Partagez | 
 

  [ROMAN] DURARARA Vol.6 ???

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Smile to the Devil ♥
Smile to the Devil ♥


avatar

Messages : 452
Emploi : Chirurgienne...Je crois 8D ?
Localisation : Ikebukuro...(?)



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: [ROMAN] DURARARA Vol.6 ???   Mar 26 Oct - 22:35

Je sais, la traductrice fait son grand retour ! Et avec l'une de mes scènes préférées ! Bon, j'aime pas spécialement ce qui se passe dedans, mais j'me comprends...
Si je n'ai pas mis le titre du chapitre, c'est pour ne pas vous spoiler sur le contenu. Cependant, je préfère vous prévenir que si vous souhaitez vous spoiler dans la limite du raisonnable, ne lisez pas ce qui suit. Je sais pas si ça aura autant d'impact sur tout le monde, mais mieux vaut prévenir que guérir dit-on...

• Cette traduction à été faite à partir de la version originale anglophone, trouvable Ici
• La traduction en question est celle d'un passage du roman, présent dans le Volume 6 de Durarara.
• Ceci est une traduction arrangée, autrement dit, je ne me suis pas collée à 100% à la version originale, mais j'ai plus cherché à faire dans une conversation normale francophone. Des mots on pu être rajoutés et/ou modifiés afin que nos personnages ne parlent pas de manière trop robotique. De même, la narration pourra peut-être sembler un peu hâchée.
• J'espère que vous prendrez du plaisir à la lire :D, n'hésitez pas à me faire part de vos impressions <3
_____________________________________

Code couleur Personnages:
 
_____________________________________


Je ne sais pas pourquoi j’ai fait ça. Personnellement, je blâme les samedis., quand on a rien d’autre de mieux à faire.

Quelque part au Japon, dans une rue bondée se situant père de la gare.

…Ouais, je serais sain et sauf.”

[-----------------------]

Et même si ceux d’Awakusu-kai se rendent compte que c’est après moi qu’il devraient en avoir, je ne suis plus à Ikebukuro depuis longtemps.

[-----------------------]

…Cool…Ok. Je vois. Je vais raccrocher- Merci de votre protection continue.

[-----------------------]

Ah, mais non, c’est pas ce que je voulais dire…Je suis juste convaincu que, comparé au groupe Medei et Awakusu-kai, gouverner Ikebukuro convient mieux au groupe Asuki.

Après avoir raccroché, Izaya continua simplement sa promenade dans la rue déjà assombrie par la venue de la nuit.
Une région métropolitaine située au nord-est du Japon.
Il avait voyagé jusqu’ici, partant d’Ikebukuro, et emmenant uniquement son portable et son portefeuille avec lui.
Se fondant dans la foule, cherchant mollement des bars de nuit, voire des clubs, Izaya commença à réfléchir silencieusement toute cette affaire. Son expression était un mélange dilué d’irritation et de joie.

-Tout a été terminé en…un jour, hein…
-On dirait que Mikado-kun va accepter l’offre des Carrés Bleus, ce qui est une bonne chose.
-« Utilisons-nous mutuellement pour nos but respectifs », c’est probablement ce qu’il dirait.
-Eh bien, à partir de maintenant, c’est juste une question de savoir quel camp aura le plus de gages à sa disposition entre lui et les Carrés Bleus.


Izaya, dont le « changement » de Ryuugamine Mikado lui était toujours inconnu, concentra ses pensées sur un autre sujet.

-La seule personne qui n’a pas agit selon mes prédictions, c’est encore Shizu-chan.
-Pourquoi n’a-t-il pas riposté ? Pourquoi n’a-t-il pas tabassé ceux d’Awakusu-kai qui l’avaient coincé ? Pourquoi ne pas les avoir poursuivit ?
-N’avait-il pas balancé un distributeur sur une voiture de flics quand ils ont tenté de l’arrêté l’autre fois ?
-Ne me dit pas qu’il a réellement appris quelque chose de cette expérience ! Impossible !
-…De toutes façons, c’est clair qu’il me rend fou.
- Je n’aurais jamais cru que Shizu-chan était une personne capable de mûrir.
-A ce train là, il est temps d’arranger le prochain coup.


Alors que les pensées d’Izaya convergeaient, son portable sonna.
Shiki ? Celui d’Awakusu-kai ? Encore ?” pensa Izaya tandis qu’il dirigeait ses yeux sur l’écran. Mais le numéro affiché était l’un de ceux qui ne provoquaient absolument aucune sonnerie.

« »

Bien conscient que ce n’était pas la meilleure idée, Izaya décrocha.
La voix qu’il entendit à l’autre bout du fil n’était pas familière, et il était certain de ne l’avoir jamais entendue auparavant.

« Aaah, bonjour ! Orihara Izaya-san, je présume ?»

A première vue, c’était la voix d’un homme d’une quarantaine d’année qui s’exprimait dans un langage bien poli.
Quoique déconcerté, Izaya décida quand même de lui répondre.

