bien viser… avec ses mains. Si elle visait à droite l’objet partait bien sur à gauche, mais sa s’emblais s’améliorer avec les années donc elle considérait qu’elle avait du s’améliorer et devait bien viser. Et avec le pied, sa devait surement être tout semble, après tout il y avait des millions de personne qui était capable de tirer droit dans un ballon, elle devait être capable de faire pareil avec une canette et que sa atterrisse dans la poubelle don elle c’était mis face !
Sora ne semblais pas vraiment se soucier qu’il devait y avoir une chance sur des millions qu’elle réussisse se cou mais temps pis.

Sa chaussure gauche rencontra avec force la canette –Oui, Sora est droitière et semble pensée que tirer du pied gauche marchera mieux car sa compensera le fait qu’elle est douer avec sa mains droite et pas la gauche, ne pas contredire sa logique !-. La canette fit alors une magnifique diagonal sur la droite – What ?! – et taper contre une brique et revenir dans sa direction. Son esprit semblait-alors lui faire clignoter de toute les couleurs ‘’ REFLEXE’’ devant ses yeux, ni une ni deux, elle se baissa en mettant ses mains sur sa tête. Il y u un BING, bruit qui signifiait que la canette avait rencontré un nouvelle obstacle. En y repensant, derrière elle, se trouvait Kasuka. Et un cou d’œil derrière elle, lui confirma que le garçon se l’était pris en pleine tête. Retenant un sourire, elle suivit alors de ses yeux azure la canette faire un magnifique lob et finir sa course en rebondissant une fois sur la tête de quelqu’un, puis sur celle de quelqu’un d’autre et finir par terre.


‘’ Aie !’’


S’applaudissant mentalement en se disant qu’elle devrait voir si elle était capable de refaire se genre d’action plus tard, Sora observa qui semblais être la personne qui avait parlé. Il y avait trois personnes –dommage, la jeune fille en avait loupé une- Deux garçons plutôt baraquer, roux et blond, qui se ressemblais un peu, frère peut être, et une fille, des cheveux rose –Sora se demanda d’ailleurs si c’était une couleur- et avec un légers air de ressemblance avec les garçons. Qu’es qu’ils pouvaient bien faire ici, se demandais l’adolescente, sans s’exprimer à voix haute.


‘’ Quel est le con qui à lancer cette canette ?!’’


Niveau politesse, on repassera. La situation n’était pas vraiment à rire. Sora était sur qu’avec une droite d’un des deux garçons elle pourrait finir à l’hôpital et Kasuka ne semblais pas vraiment du genre à se battre. Le fait de pensée à lui semblât faire tité son cerveau. Comment faire d’une pierre deux cous rapidement? Demander a la jeune fille de vous pondre une idée totalement idiot et loufoque. Elle en aurait rie si sa ne risquai pas de ruinée son idée. Se relevant doucement, elle se cachât derrière son compagnons, en attrapant sa canette à lui, ni vu ni connu – se qui est d’ailleurs un exploit don elle se félicitera longtemps-.


‘’Je suis désoler, il ne sait pas vraiment bien viser… Ou peut être que si. Après tout, même si sa n’a pas atterris dans une poubelle, la canette à bien taper dans des ordures. N’es ce pas Kasu-chan ?’’


Elle avait réussit à dire tout sa sans bégayer ! Se fessant une ovation mental, elle regarda la réaction des personnes insulter. Il semblait que la canette est tapée la rose et le roux si on en croyait leurs réaction, ils semblaient bien plus énerver que leur frère.
Se cachant mieux, derrière Kasuka, Sora songeât à un repli. Elle avait réussit à faire croirent que le garçon était responsable de tout sa –qui irait croirent qu’elle à lancer la canette alors qu’elle en tien déjà une (bien que c’était celle de Kasuka mais sa, à part lui, les autres ne le savaient pas)-. Insultée deux personnes et observer leurs réactions qui l’amusait au plus au point. Maintenant il ne lui restait plus qu’à se retirer et observer de loin. Un pas, deux pas… Arg le chat était revenu, songeât Sora en le voyant la regarder du coin de la ruelle. Il semblait la défier de partir après sa. Dilemme, se mesurer au chat démons ou rester et prier pour sa vie ? Moui… elle pouvait observer encor en petit peu, en plus elle s’en serait un peu voulu de laisser Kasuka dans cette situation, elle n’était pas un monstre – mais juste un peu voulu ! et puis se chat ne lui inspirait pas du tout confiance, elle était sur qu’il serait capable de lui attirer la misère si elle s’en approchais maintenant-.




