Partagez | 
 

 Incy wincy spider | Shizu-chan & Billie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Love You And Everybody (Except Shizuo)
Love You And Everybody (Except Shizuo)


avatar

Messages : 252
Emploi : Informateur... hé hé.
Localisation : Jamais très loin de toi, je peux te l'assurer.



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Incy wincy spider | Shizu-chan & Billie   Sam 11 Juin - 1:39

Cherchez pas pour le titre, je savais juste pas quoi mettre :D Et sorry pour la médiocrité du post, j'ai un peu honte là. je suppose qu'il y aura un peu plus d'action après o/

Il y avait des jours comme ça, où dès que l'on se levait, quelque chose semblait s'abattre sur vous pour vous dire quand chose du genre de « salut ! Je suis un mauvais pressentiment. Je viens t'annoncer que tu vas passer une journée pourrie qui va te mettre passablement en rogne, et encore je reste poli. Watch your step and have a nice day ~ »

C'était un samedi comme un autre, et il faisait gris. Pleuvra-t-il, ne pleuvra-t-il pas ? Tokyo était déjà bien assez grise comme ça.

Namie n'était pas là cette fois-ci – Izaya ne l'obligeait pas à venir le week end, mais elle était payée un peu plus si elle venait bien entendu. Tout en descendant les marches de la vaste mezzanine, il se demanda pourquoi il avait l'impression que quelque chose tournerait au vinaigre. Personne n'était venu le cambrioler pendant la nuit, sa – ses – lame était aiguisée, son téléchargement de la veille était manifestement terminé, aucun météore ne s'était écrasé sur la terre... alors quoi ? Tout en soupirant, il se laissa tomber dans son siège de bureau et sortit ses ordinateurs de leur veille. Et lorsqu'il leva la tête vers le grand écran du Macintosh qu'il avait en face de lui, sa vue fut gênée par un petit bout de papier jaune. Un post-it.
Il le détacha sèchement et lut les mots qu'il avait gribouillé lui même le jour d'avant avant de monter. « Nous avons une invitée aujourd'hui, ne l'oublie pas ☆ » Le tout écrit en russe.
Ah, oui, c'était vrai. Billie. En échange de son récit de l'autre fois, il avait accepté de la laisser entrer chez lui. Qu'elle voie son appartement ne le dérangeait pas plus que cela, il était assez sécurisé. Par contre, il allait encore devoir passer ses meubles au peigne fin. Savait-on jamais, les gens avaient les mouchards faciles de nos jours.
Franchement, tant que ce n'était pas Shizuo qui s'invitait chez lui, il ne craignait pas grand chose. Notamment parce qu'il avait la police et un puissant groupe de yakuza de son côté. Mas o menos. Donc il ne pensait pas que cette impression d'avoir un épée de Damoclès au dessus de la tête venait de cela. D'ailleurs, il allait falloir qu'il se prépare à la recevoir. Soit, il avait encore le temps, elle n'arrivait que dans la soirée. Et de toute façon, il fallait qu'il prenne un thé avant de pouvoir commencer à travailler.

Car si les voitures fonctionnaient à l'essence, Orihara Izaya fonctionnait au parfum thé vert. Ou parfum riz grillé. Une merveille japonaise.

La journée continua avec cette espèce de tension. Elle ressemblait à la lourdeur qu'avait le ciel lorsqu'un orage se préparait – peut-être était-ce le cas, cela dit. C'était étouffant, mais l'informateur en fit abstraction. Ce n'était pas comme si cela le dérangeait vraiment de toute façon, c'était simplement désagréable, pas inssuportable.

La crépuscule arriva rapidement. La journée était passée à toute allure. C'était toujours comme ça quand l'on passait ton temps devant l'ordinateur. Dix-huit heures vingt. D'une impulsion, il poussa la chaise roulante de son bureau et se leva en se massant les tempes. Il ne savait pas combien de temps resterait la jeune russe mais il savait qu'elle arrivait dans une dix minutes. De son côté, il était présentable ce n'était pas un problème – le même accoutrement que d'habitude en réalité, le manteau en moins – mais lui il fallait tout de même, en tant qu'hôte, lui préparer quelque chose pour l'accueillir. C'était une question de bon sens.
C'est pourquoi il se dirigea vers la cuisine et fit chauffer de l'eau pour un nouveau thé. Il ne s'en lasserait jamais.

Mais voilà. Il fallait bien que l'orage éclate à un moment ou à un autre.

A ce moment là, Izaya ne faisait pour une fois rien de mal. Il faisait bouillir de l'eau. Et le fracas qui se fit entendre le fit sursauter.

BOUM, CRRRAASH, VLAM !

Le courtier en informations, éberlué et sur le qui-vive, se tourna d'un seul coup vers l'origine du bruit après avoir pour une raison inconnue empoigné la bouilloire. Un réflexe sûrement.
Pour sûr, c'était venu de son salon. Non, de son entrée. De là où il était, il pouvait voir de débris de mur par terre dans l'encadrement de la porte. On l'attaquait ? Mais qui était assez crétin pour faire ça ?
La réponse s'imposa dans son esprit comme une évidence. Non, cela ne pouvait pas être...

Sans prendre la peine de lâcher l'instrument de cuisine rempli d'eau bouillante, il accourut et constata, avec les yeux ronds, que sa porte d'entrée avait été littéralement brisée en deux, quasiment explosée, qu'elle avait percuté les poutres en bois et le muret qui séparaient le salon du reste pour s'écraser un peu plus loin, un peu avant l'un des canapés.
Il n'y avait plus aucun doute à présent. Des objets détruit comme ça, cela ne pouvait être que lui, c'était sa marque de fabrique.

Et merde.

Attention ! Il est armé ! /PAN/


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://s-0-s.forumactif.org/
 

Incy wincy spider | Shizu-chan & Billie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Durarara!! Forum & RPG ::  :: 
En dehors d'Ikebukuro
 :: Appartement d'Izaya Orihara
-