Partagez | 
 

 Pink shirt.... | Feat Kurt B. S.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Yo~ Moi je connais Ikebukuro~
Yo~ Moi je connais Ikebukuro~


avatar

Messages : 93
Emploi : Vendeuse de brochettes de poulpe, hihihi @_@
Localisation : Loin... Très loin...



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Pink shirt.... | Feat Kurt B. S.   Dim 5 Juin - 22:31

La lessive. La seule corvée qu'Oona ne pouvait pas effectuer chez elle. Bien dommage, parce que, franchement, se trimballer son linge sale sous le bras pour aller exposer jusqu’à ses sous-vêtements devant des inconnus, ce n’était pas franchement le génial. Oona était très pudique. Au moins en matière de lingeries et chaussettes sales. Comme tout le monde, en fait.

En ce samedi partiellement ensoleillé, donc, la brune attrapa son panier de la semaine dans l’intérêt de rafraîchir un peu tout ça. Une paire de draps ainsi que les vêtements de la semaine allaient joyeusement tournicoter dans un tambour de machine pour le reste de l’après-midi, les chanceux. Porte-monnaie en poche et bouquin à la main, elle parcouru les quelques mètres qui séparaient de ce qui serait sa « cellule » pour les deux prochaines heures.


Elle arriva au Lavomatic, inspecta la pièce un instant, pour repérer un endroit où elle pourrait trouver une machine de libre. Après un petit instant, elle remarqua deux machines siamoises et libres dans un coin de la pièce. Elles étaient jolies, avec leur rouge écaillé. De vraies bombes qui susurraient aux draps de venir s’unir à elles pour passer un moment de folie. Impossible de résister, ça y était, Oona avait trouvé les lave-linges de sa journée. Elle s’y dirigea, y parvînt sans se faire dépasser par un autre concurrent et donna le départ à une longue série d’acrobaties savonneuses, d’un cliquetis de monnaie dans le compteur de la machine. Oona recommença l’opération dans la machine d’à côté, jalouse de sa jumelle, et alla se poser sur le banc en face des « bêtes », pour buller tranquillement. Une heure s’écoula lentement, très lentement, et puis Oona se leva enfin pour récupérer son linge tassé et humide d’émotion, direction le sèche-linge, et c’était reparti pour une heure.

Oui, ça aurait été le cas si seulement Oona n’avait pas remarqué l’étrange couleur qu’avait soudain pris sa chemise préférée, d’origine blanche. Étrange couleur qui n’était pas le gris du tissu humide, mais qui tendait plutôt vers le rose pâle mal réparti. Peu certaine de ce qu’elle voyait, Oona jeta son linge mouillé dans son panier pour traîner sa chemise à la lumière du jour. Ah, oui, en effet c’était un joli rose pâle qu’on avait là. Elle sentit l'horreur l’envahir doucement. Pas du blanc. Ni même du gris. Elle retourna sur la scène du crime, inspecter les lieux en quête d’une éventuelle preuve, qu’elle trouva assez rapidement, accrochée dans le tambour d’une des deux machines. Une chaussette. Une chaussette! Rouge ! C’était une chaussette, une pauvre chaussette solitaire, trouée même, qui avait versé tout son dévolu, et même sa couleur sur une chemise Armani qui valait au moins 800 fois son prix.

Oona crût un instant qu’elle allait s'évanouir. Mais sa conscience jugea plus juste qu'elle cherche le coupable, peut-être que le responsable était encore là.

« Q-QUI a laissé sa de chaussette rouge au fond de cette machine ? »

Elle s’adressait à tout le monde et à personne, sentant la gêne couvrir ses joues, même si au fond, elle pensait vraiment faire manger cette chaussette par les trous de nez à la personne qui l’avait oubliée. Ah ça y'est, Oona était aussi rouge que la chaussette qu’elle avait en main.


Fait fièrement partie du fanclub d'Izaya!


Spoiler:
 



Merci à Ivan pour l'ava <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Yo~ Moi je connais Ikebukuro~
Yo~ Moi je connais Ikebukuro~


avatar

Messages : 78
Age : 21
Localisation : On the Moon dude, shootin' at ya!



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Pink shirt.... | Feat Kurt B. S.   Mar 7 Juin - 22:42


"J'ai bien mangé, j'ai bien bu, j'ai le ventre bien tendu..."