Little Mermaid
Même si tu ne peux pas m'entendre, je ne m'arrêterai pas de chanter,
En espérant que ma voix t'atteigne un jour avec le vent.
Même si je dois devenir de l'écume, je t'aime.
Après m'être dissoute dans l'océan et le ciel, je veillerai sur toi.








Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Modérateur général~
Modérateur général~


avatar

Messages : 2171
Emploi : Top model
Localisation : derrière vous...bouh



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Imitation ♫ [Kasuka]   Jeu 14 Juil - 19:02

-Et vous ?

Kasuka releva légèrement la tête vers la jeune fille. Et bien il avait été clair que c'était les cris de la demoiselle qui l'avait fait venir jusqu'ici, porté par un esprit de bon samaritain mais aussi par une relative curiosité car il était sûr que pour s'enfoncer dans un tel endroit à la tombée de la nuit il fallait être poussé par plus qu'un idée de sauvetage. Et c'est ainsi que le brun se retrouvait maintenant à discuter, si on pouvait appeler ça une discutions, avec la petite demoiselle, tout ça après l'avoir renversé, s'être lamentablement affalé sur elle , tout ça après qu'elle ai subi les assaut d'un chat démoniaque.
Le jeune homme prit une nouvelle gorgée de sa canette, regardant de nouveau vers la ruelle sombre, il n'y avait pas âme qui vive, et c'était tant mieux, le jeune homme n'aurait pas aimer tomber sur d'étranges personnage, des psychopathes ou encore des toxicos, pas qu'il ne sache pas se battre, non bien au contraire, il pouvait bien faire ça lui qui insistait toujours pour réaliser ses cascades lui même, mais il n'aimait pas plus la violence que son frère. Ah son cher frère, depuis combien de temps ne l'avait-il pas vu? Cela devait bien faire au moins 1 mois, et si Shizuo avait l'occasion d'apercevoir ne serait-ce que l'image de son frère sur un grand écran, le brun lui ne le pouvait pas, heureusement qu'il restait le téléphone! Le jeune homme finit la moitié de sa canette sur ses pensée, jetant un oeil de temps à autre sur la demoiselle qui semblait elle aussi perdu dans quelques des méandres de ces divagations. L'acteur soupira un instant, lâchant un peu de buée dans l'air tiède d'Ikebukuro. Kasuka posa un instant sa canette sur le rebord où il s'était assis fixant sa silencieuse amie. Cette dernière venant de finir, d'une traite, sa boisson et se croyant maligne Sora pris un peu d'élan avant de faire taper son pied contre la canette, manque de chance cette dernière n'attérit pas dans la poubelle mais fit un ricoché, venant taper avec force contre le pauvre front de l'acteur, qui apporta presque directement sa main à sa peau meurtrie, restant tout de même digne il retint un « aie » bien coincé au fond de sa gorge, c'est que ça faisait un mal de chien lancé à cette vitesse là!!


-Aie!

Quoi? Il pensait pourtant n'avoir rien dit? Il tourna sa tête à droite et à gauche cherchant l'origine de la plainte, le petite rire de sora signifia la dans quelle direction il devait regarde, Kasuka se retourna donc, observant le petite clique, deux garçon et une jeune filles, surement frères et soeurs. L'un d'eux se hasardait à grommeler, à chercher le « con » qui avait bien put lancer cette canette le jeune Heiwajima eu un instant une pensée pour Sora, bien sûr il ne la laisserait pas toute seule dans une telle situation mais il espérait qu'elle assumerait au moins ses actes. Faisant face le jeune homme chercha un instant le visage de la demoiselle mais rien, il n'avait même plus sa canette!

