Partagez | 
 

 Lost in a Urban Paradise Libre~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité


avatar




MessageSujet: Lost in a Urban Paradise Libre~    Jeu 18 Nov - 4:02


Trente-cinq minutes...Cela faisait à peine trente-cinq minutes que Ritsu venait de débarquer à Ikebukuro et elle était déjà...perdue. Ne sachant point sa route pour ce rendre à son logis ou quoi faire d’intéressant dans cette nouvelle ville, elle frémissait littéralement d’excitation. Normalement, dans ce genre de situation, les gens auraient tendance à paniquer, mais ce sentiment d'inconnu ne faisait qu'agiter la jeune fille. Après tout, sous ses yeux, défilait une centaine de personnes au visage impassible ainsi que d’innombrables bâtiments aussi hauts les uns que les autres. Le paysage urbain l'émerveillait tout simplement! Le souffle coupé, Ritsu ne faisait qu'avancer à l'aveuglette depuis le moment où le métro l'avait déposée et sillonnait dans ce quartier si réputé de Tokyo. ''C'est...totalement différent d'où je viens...'' pensa Ritsu. En effet, les grandes villes et tout le brouhaha quotidiens de celles-ci ne lui était pas du tout familier. Ayant passé sa plus tendre enfance au fin fond des prairies du Japon, Ritsu n'avait point visité de métropolitaines jusqu'à aujourd'hui. Cela étant dit, c'était une nouvelle pour la petite et, évidement, elle chérissait ces souvenirs.''Le ciel n'est pas du tout pareil à celui de la campagne '' commenta-t-elle. Ce détail près la démoralisa sur le coup, mais...Rien en cette journée ne pouvait gâcher son humeur de jouissance extrême de la liberté.

Valise toujours en main, Ritsu marcha la tête penchée vers l'arrière. La nouvelle arrivée voulait profiter de ses instants si mémorables qu'elle jura de ne jamais au grand jamais oublier. Errant entre rues et ruelles, la Takamiya oubliait petit à petit son but initial: Trouver un logis. Cependant une partie de son fort antérieur lui disait de ne pas s'en préoccuper, car son frère adoré pourrait l’héberger pendant quelques jours, puis pourra se mettre aux choses sérieuses... Soudain, Ritsu bouscula un des passants, mais se retourna immédiatement pour lui essayer de lui présenter ses excuses, mais...Trop tard, l'attitude naïve de la fille ne lui valut qu'un regard décroché en disant gros sur le point de vue du personnage. Était-ce le bonheur à son plus au point qui faisait d'elle une ramollie? Oui, elle l'avait oublié: Le fait qu'elle n'était pas seule sur le trottoir. Toutes fois ce n'était pas plus poli de lancer un regard narquois à une damoiselle visiblement désolé par son acte que de bousculer une personne par inadvertance.

Se retenant de son possible pour ne pas éclater de colère face à la pudeur de son attitude, Ritsu fit rudement une courbette en signe de désolation et partie le plus loin possible. L'avait-il mal prit? La pulsion d’énervement de la fille l'avait partiellement aveuglé...À quoi ressemblait-il? Et si elle était maintenant une cible à ces yeux? Ritsu sentie son âme figer. Ayant peur de sa réaction, elle décida de partir le plus loin possible. Ce n'était...qu'une peur, mais pourtant... Ritsu ne le savait que trop: L’organisation et elle faisait deux. Soudain, elle sentie son coeur battre à tout rompre et ne fit qu'une dizaine de mètres pour enfin atteindre la fin de sa ''fuite''...Cela recommençait. Mais pourquoi donc? Son déménagement à Ikebukuro devait arranger les choses, mais pourquoi sa crise devait-elle commencer à ce point précis de la journée? Une goutte de sueur froide coula sur la tempe de la future étudiante. Prise de panique, elle s’assit sur le banc en face d'un family restaurant et y posa sa valise pour souffler pendant quelques instants. Pupilles quasi-dilatés, Ritsu sentait déjà que ça commençait mal. Main sur la poitrine et la respiration coupée elle s'accota sur le dossier du banc de bois et...s'enferma dans son monde.

''Ce n'est PAS une crise de panique, Kanata l'a bien dit, ce n'est PAS une crise de panique. Ce n'est qu'un début et ce n'est que du stress envers la réaction que je prévoyais....''