« …Oui, c’est moi. »
« Aah, vous m’en voyez honoré ! En réalité, j’ai quelques humbles avis sur vous dont j’aimerais vous faire part ! »
« Des avis ? »
« Eh bien, j’étais vraiment contrarié. Vous avez fait rater mon plan en mettant le monstre Heiwajima Shizuo dans cette affaire avec Awakusu-kai. Vraiment, si Awakusu Akana n’avait jamais vu Heiwajima Shizuo de sa vie, j’aurais certainement pu réussir mon plan le plus simplement du monde. Votre « dépit » envers Heiwajima a conduit à des pertes monstrueuses me concernant. »
« …Qui êtes –vous ? »
«Ah, vous m’en voyez désolé ! Ce n’était pas dans mes intentions de vous faire croire que je vous appelais uniquement pour vous critiquer ! Il n’est pas vraiment nécessaire pour vous de connaître mon nom, mais maintenant que vous le dites, si vous me permettez de me rapprocher de vous, en temps réel j’entends, et vous faire passer mon humble avis…Ou, si vous pouviez me pardonner mon impudence, et m’accorder une dernière question… »
« Non, dites moi votre nom. »

Izaya accéléra le pas tandis qu’il continuait sa marche en rythme avec la foule.
Mais son interlocuteur ne semblait avoir nullement l’intention de révéler son nom.

« En réalité, ce n’est pas vraiment un humble avis…Puisqu’il s’agit plutôt d’un humble conseil….Vous…Avez un visage bien trop beau. »
« Huh ?...C’est censé être un compliment ? »
« Ah, ce que je voulais dire, c’est qu’il est vraiment facile de vous repérer dans la foule. Votre sens raffiné de la mode aide un peu à vrai dire, ça vous fait vraiment ressortir de cette masse de copies conformes pour être honnête. Et prenez-le comme un compliment. Pardonnez-moi, si je vous le dit, c’est en partie parce que j’avais l’habitude de repérer de nouveaux talents dans le temps. Mes yeux sont donc spécialement entraînés pour de telles attributions sur une personne. Mais puisque c’est de vous dont nous parlons, je ne pense pas qu’essayer de se fondre dans la foule soit une bonne idée. »
« …. »

Quelque chose n’allait pas. Izaya sentait que son cerveau sonnait l’alarme.

« Et maintenant, en ce qui concerne ma question… »

Son interlocuteur marqua une pause.

« Pas besoin d’être de longue durée, mais seriez-vous assez aimable pour dormir pendant quelques temps ? A l’hôpital ? »

La phrase eut autant de répercussions sur son oreille droite que sur celle de gauche. La seconde suivante, Izaya senti que quelque chose venait d’être planté dans son corps.

« Vraiment, cela fait un moment que vous rôdez autour de mes infos, n’est-ce pas ? En utilisant ce couple d’ado ? Je suis facilement embarrassé, donc auriez-vous l’aimabilité d’arrêter ? »

Il entendait aussi bien de son oreille gauche que de son oreille droite, mais uniquement pendant une nanoseconde. A présent, la voix ne venait que du portable, comme avant.

« Honnêtement, il faut que vous arrêtiez de faire ça. Un gamin doit apprendre à ne jouer que dans son petit jardin…A Ikebukuro. Parce que s’il a le malheur de s’aventurer plus loin, il pourrait se blesser ! »

Izaya stoppa sa marche à l’entente de cette phrase.

« Bref, je n’ai pas retourné le couteau, donc ne vous attendez pas à ce que votre vie soit en danger. »

Tandis qu’Izaya baissait les yeux, son regard croisa des tâches de sang.


« Si, de nouveau, vous vous approchez trop de cette route, prenez-le comme un premier avertissement. »

Au moment où il réalisa que c’était son sang qui jaillissait de son flanc, Izaya marmona silencieusement.

« Qu’il aille se faire foutre… Je l’ai sous-estimé. »

Une fois cela dit, sans oublier un semblant de sourire qui se peignait sur son visage, Izaya s’écroula sur le sol.
Les passants hurlaient dès que leurs yeux croisaient le sang , qui s’étalait maintenant progressivement sur le pavé.
Tandis qu’il perdait conscience, Izaya entendit une dernière fois la voix masculine s’échapper du combiné.

« Ah, j’oubliais. Quoique je pense que vous l’aviez deviné…Mon nom est Yadogiri Jinnai. J’espère qu’à partir de maintenant, nous continuerons de nous enseigner mutuellement les aléas de la vie… »

La conversation était terminée. A présent, tout ce qu’Izaya pouvait entendre, c’était les maintes conversations étouffées des passants.

-C’est…Vraiment pas bon signe. Je dois…Contacter Namie…D’une manière ou d’une autre…

Izaya tenta d’attraper son téléphone, mais il sentait que ça ne ferait qu’ouvrir sa plaie. Il perdit conscience et sa tête tomba sur le sol, dans une rue très, très loin d’Ikebukuro, et fut transporté d’urgence à l’hôpital.
Il n’aurait jamais pu deviner, par ailleurs, que son nom serait diffusé aux informations nationales le jour suivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


avatar




MessageSujet: Re: [ROMAN] DURARARA Vol.6 ???   Jeu 4 Nov - 21:37


Merci pour la traduction ! :D


Dernière édition par Keiko le Dim 28 Nov - 12:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


Seconde à Raira
Seconde à Raira


avatar

Messages : 928
Emploi : Lycéenne à Raira
Localisation : Ikebukuro



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: [ROMAN] DURARARA Vol.6 ???   Ven 5 Nov - 21:04

Waaaah merci Yurei-sama *__*
Tu as repris un moment très intéressant du roman (pis en plus y'a Izaya dedans quoi xD)
Ca fait plaisir de voir une de tes traductions \o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur










MessageSujet: Re: [ROMAN] DURARARA Vol.6 ???   

Revenir en haut Aller en bas
 

[ROMAN] DURARARA Vol.6 ???

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Durarara!! Forum & RPG ::  :: 
Parler du manga ou de l'animé
 :: Pour le roman !
-