-Je suis désoler, il ne sait pas vraiment bien viser… Ou peut être que si. Après tout, même si sa n’a pas atterris dans une poubelle, la canette à bien taper dans des ordures. N’es ce pas Kasu-chan ?

Le brun regarda un instant la demoiselle un peu déconfit, elle avait osé? Oui elle avait osé! Elle lui rappelait vaguement l'autre ras au manteau qui ne cessait de tourner autour de son frère comme un rapace. Kasuka posa des yeux quelques peu déçu sur la demoiselle, lui qui la pensé sympathique et réservée surement à cause de son bégaiement. Le plus vieux de la bande s'avança alors, attrapant le col du jeune homme.

-Alors c'est toi ?...

Le brun fixa un instant le grand gaillard, allait-il oser lever la main sur lui? Et bien que toute l'attention se centrait sur ça personne on pouvait sentir les regards belliqueux des deux autres percer le corps de Sora.
Le brun saisit alors le poignet de son agresseur, sans violence, l'incitant à le lâcher, ce que le blond ne fit pas. Ni une ni deux, la grande et sévère figure s'étala au sol sous une lointaine technique d'aikido que Kasuka avait du apprendre pour un de ces films, les souvenirs étaient flous mais cela semblait avoir suffi. Et bien que ce fusse la demoiselle qui lui ai joué ce vilain tour l'acteur saisit le poignet de Sora, la trainant en vitesse plus loin, tâchant d'éviter le petit groupe, préférant la fuite à la violence gratuite.





Click Me!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://children-of-thenight.forumsactifs.com/forum.htm


Master Of Game, Name Me Joker
✖ Master Of Game, Name Me Joker ✖


avatar

Messages : 370
Age : 23
Emploi : Musicienne de rue/mendiante, model à ses dépends, vente d’information et bien sur, maître chanteuse professionnel. Sa ne vous suffis pas?
Localisation : In the street of the memories



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Imitation ♫ [Kasuka]   Dim 7 Aoû - 0:19

La seul chose que Sora était capable de formulée mentalement était un très jolie ‘’ Hein ?!’’. L’acteur était capable de se défendre – enfin, plus que la normal, la plupart des gens, n’était pas capable de faire se que Kasuka avait fait-. Fort heureusement ces capacités de constations n’avait pas diminué après le choc de cette découverte – son niveau mental et sa capacité à assembler deux phrases, par contre…-. Ce n’était pas dans ses informations mais temps mieux, bien que, si le garçon avait pu se prendre quelque cous, s’aurait été ‘’divertissant’’. La jeune fille pouvait déjà imaginer les titres des journaux. ‘’Le jeune acteur, blesser dans une bagarre’’, se qui serait bien entendus, l’un des titres les plus ‘’gentil’’. La presse à scandale se serait surement fait un malsain plaisir à être imaginatif ‘’ Incapable de se défendre, les scènes de combat, des films du jeune Kasuka Heiwajima, réaliser par des cascadeur ?!’ ‘ Et bien d’autre encor qui aurai pu changer l’image commercial de l’acteur. Sa ne paraissait pas grand-chose, après tout, la pluparts des acteurs utilisait des doublures pour tout et rien, mais c’était aussi justement Sa, cela fessait ressortir un peu plus le jeune Heiwajima du lot de toute les stars existante. Il était considérer comme un acteur ‘’ vrai’’ dans la plupart de ses films.