N'arrêtant pas de se répéter cela à voix basse, Takamiya ferma les yeux à la recherche d'une once de calme. Impossible! Elle était à Ikebukuro! Du calme? Il n'y en avait pas à moins de vivre dans une pièce isolée du monde extérieur. La jeune fille se demanda si cette permission valait vraiment la peine. Elle sourit d'ironie voyant cette pensée rencontrer son esprit. Bien sûr que cela valait la peine...Ritsu elle-même voulait recommencer. Recommencer une vie normale, une vie où qu'elle pourra rire sans se soucier si des symptômes vont surgir par la suite...Une vie où elle pourra vivre sans la moindre aide, néanmoins, de l'aide...c'est ce qu'elle avait le plus de besoin en ce moment.


Dernière édition par Takamiya Ritsu le Mer 24 Nov - 0:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Ikebukuro, c'est chez moi !
Ikebukuro, c'est chez moi !


avatar

Messages : 436
Emploi : Ecolière quand l'envie m'en prend
Localisation : Ikebukuro
Récompenses :



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Lost in a Urban Paradise Libre~    Dim 21 Nov - 22:41


-Yay!!!!!!!!!!


C'est que cette journée commençait très bien! L'école avait téléphoné ce matin pour me prévenir que ma professeur était absente, il semblait que ce fut à cause d'une crise de nerfs ou je ne sais quoi d'autre… Allez savoir pourquoi elle se mettait dans des états pareils! Mais grâce à ça, j'étais libre de faire ce que je voulais de ma journée, sans risquer d'avoir des problèmes ! Ça tombait encore mieux, étant donné que je n'avais pas fait mes devoirs pour aujourd'hui…

Mais franchement : "Calculez 2x5+8 puis divisez le résultat par 3 et indiquez combien de moutons il restera à Mari-chan au final.", vous trouvez ça plus intéressant qu'un bon bouquin? Moi non en tout cas! Et comme j'avais justement fini mon livre la veille - au lieu de faire l'exercice ci-dessus - il ne me restait plus, à nouveau, qu'à me promener!

Il commençait à faire plus frais en ce moment bien que l'on ait un soleil radieux (et non, je ne me transforme pas en Miss-Météo!), j'avais donc dû m'acheter des glaces dans une des dernières boutiques de glaces ambulantes, qui s'était d'ailleurs pas mal enrichie depuis mon arrivée à Ikebukuro, je crois. Tout de même, il ne faisait pas encore suffisamment froid pour remballer les glaces, non? Tant pis pour eux, la prochaine fois, je m'en achète au konbini! D'ailleurs, faudrait que je pense à m'acheter un deuxième congélateur… Parce que j'aime bien manger, mais partager mon "lit" avec ma nourriture, c'est pas top-top! Non mais vous, vous aimez avoir des bouts de trucs qui vous grattent quand vous essayez de dormir ou vous réveiller avec des bouts d'aliments non identifiés dans les cheveux! Beurk… C'est comme ces chewing-gums par terre quoi! Pas beau et très désagréable! Je me demande vraiment ce que les Humains trouvent de bon là-dedans! C'est que du chimique et c'est totalement informe! Les-petits-asticots-cots-cots…

Mais bon, c'est pas comme si les têtes des Humains elles-mêmes ne l'étaient pas, informes. Oh, je dis pas qu'il y a pas des têtes qui sortent du lot, mais dans l'ensemble... C'est plutôt monotone au bout d'un moment. Quelque chose d'intéressant… 'Doit bien avoir ça quelque part dans le coin, non? Ah ben tout près en fait! Juste mon bâton d'eskimo, là! Ya marqué quelque-chose… "Gagné"? Je veux bien avoir "gagné", mais quoi? Bonne question… Quoique, je crois connaître la réponse au final. J'en ai déjà entendu parler, de ces glaces gagnantes, mais j'ai toujours cru à une supercherie étant donné que je n'en avais jamais eue, mais maintenant… Il ne me restait plus qu'a aller réclamer mon dû!

C'était vraiment une bonne journée! Pas de cours, j'achète une glace et j'en gagne une autre. J'étais vraiment chanceus - Woh.
Ça n'a pas l'air d'aller, cette fille sur le banc là-bas. Pourquoi y a personne qui s'arrête pour l'aider? Elle a pourtant l'air de se sentir mal, non elle se sent mal à coup sûr! 'Vaudrait mieux aller vérifier son état de santé! …

Elle chuchote quelque chose. Une "crise de panique"? C'est quoi ça? Je comprenais bien les mots distincts les uns des autres, mais regroupés en une même expression, c'était une autre affaire. Mais maintenant que j'étais juste devant elle, je pouvais bien l'aider, non?