Cet air légèrement ennuyant voir énervant résonnait dans les rues désertes d'Ikebukuro. Un soleil de plomb s'était abattu sur le Japon dernièrement et presque personne n'osait sortir dehors, de peur de mourir déshydraté. Et pourtant une personne sûrement plus stupide que la moyenne s'aventurait dans les rues de béton. Un américain me dites-vous? Certainement.

Un blond aux yeux bleus comme l'océan s'avançait dans une quelconque ruelle sans nom, un sac rempli de vêtements couverts de tâches. Des tâches de graisse bien sûr, la réputation des américains allait de mal en pis avec des individus tels que... Qui est ce jeune homme déjà? Kurt machin-chose? Bref: comme certains auraient pu deviner, l'amerloque allait vers le Lavomatic du coin après un copieux repas dans un... Fast-food. Raison du pourquoi il chantait une chanson légèrement méconnue du grand public. Dommage d'ailleurs.

Bref on va arrêter avec la parlotte. Arrivant enfin à l'intérieur du Lavomatic, Silverwater déversa tout son linge sale dans une machine libre. Notons qu'il ne trie jamais ses vêtements selon les couleurs donc... Le résultat risque d'être amusant. Une heure passa lentement tandis que le jeune homme tuait le temps en lisant des comics américains et riait de plus belle tout en ennuyant les personnes - principalement les mères au foyer - étant venues pour nettoyer leur linge sale en toute tranquillité.

Et voila qu'une heure remplie de rires - et accessoirement des râlements provenant des vieilles mégères - venait de se finir. Le jeune homme arrêta sa lecture et alla reprendre possession de ses affaires et se rappela, avec amertume, qu’il lui fallait encore patienter pendant une heure de plus avant de que ses vêtements ne soient complètements nettoyés. Uh ! Pourquoi cela ne pouvait pas être plus rapide ? Les japonais ne sont pas à la pointe de la technologie comme on nous le dit en Amérique! Même que l’on peut faire sécher les vêtements plus vite grâce à un micro-onde ! Ouais ma poule ! C’est comme ça chez les américains !

Il déversa ses vêtements mouillés jusqu’à la fibre dans le sèche-linge juste devant lui alors qu’une nouvelle personne pénétrait dans ses lieux. Qui cela pouvait-il être ? Encore une vieille folle qui ne peut supporter la joie de vivre de notre Texan ? Ou peut-être une bimbo américaine à la longue chevelure dorée qui passerait dans le coin ? On tente de voir ? Allez ! On tente notre chance !

Ah. Apparemment nous avions faux. Ou pas ? Après tout, c’était bien une belle jeune femme que nous pouvions voir là ! Une chevelure brune à faire pâlir celle des superstars américaines, des yeux verts-pommes et une poitrine généreuse. Qu’est-ce que l’on pourrait demander de mieux, huh ? Qu’attendait le beau blond avant de sauter tel un coyote sur sa proie ? Rien. Excepté qu’en tant qu’homme – et Texan avant tout -, Bryan tenait plus que tout à sa liberté d’homme. S’il devait se mettre à draguer cette petite perle il devait être sûr à 100% qu’il ne tomberait pas sous ses charmes. Après tout, comme papa le disait si bien :

« Mon enfant, tu dois comprendre ceci : les femmes sont des perles rares qui n’hésiteront pas à user de leurs charmes pour te forcer à leur acheter des montagnes de joyaux tous plus chers les uns que les autres. Alors ne t’engages jamais dans une relation durable ou alors tu finiras comme ton vieux père : le propriétaire d’un vieux ranch pourrit et de quelques vaches et poulets.

Accessoirement s’il t’arrive le malheur de mettre enceinte une belle jeune fille alors que tu ne voulais pas que cela arrive, il n’y a qu’une solution : tu prends un ticket pour le prochain avion qui part au Mexique et changes de nom le plus rapidement possible. »