Tournant ses yeux à droite, puis à gauche, pour constater que toute les ruelles autour d’eux, s’emblais mener aux grandes rues. Celle bien éclairé, où, même à une heure tardive, il y avait toujours du monde. Parfois des gens qui sortaient du bureau, des bars ou simplement des adolescents. Et ou les magasins, même si fermer pour la plupart, on pouvait toujours apercevoir, quelqu’un nettoyant les vitre ou l’intérieur. Il arrivait même que certain observait juste les gens passer.
Peut être qu’aller dans se genre de rue, dissuaderait ses poursuivant – pas que sa l’intéressait vraiment, mais aillant sa main ‘’coincer’’ dans celle de Kasuka, elle ne pouvait pas faire autrement que se débrouiller pour ne pas s’attirer plus d’ennuie-. Puis si les gars décidais toujours de les suivre, sa ne pourrait n’être que drôle, autant pour elle que pour les passants – vous noterez que ses moments, dit, drôle, par Sora, était pour la plupart, plus anormal qu’autre chose-. La lumière des magasins lui piquai les yeux, l’éblouissant momentanément alors qu’elle avait tiré sur la main de Kasuka pour le faire s’engouffrer dans la grande rue.
Ses yeux c’était habituer à l’obscurité bienfaitrice des ruelles et ne semblais aimer que moyennement cette soudaine luminosité. C’était passer comme un long tunnel et attendre la lumière au bout après plusieurs heure d’obscurité. Cette image ne parle bien sur pas du tunnel et de la lumière au bout qui est bien sur raconter au moins une fois dans sa vie a quelqu’un, que quand tu mourras tu verras sa mais bon – m’enfin si c’était vraiment sa, l’adolescente n’avait pas hâte de mourir, rien que pour le salut de ses yeux-.


Sortant de ses réflexions mental, pour découvrir avec joie que sa rétine, avait finie par s’habituer au changement. La jeune fille tourna alors la tête – et légèrement le corps, elle n’était pas contorsionniste et était donc incapable de retournée complètement sa tête dans son tôt, et tant mieux car elle trouvait sa assez flippent-, leurs poursuivants c’était arrêter à la fin de la ruelle et semblais se décourager d’aller plus loin. Pas totalement idiot, dommage, songeât la jeune fille. Ils juraient un moment avant de s’éloigner. Et Sora sentit la flemme d’amusement qui c’était allumer, quand elle avait espérer mettre l’acteur dans les ennuie, s’éteindre. Qu’es qu’elle pouvait faire maintenant ? Sa canette, enfin celle de Kasuka, était tombée alors qu’ils ‘’fuyait’’ le trio, créant une flaque dans laquelle l’un des idiots avait failli se ratamer. Sa l’aurait bien fait rire si c’était arrivée.
Maintenant qu’elle revoyait cette flaque dans sa tête, une idée semblait germer dans son esprit. Le genre qui vous verrait fuir en quelque seconde, si vous pouviez savoir à l’avance se que serait le résultat de tout sa. Du coin de l’œil, Sora pouvais apercevoir certaine personne, chuchoter en la montrant du doigt. Ou plutôt, en montrant du doigt, la personne qui l’accompagnait. Un homme avec un visage trèèès découvert. Sa capuche avait surement du glisser quand ils couraient.

En vu de la notoriété du jeune Heiwajima, Sora n’avait pas vraiment envi d’avoir à faire à ses fans. Une histoire sordide circulait même, sur un groupe de femme fan de l’acteur, qui aurait poignardé avec une fourchette une jeune fille qui avait réussit à serer sa main. Donc oui, l’adolescente, n’avait vraiment, aucune envi d’avoir à faire avec se genre de personne. D’ailleurs celles si, avaient souvent, une imagination bien pire que celle de Sora et pourtant, beaucoup ne croie pas sa possible…