-Eh! Ça va pas, hein? Tu veux que je te file ma glace?


Si ça pouvait l'aider, j'étais prête à sacrifier ma glace! Quoique… Non, je pouvais bien faire ça! Après tout, j'avais une chance sur deux (voire plus, si, si, si) que ma glace gratuite soit aussi une glace gagnante, et que le glace gagnée en soit une aussi, et que l'autre glace gagnée en soit une aussi, etc. Ca fait des glaces à vie, tout ça! Donc je peux bien faire ça! Mais … Pour faire ça, il faudrait déjà qu'elle la prenne et elle n'avait pas l'air d'en avoir envie, là.
Ennuyeux. Peut-être qu'elle ne me croyait pas quand je lui disais que je la lui donnais? Probable.

-T'inquiète, je l'ai eue gratos! Alors tu la prends, ok?


Je ne lui avais pas vraiment laissé le choix, vu que je lui avais carrément collé mon eskimo entre les mains, mais c'était juste un détail sans aucune importance! Maintenant, il suffisait d'attendre sa réaction. Ou du moins qu'elle réagisse. Parce que vu l'état dans lequel elle était, c'était pas sûr du tout qu'elle réagisse! Autant préciser un peu!

-Tu peux la jeter par terre et t'amuser à l'écrabouiller, si tu veux. Il paraît que c'est la super-mode en ce moment. Remarque, tu peux aussi la manger, tu sais?

[J'espère que ma réponse te conviendra!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


avatar




MessageSujet: Re: Lost in a Urban Paradise Libre~    Sam 27 Nov - 18:42



Ritsu regardait attentivement les passants. Ce n'était bien difficile parce que, des passants, ce n'est vraiment la chose qui manque à Ikebukuro. Une rafale de salary-men, des jeunes filles surexcitées par leurs nouveaux morceaux de vêtement et personnages de toutes sortes marchait dans les rues. Comme à l'habitude, la zone commerciale de la ville était bombée. Certains entraient dans les magasins, d'autres parlotaient tout en pianotant sur le téléphone portable. Ritsu n'avait jamais été dans une grande ville, mais c'était bien l'image qu'elle se donnait de ces territoires urbains...

Le soleil tapait fort. Une goutte de sueur froide perla sur le front de Ritsu. Elle n'avait pas chaud, pourtant, elle en avait l'air. Les cheveux ébouriffés et affichant un air crispé, elle tenait sa valise d'une façon plutôt maladroite. Quelques personnes s'accrochaient dans la poignée de celle-ci, échappaient une lamentation plus ou moins polie puis poursuivaient leur chemin. Ils ne prenaient pas du tout le temps de poser un œil sur la jeune fille. C'était parfait. Ritsu ne voulait aucunement qu'un inconnu s'inquiète pour son état. C'était une normalité pour elle.

Son stress venait tout juste de se calmer, mais elle pouvait encore ressentir des tremblements nerveux. ''Cela commence bien!'' se dit Ritsu du ton ironique. Elle avait, cependant, raison. Le matin même de cette première journée, elle déboula des escaliers de sa maison et rata son train pour se rendre à Ikebukuro. Elle dût donc se faire reconduire par sa mère, exaspérée par sa maladresse, et trente-cinq minutes plus tard, elle était perdue et subissait une crise de panique. Que pouvait-elle demander de mieux?! ''Tout!'' s'auto-répondit-elle. Encore fulminante de sa propre...Nature, Ritsu sentis soudainement une chose gelée se coller contre ses doigts.

-Eh! Ça va pas, hein? Tu veux que je te file ma glace?

Déstabilisée - pouvons-nous dire- par l'arrivée soudaine de la gamine, Ritsu sursauta de surprise. Affichant un regard stupéfait, elle regarda de la tête aux pieds la petite. Elle venait de lui proposer sa glace. Mais avait-elle que faire de sa glace? Voyant son air inquiet pour elle-même, Ritsu fronça des sourcils. Ce qu'elle évitait le plus venait de se passer. Elle ne voulait pas attirer l'attention, pourtant, une fille âgée d'à peine 10 ans venait de le faire. Après tout, une personne saine d’esprit n'aurait jamais approché une adolescente secouée par les spasmes nerveux et recroquevillée en boule sur un banc! La gamine continua son monologue.