Quel bon père. Si seulement tous les pères sur Terre étaient comme lui, l’humanité serait à coup sûr, foutue pour de bon. Et puis notre Texan ne pouvait s’empêcher de penser à Betsy. Le premier amour de sa vie : une bonne vache telle qu’on n’en voit pas tous les jours. Mais il devait arrêter de penser au passé : il devait se concentrer sur le futur à présent.
Et voilà qu’une voix perçante arriva jusqu’aux oreilles de l’amerloque : la brune venait de baragouiner quelque chose que l’Hamburger-Man n’avait pas compris. La seule chose qui lui vint à l’esprit fut que la femme avait sa chaussette rouge en sa possession ! Ô rage ! Que faisait-elle avec l’une des chaussettes que lui avait confectionnée sa mère, quand il fut plus jeune ?!
Comme un enfant, il se précipita et arracha la chaussette aux mains de la jeune femme. Tant pis ! Et puis tout le monde sait que les chaussettes viennent avant les femmes. Et l’argent. Et l’alcool. Et la nourriture. Et les cigares. Et accessoirement les vaches.

« Que faîtes-vous avec ma chaussette porte-bonheur ? ! Ma mère me l’a confectionné durant mon enfance ! Ceci est un cadeau, ne vous avisez plus d’y toucher. Got it ?! »

Sur la fin il s’exprima en Anglais, la langue de sa patrie, sûrement à cause de la colère qui lui montait à la tête. La petite dame allait passer un sale quart d’heure si la situation dégénérait encore plus…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Yo~ Moi je connais Ikebukuro~
Yo~ Moi je connais Ikebukuro~


avatar

Messages : 93
Emploi : Vendeuse de brochettes de poulpe, hihihi @_@
Localisation : Loin... Très loin...



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Pink shirt.... | Feat Kurt B. S.   Sam 11 Juin - 16:39

Zut, une chemise quasi-neuve, et super chère, face à une pauvre chaussette rouge. Une petite chaussette rouge de rien ! C'était impossible, improbable, et évidement ça lui arrivait à elle. A elle ! Vous vous rendez compte ? Elle qui n'avait rien demandé, rien fait pour mériter ça. Elle ! Ca la mettait vraiment dans une état auquel elle était peu accoutumée. Elle était rouge, elle aussi. La chaussette devait lui déteindre sur son visage, visiblement. Et puis ces gens ! Pour la plupart des étudiants, mous, mais mous, faisant comme si de rien n'était, ou la regardant avec des yeux ronds comme des soucoupes. Non mais sérieusement, quelle bande de... Raaaaaaaaah ! Elle bouillait. Intérieurement.

Soudain, un monsieur qu'elle n'avait pas vu, visiblement sorti de nulle part s'adressa à elle. Enfin un qui se secouait les chakras. D'ailleurs elle ne prêta pas beaucoup attention à son air renfrogné, juste contente que quelqu'un se réveille un peu dans cette "foule" amorphe.
Mais l'homme lui arracha la chaussette, lui déclarant à voix haute:

« Que faîtes-vous avec ma chaussette porte-bonheur ? ! Ma mère me l’a confectionné durant mon enfance ! Ceci est un cadeau, ne vous avisez plus d’y toucher. Got it ?! »

P-Pardon...? Pour le coup étonnée, Oona haussa les sourcils, décontenancée. Euh... oui ? Et bien ? Bizarre comme homme.
Pas très courtois, le monsieur. D'une main fébrile, Oona s'empara de la chaussette que l'homme tenait, et elle la serra dans sa main.

« B-Bonjour, d’abord. » répliqua Oona, un peu agacée par l’agressivité de l’homme blond. « Vous pourriez être plus poli, ça ne vous ferais pas de mal, que je sache »

Ah, Oona et la politesse... Une grande et longue histoire. Pas la peine de vous la racontez, sachez seulement qu'elle y tient, vraiment.

« Il me semble que cette chaussette m’appartient, je vous serai gré de me la rendre, s’il vous plait » énonça-t-elle, un léger ton embarrassé dans sa voix, pour corriger l’impolitesse de son interlocuteur. « Vous voyez, vous vous seriez exprimé ainsi, je vous l’aurais rendue immédiatement. Mais à présent, je doute. Je ne doute pas que ce soit la vôtre, mais vu votre façon de me parler, vous me devez au moins des excuses, avant que je ne vous la rende... »


Fait fièrement partie du fanclub d'Izaya!


Spoiler:
 



Merci à Ivan pour l'ava <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur










MessageSujet: Re: Pink shirt.... | Feat Kurt B. S.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pink shirt.... | Feat Kurt B. S.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Durarara!! Forum & RPG ::  :: 
Rues d'Ikebukuro
-