XxXxXxXxX





Pruno –oui Pruno, pas Bruno- n’était pas un homme chanceux, il n’avait exercé son métier que par dépit, mais pendant les premières années, son métier l’avait bien payé et il en avait été assez contant. Car M. GRENN Pruno avait été paparazzi. En faite il l’était toujours, mais depuis quelque temps, plusieurs mois, ces clicher se fessait rare, tellement rare qu’il n’avait plus un sous. Alors il était allée sur le pont du vieux fleuve d’Ikebukuro, le fleuve était presque à sec mais le pont était haut et si il tombait, il était sur de mourir du premier cou. Pruno avait pris une assurance il y a des années, et contait bien en faire profitée sa famille ! Il était GREEN Pruno ! Il avait ses enfants Omar et Fred à nourrir ! Il ne pouvait pas les laisser sans rien alors que ses deux enfants espéraient entrée dans le monde comic de la télé !
En repensant à ses enfants, Pruno se sentit triste, Omar et Fred était si gentil, même si Fred était noir, se qui était pourtant impensable, toute sa famille était blanche, celle de son ex femme aussi, et même Omar était blanc ! Ou alors était-ce Omar qui était noir et Fred qui était blanc, il ne se souvenait plus. Ah quel mauvais père Green il fessait, de ne pas savoir qui était qui dans ses enfants ! Mais la moral n’était pas la ! C’était que peut importe leurs couleurs, ils persévéraient pour devenir des gens comic ! Se qui ne serait pas compliquer avec un père nommée Pruno, disait toujours son ex femme mais temps pi. Et avec le manque de photo de star, le manque de scandale, M. Pruno ne pouvais plus rien faire pour ses enfants à par se jeter d’un pont.

Mais le monde u pitié de lui ! Alors, qu’il allait se jeter du pont, il y u un bruit éclaboussement, comme quelqu’un qui était tombée dans l’eau. En y regardant de plus près, il y avait deux adolescents, une fille et un garçon, la fille semblait avoir poussé l’autre, pour finalement tombée avec lui, rentrant sa tête en collision avec la sienne. Sa devait faire assez mal car il y avait déjà une marque qui apparaissait, ou peut être avait-elle déjà été la ? En y regardant de plus près, il semblait que la fille n’était pas nette, avec son sourire effrayant qui montrait qu’elle avait une idée derrière la tête. Mais elle semblai avoir aussi très mal à la tête vu comment elle n’arrêtait pas de passer sa main sur son front. Le moment suivant, alors que Pruno se rendait compte que l’autre adolescent était Kasuka Heiwajima, LE Kasuka Heiwajima, la jeune fille avait poser ses lèvres sur les siennes et maintenait son corps presser contre le sien.

Pruno faillit tombée du pont, tellement le choc fut rude pour lui. Qu’es se qu’il se passait ?! Le monde était-il devenu fous ?! NON ! Les 14 esprits de la sainte bible avaient décidé de lui offrir un scandale sur un plateau –Kasuka Heiwajima n’était pas connu pour ses conquête, certain le disait même gay -! Attrapant son appareil qui, même si Pruno avait décidé de se suicider, il portait toujours au cou. Pourquoi devait-il laisser son appareil photo à 7. 830 euro à ces deux crétins de gamins qui voulaient devenir des putins de clown ?! Pardon, ces adorables enfants. IL ALLAIT DEVENIR RICHE ! PRUNO LE ROI DU SCANDALLE AHAHAHAH!


Ques se qu’il c’était passée pour en arrivée la ?, très simple, Sora avait trainée Kasuka vers le fleuve, avait voulu le faire tombée dedans, manque de bol, elle était tombée avec, elle hésitait encor sur la version, si c’était Kasuka qui l’avait fait tombée ou si elle avait glissé ? Bref, suite à sa, après avoir fini trempée en se fessant éclaboussée par l’eau et en finissant dedans. Elle avait tapée sa tête dans celle de l’acteur. C’était bien sur intentionnel –enfin à moitié- ! Elle n’avait pas prévus que sa lui ferait un mal de chien mais temps pi, effaçant le sourire effrayant qui c’était dessinée sur ses lèvres, la jeune fille avec attraper le haut de Kasuka, l’avait attirée contre elle, et avait posé ses lèvres sur les siennes, profitant de son état de surprise/douleurs – provoquée par à peut près tout se qui c’était passer avant-. La raison ? Parce que c’était amusant de savoir sa réaction ! On lui avait souvent rapportée que le garçon n’était pas connu pour ses rapport avec la gente féminine, es se que quelqu’un avait déjà fait battre son cœur – pas que Sora était nian nian mais elle était une fille et espérait quand même tombée amoureuse un jour-, es se que quelqu’un avait déjà réussit à faire apparaitre une émotion intense sur son visage ?! Que se sois même de la haine ! Se visage si peu expressif l’horripilait, pourquoi quelqu’un comme lui, qui a se que beaucoup rêvais et n’aurait jamais, ne pouvais pas montrée un peu plus d’enthousiasme ?! Enfin la elle s’égarait. Tout sa pour dire que même si l’idée tordus du départ de Sora, n’avais pas été exactement de se retrouvée dans cette situation, on pouvait trouvée une très bonne moral a tout sa !