-T'inquiète, je l'ai eue gratos! Alors tu la prends, ok?

C'était ça son argument de choc pour la convainque? Et bien…Autant l'admettre toute suite, cela ne marchait pas...Il est vrai que le mot ''Gratuit'' à toujours charmé le peuple, mais... Apparemment pas Ritsu. Pourtant, elle était évidemment touchée par l'attention que lui procurait la gamine, toutes fois...ce n'était pas vraiment une glace qui allait arranger les choses...

-Tu peux la jeter par terre et t'amuser à l'écrabouiller, si tu veux. Il paraît que c'est la super-mode en ce moment. Remarque, tu peux aussi la manger, tu sais?
''Heu...''

Ritsu ne savais pas quoi répondre. L’enthousiasme de l'enfant semblait être si immense et la débordait. ''Comme si elle tenait absolument à jouer les sauveuses...'' Commenta le jeune adulte. Ritsu repoussa gentiment la glace. Les trucs sucrés...Ce n'était pas son fort. Elle préférait les mets épicés, elle...
Ritsu regarda dans les yeux la petite. Elle n'avait jamais vue de personne comme elle. La gamine avait des cheveux verts ainsi que des yeux émeraude. Ces parents là laissent se teindre à cet âge? Peut-être qu'elle était étrangère...Ikebukuro peut très bien rassembler toutes sortes de personnalités loufoques se dit-elle...
Ritsu remarqua l'attitude que lui imposait la gamine. Juste à la voir, cette fille était plutôt marrante. Son dynamisme charmait Ritsu sans pour autant devenir folle d'elle. Et puis...Écrabouille un eskimo? C'était quoi cette blague? Devait-elle rire ou pas? Ritsu se contenta de sourire faiblement.
Voyant qu'elle ne pouvait pas parler dans le vide continuellement, Ritsu décida de répondre enfin à ses phrases questions. Elle s’efforça de sourire une fois de plus pour mettre l'enfant en confiance et prit un air détaché. Elle ne voulait pas avoir l'air d'une Onee-chan antipathique ou encore insociable. Elle ne voulait aussi surtout pas la mêler à ses problèmes.

''Je...Je crois que ça va aller. Tu peux garder ta glace''

Revenir en haut Aller en bas


Ikebukuro, c'est chez moi !
Ikebukuro, c'est chez moi !


avatar

Messages : 436
Emploi : Ecolière quand l'envie m'en prend
Localisation : Ikebukuro
Récompenses :



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Lost in a Urban Paradise Libre~    Jeu 2 Déc - 22:50

Marrant, ça ! J’ai eu l’impression, pendant à peine quelques secondes, qu’elle me regardait comme si j’étais une crétine ! J’ai encore dû dire quelque chose de bizarre… Le fait d’écraser une glace ? C’est vrai que c’est du gâchis mais si ça peut la détendre…

-Heu…


Tiens, une réponse ! Pas très constructive certes, mais c’était toujours ça ! Bon, elle la mange, ma glace, oui ? C’est pas comme si elle allait fondre vu la température ambiante mais ça doit pas être super agréable pour un Humain d’avoir un truc aussi froid entre les mains ! Et puis, au fait, j’ai un truc sur le visage ? Un deuxième nez me serait poussé par erreur ?! Je crois pas, non. Alors c’est quoi le bin’s ? Tout de même pas encore mes cheveux et mes yeux ? Mais changez un peu, bon saaaang ! Les Humains, franchement… C’était tout de même pas comme si j’étais entièrement verte !

-Je … Je crois que ça va aller. Tu peux garder ta glace.


Elle va bien, oui ou non ? Vu son attitude, on pourrait le croire, mais bon… On n’est jamais vraiment sûr ! Eh… Mais… Elle m’a dit qu’elle me rendait ma glace ?! Sans rire ? C’est quoi cette fille ? On lui offre une glace et elle la refuse gentiment ? C’est possible ça ?! Tout les gens que j’ai connus jusqu’à maintenant, ils se seraient jetés dessus, pourtant ! Peut-être qu’elle aime pas les glaces ? Dans ce cas-là, c’est normal de refuser ! Donc elle doit pas aimer les glaces ! C’est la chance pour moi ! La chanceeeeee ! Trop … Pas de chance. Je l'ai faite tomber par terre. Au milieu des chewing-gums incrustés dans la chaussée.

Ma glace par terre avec des chewing-gums. C'est ce que j'appellerais un sacrilège. Ça mériterait une punition mais étant donné que c'est de ma faute… On va se contenter de s'excuser envers la glace pour le destin peu digne qui lui est échu.

-Je prie pour que ton "âme" trouve la paix. Evapore-toi parmi les diverses senteurs de la mégalopole géante, et telle un zéphire coloré va une dernière fois chatouiller les moustaches du Chat fantôme et de sa cour.


Puis une petite révérence pour faire bien.

Voilà, c'est fini. Il ne me reste donc plus qu'a faire une vérification… Bien : La glace gagnante n’était pas une glace gagnante, mesdames et messieurs! Tant pis. (Ceci nous empêche donc de vérifier le théorème dit « de la glace éternelle ». Dans notre prochaine émission…)
Par contre, 'faudrait que je nettoie parce que sinon, quelqu'un risque de marcher dessus et ce quelqu'un pourrait se faire mal s’il tombait sur le bitume. Avec un mouchoir en papier? Ça devrait suffire. Mouais, ça ira. Maintenant je dois trouver une poubelle. Eeeh! C'est cool ça! Y a une poubelle qui arrive en volant! Peut-être que si je vise…

-Ouaiiis! Panier!!! PANIIIER!!! Alors que le but était en train de voler, en plus!! Ils vont devoir me prendre pour l’équipe olympique, là, non ?


Pour le coup, j'étais vachement fière de moi ! Et puis, un peu moins quand la poubelle s'écrasa plus loin en vomissant bruyamment son contenu. Non mais c'est vrai quoi! Ça sert à quoi que je fasse un magnifique panier si le but disparaît en marmelade ? En plus, c'était dangereux de lancer une poubelle en pleine rue! Quelqu'un aurait très bien pu être blessé! Franchement, les gens devraient faire plus attention. Et prendre plus soin de leurs affaires !

Minute.
… Une poubelle volante? Mais alors?! Le monsieur habillé en barman doit pas être loin? 'Faut que j'aille voir! Ah ben non… J'peux pas. Je peux pas laisser la fille toute seule sans aucune explication. Je vais m’asseoir à côté d’elle - Ouah, de près, elle fait vraiment une sale tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


avatar




MessageSujet: Re: Lost in a Urban Paradise Libre~    Ven 3 Déc - 3:33

°Pardon pour la -peut-être- médiocre qualité de mes posts précédents. J'ai, en fait, laissé ma petite soeur Rp sur mon compte...Pardonne-moi aussi pour ce soudain changement de Narrateur...°

Il faut dire qu'elle, à son tour, me dévisageait! Ma réponse ne lui donnait aucune satisfaction, cela était plus qu'évident...Après tout, je n'avais dit que la vérité! Je n'aime pas les sucreries, point à la ligne. Je veux dire...Que voulait-elle de moi? Elle me tendait un eskimo, déjà entrain de fondre dans ses mains, et PAF! Me le propose. J'étais entrain de faire une crise de panique moi! Je soufflais, je m'épuisais à garder mon calme! Je faisais de mon mieux pour ne pas m'étendre de tout mon long en passant proche de la rivière des morts!

Bref...Même si la naïveté des gamins porte à ce genre de raisonnement, sucre est égal tout le monde est heureux, son caractère à elle seule laissait une trace de...débilité profonde? Ou encore de folie douce ou je ne sais quoi. Oui, bon, il serait étonnant qu'elle vienne directement d’un asile de fous... Un enfant, même si il a l'allure de gnome des prés, ne peut pas être mentalement...dérangée. Enfin, c'est ce que je crois!

''Dans les grandes villes, ne fait confiance à personne!'' et blablabla...Pourquoi je me souviens des exactes paroles de ma mère alors que je me retrouve en face d'une totale juvénile? Je n'ai jamais vraiment visité de ville comme Ikebukuro, donc le comportement parfois étrange de certaines personnes devait être habituel, non? Peut-importe...Les chances qu'elle soit une--

-Je prie pour que ton "âme" trouve la paix. Évapore-toi parmi les diverses senteurs de la mégalopole géante, et telle un zéphire coloré va une dernière fois chatouiller les moustaches du Chat fantôme et de sa cour.