En fessant son possible pour ennuyer Kasuka, Sora avait réussit à sauver M. Pruno ! Qui allait pouvoir gagnée plein d’argent et Kasuka allait être totalement horrifiée en voyant les photos et les histoires qui aurait été inventée quand elles apparaitraient. Et Fred était noir… à moins que sa sois Omar en faite.





~ Désire ~
Accroupie, je me penche, et pose ta main sur ma poitrine
Je voudrais que tu ferme les yeux, prends-moi...
Toutes ces larmes que je me suis retenue de déverser dans la solitude et le vide,










Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Modérateur général~
Modérateur général~


avatar

Messages : 2171
Emploi : Top model
Localisation : derrière vous...bouh



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Imitation ♫ [Kasuka]   Jeu 11 Aoû - 16:04

Le petit couple avait tourné dans de nombreuses ruelles, tentant de fuir tant bien que mal leurs assaillant. Encore une fois notre jeune brun ne souhaitait en aucun devoir essuyer un quelconque affrontement, cette idée le révulsé. Mais plus que cette éventuelle possibilité de se battre, c'était l'idée de la malveillance de sa camarde qui l'inquiétait. Comment pouvait-on être aussi mauvais avec un inconnu? Kasuka restait quelque peu perturbé par ces actions irréfléchies et insensé, au plus loin qu'il puisse se rappeler il n'avait fait de mal à personne- sauf peut-être quand il avait dérobé le flan de son frère- il n'y avait donc aucune raison pour que quelqu'un ou quelque chose souhaite se venger d'une ancienne crasse que lui aurait fait l'acteur. Et puis Kasuka n'était pas du genre à entretenir de vieilles rencoeur, bien qu'il puisse surement être extrèmement rancunier.

Ce qui semblait le plu juste pour notre cher Kasuka, c'était de rejoindre les grandes artères encore pleine de monde à cette heure-ci afin de semer proprement les bandes de racailles qui les poursuivait et alors que les deux jeunes gens semblaient enfin pouvoir rejoindre les rues commerçante, le cadet des heiwajima sentit tout à coup qu'on le tirait, pensant tout d'abord au jeune homme qui voulait lui faire la peau, Kasuka se retourna prêt à se défendre mais ce n'était autre que la demoiselle qui l'accompagnait Pourquoi rentrer dans cet espèce de tunnel glauquissime? Au pire ils pourraient tomber sur plus dangereux que les autres excité! Nan franchement, Kasuka ne comprenait pas sa jeune « amie » qui commençait peu à peu à lui taper sur le système. Si il n'avait pas été plus calme il l'aurait déjà surement planté, ou peut-être giflait mais l'acteur était du genre à avoir un flegme incroyable comparé à son frère. Mais cela ne voulait pas dire que notre petit brun ne pouvait pas s'énerver, oh non! Il était d'ailleurs prêt à éclater et remettre cette jeunesse à sa place, lui qui était d'habitude si calme.

Qu'allait-elle encore lui réserver, cette petit teigne? Le tunnel n'en finissait pas mais kasuka pouvait déjà sentir l'humidité grimper en flèche dans ce petit endroit confiné. Et Kasuka ne fut pas étonné par la vu que lui offrait la fin de ce petit passage sordide. Un grand fleuve dont les ondes sombres altéré considérablement l'envie saugrenue de se baigner à une telle heure.


-Qu'est-ce que ?..