Rectification complète. Cette gamine EST bizarre. Mais que...voulait-elle?! J'ai refusé sa glace et me répond par une phrase digne des aliens! C'est alors qu'elle me fit une révérence...Voulait-elle me prendre par pression pour que je prenne finalement son bâton gelé? De toute façon, son eskimo, il était depuis longtemps tombé par terre. Entouré de Chewing-gums, justement. Jolie contraste! Avec toutes ces jolies couleurs! M'ouais, vive l'ironie...

Un peu...la parole coupée par ce qu'elle venait de dire, je n'osais pas parler. Devais-je sortir une réplique du style ''Merci pour cette attention envers mon ''âme'', jeune fillette. Je compte bientôt m'amalgamer à cette métropolitaine rengorgeant d'activités et le Chat fantôme et sa cour m'a pour la dernière fois avertis de ne pas revenir le chatouiller''? Franchement, c'était ridicule. La gnominette voulait tant que je prenne sa gla-glace en la traitant de gentille fi-fille? Et bien...Pas vraiment, non. De un, ça serait autant humiliant pour elle que pour moi.
D'un simple geste de tête, je lui rendis sa révérence. Soyons polie avec nos cadets! Du moins, c'est ce que je voulais faire croire. Alors maintenant je comprends ce que ressens Nii-chan quand il doit subir mes crises devants ses potes...Cela doit être plutôt embarrassant...Mais que dois-je faire?! Je suis née comme ça, subissant et endurant les milles et un caprice de ma famille et--

-Ouaiiis! Panier!!! PANIIIER!!! Alors que le but était en train de voler, en plus!! Ils vont devoir me prendre pour l’équipe olympique, là, non ?

...Une fois de plus interrompue avec mes monologues...Qu'avait-elle faits pour ressentir cette joie si intense? Un panier? On n’assistait quand tout de même pas à un match de basket! Je l'avoue, mes yeux regardaient, mais pas mon cerveau...Présente de corps, mais non d'esprit, dit-on...Je ferme les yeux quelques instants et me remémorer les évènements manqués. Ha oui! Cette poubelle volante dans laquelle la fillette avait lancé sa glace!

Pardon?
Une poubelle volante? J'admire la dextérité de la fille pour ce lancé volté-plané-poubelle-glace-écrasement, mais...que faisait une poubelle, là, dans les airs, pour enfin s'écraser dans ses propres débris?

- C'é...C'était QUOI ÇA?!

Wow, surdose d'émotions! Qui avait le plaisir de jouer au Baseball avec des contenants ferrailleurs tout en prenant soins d'ignorer les passants?! Je fronce des sourcils...Oui, bon, tout le monde le ferait dans une telle situation, mais...Le fillette s'assis à mes côté. Elle en savait peut-être...et sûrement plus que moi! La curiosité me poussa à la questionner...Bah quoi? C'est...d'un moindre normal!

- Hum...La poubelle...C'est...Normal à Ikebukuro?





Revenir en haut Aller en bas


Ikebukuro, c'est chez moi !
Ikebukuro, c'est chez moi !


avatar

Messages : 436
Emploi : Ecolière quand l'envie m'en prend
Localisation : Ikebukuro
Récompenses :



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Lost in a Urban Paradise Libre~    Mer 4 Mai - 22:33

Elle regarde beaucoup dans le vague. Et puis, niveau réaction, c'est pas du tout ça. Complètement amorphe, là!

-C'é...C'était QUOI ÇA?!

Hééé! Mes oreilles! Et puis quoi "ça"? Elle parle de quoi? De mon but? Il était pas bien ? Pourtant, c’était en plein vol ! A moins que ce ne soit justement la poubelle?
Sûrement. En tout cas, ça, ça l'a fait réagir! Elle me rassure, j'ai cru un moment qu'elle se transformait en… en protozoaire, tiens! Mais maintenant c'est bon, je suis à peu près sûre que c'est bel et bien une simple humaine.
… Dommage.

-Hum...La poubelle...C'est...Normal à Ikebukuro?


-Oui. Enfin, tu sais, ça dépend! Des fois, c'est des poubelles, d'autres fois c'est des distributeurs automatiques ! Et presque à chaque fois, y a des panneaux de signalisations! Ça doit avoir une bonne aérodynamique! Ah, et puis, y a aussi des gens qui volent! Mais ça a pas l'air de leur plaire, ils n'arrêtent pas de crier. Bon, c'est sûr que pour des humains, l'atterrissage ne doit pas être très agréable mais moi, j'essayerai bien! Ça doit être cool de voler, tu crois pas?


C'est aussi pour ça qu'il faut que je trouve le monsieur-barman! Je veux voler, moi! Et puis, aussi, il faudrait qu’il m’apprenne à lancer des choses comme ça, c’est trop fort ! Pourtant il parait qu’il est humain… Ou pas… Moi aussi, je veux savoir arracher des distributeurs automatiques du sol ! Et séparer les panneaux de signalisations en deux ! Ah, il doit être vachement super classe ! J’ai appris en cherchant sur Internet qu’il détestait Izaya Orihara. Il fait voler vachement plus de trucs quand il est dans le coin ! Peut-être que je pourrais me faire un plan pour le stalker, ce Izaya (en me transformant en flaque de gelée verte qui glisse sur le sol, ou bien je me cache pas, et je m’accroche à ses chaussures ?), comme ça je suis SURE de tomber sur Shizuo Heiwajima.
Aussi, il faut pas trop le chercher, Shizuo-san. Par exemple, y a un gang, l’autre jour, qui a essayé de le battre, eh ben, ils se sont fait la-mi-ner ! Tiens, ‘faudrait peut-être que j’en parle à la fille, des gangs de couleurs, et tout ça, tout ça.

-A Ikebukuro, y a aussi beaucoup de trucs, peut-être, bizarres. Je dis peut-être parce qu’après je sais pas ce que tu trouves bizarre et ce que tu trouves normal !
Donc.
Il y a des groupes qui se font appeler « gangs de couleurs ». Y en a certains, c’est juste des petites frappes ou des crétins mais y en a un qui s’appelle « Dollars », eh ben, il est très connu mais il n’a pas de couleur, ce qui fait que personne ne connait ses membres ! D’ailleurs, comme il a pas de couleur, c’est pas un gang de couleur, mais tout le monde fait semblant de ne pas s’en apercevoir.
La motarde sans tête aussi elle est très connue ! La plupart des gens l’appellent « motard sans tête » mais ils devraient revoir leurs cours d’anatomie, parce que ça se voit parfaitement que c’est une fille. Ou bien, peut-être qu’ils devraient investir dans une paire de lunettes … Sa moto hennit et logiquement, elle a pas de tête. D’ailleurs, c’est étonnant comment son casque il tient bien. Ben oui, même si elle n’a pas de tête, il faut respecter la législation ! Port du casque obligatoire !
Par contre, les limitations de vitesse, c’est pas trop son truc à ce qu’il semblerait… Y a aussi le Chat-fantôme et sa cour qui habitent derrière le Russia-Sushi ! Mais à chaque fois que je parle de lui, ben mes interlocuteurs, ils ne le connaissent pas !

Est-ce que j’ai oublié quelque chose ?
Les gangs de couleurs, les Dollars, la motarde sans tête et le chat fantôme… Je lui ai aussi parlé de Shizuo-san… Ah non, j’ai oublié. Je lui ai parlé de ses poubelles, distributeurs automatiques, panneaux de signalisations, êtres vivants volant(e)s mais j’ai oublié de le décrire !

-Dis, tu te souviens toujours de la poubelle de tout à l’heure ? La personne qui l’a lancé, belle trajectoire d’ailleurs, ‘faut vraiment qu’il m’apprenne, elle s’appelle Shizuo Heiwajima ! Il est tout le temps habillé en barman, ça aide pour le repérer !

Bon, maintenant que j’ai bien monologué (Parce que oui, j’avais remarqué. Après tout c’est moi qui parle, je suis tout de même censée remarquer quand je monologue !), je vais la laisser assimiler tout ça. Quoique…

-Hé, dis, c’est quoi ton p’tit nom, Miss?


[Je m'excuse du retard envers toi et ta soeur, je m'excuse à genoux.
Et puis, j'aime bien vos deux styles. Troisième personne ou première personne, les deux sont biens!]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur










MessageSujet: Re: Lost in a Urban Paradise Libre~    

Revenir en haut Aller en bas
 

Lost in a Urban Paradise Libre~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Durarara!! Forum & RPG ::  :: 
Rues d'Ikebukuro
 :: Zone de magasins et restaurants
-