Sora affichait une bien étrange mine, un sourire malsain est effrayant étirait ses lèvres, les yeux scrutait, terrifiants, la silhouette du pauvre acteur qui se demandait bien quel tour on allait pouvoir lui jouer cette fois.
La demoiselle, toujours avec le même air détraqué, approcha le brun, alors que ce dernier, peu impressionné par un tel changement, fixait de façon léthargique sa camarade. Quel plans tordu avait-elle engendré?..Quelle idée sordide avait-elle pondu cette fois-ci.

Quoi?...Juste ça?..Ce plan machiavélique consistait simplement à faire tomber ce cher Kasuka dans le fleuve? Et bien qu'il n'appréciait pas forcement la fraicheur de l'eau ni la propreté relative de cette dernière, le brun c'était attendu à bien pire. Mais quelque chose se pressait contre lui, hn? Kasuka tourna ses yeux vers cette dite pression. Ce n'était autre que cette petite renarde, Kasuka la dévisagea un instant, prêt à la sermonné quand à ses actions stupides.


-Sora-chan, ma patience a des limites.

Mais l'ésprit de la demoiselle semblait ailleurs, quoi ce n'était pas encore fini? La jeune fille saisit entre ses doigts fin le tissus du sweat de l'acteur, se serrant un peu plus contre ce dernier. Le jeune Heiwajima comprenait parfaitement où elle voulait en venir mais le baiser vint bien trop tôt pour qu'il ne puisse faire quoi que ce soit. Oui, alors que certains criait haut et fort l'homosexualité caché de ce pauvre Kasuka ce dernier avait toujours privilégié des relations discrètes avec ses petites amies, quelles belles bande d'andouilles ces journalistes. D'ailleurs, en parlant de ça...
Le brun avait relevé ses yeux vers un flash soudain, il y avait quelqu'un sur le pont?! Les pupilles sombre du jeune homme tentaient de discerner tant bin que mal la pathétique silhouette qui observait, heureux, le pauvre spectacles qu'offraient les deux jeune sgens. Mais oui! C'était bien lui!! Mr.PRUNO!! Ce pauvres paparazzi que kasuka avait croisé une fois accompagné de son frère! Cet homme été là au mauvais endroit aux mauvais moment et avait pris de plein fouet le distributeur que Shizuo avait lancé, fou de rage qu'on puisse interrompre leur conversation. Ce pauvre Mr.Pruno, qu'est ce qu'il devenait lui et ces fils? Mais là n'était pas la question, si Kasuka retrouvait ses photos dans la presse à tout les coup cela ferait un scandale, il voyait déjà les titres de la presse, « Le jeune Heiwajima fait du détournement de mineur » ou encore « Une Idylle Secrète! ». La moutarde commençait à monter. Le brun, furieux se retourna vers la demoiselle qu'il attrapa avec peu de douceur, la forçant à se redresser. Et bien que sa voix était un peu détachée de ses émotions on pouvait nettement distinguer, derrière cette calme façade, une excitation colérique.


-Sora-chan...Tu as intérêt à nier en bloque..

Oui c'était bien une menace, bien que Kasuka ne se sentait pas de frapper ou faire quoi que ce soit à cette pauvre jeune fille.

-Si j'apprends que tu as raconté quoi que ce soit à la presse, je me chargerais de toi.

Le brun était enfin sorti de se bourbier qu'était les berges du lac, trempé jusqu'aux os, humide comme pas permis. L'acteur avait négligemment essoré son pauvre t-shirt imbibé de cette eau stagnante. Sans pour autant oublier sa camarade, Kasuka tenait toujours fermement dans une de ses main le bras de la jeune fille, la trainant derrière lui.

-Qu'est ce que tu veux?

Kasuka avait fixé avec attention la demoiselle, cependant il se doutait bien qu'il n'aurait aucune explication crédible, alors il parti, laissant son assaillante dégouliner au bord de cet affreux lac. Mais il ne l'oublierait pas de si tôt celle-là! Sora Shizumu hein?...Quelle peste!!




Click Me!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://children-of-thenight.forumsactifs.com/forum.htm










MessageSujet: Re: Imitation ♫ [Kasuka]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Imitation ♫ [Kasuka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Durarara!! Forum & RPG ::  :: 
Rues d'Ikebukuro
-