Partagez | 
 

 Effraction chez l'idole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Chick magnet, even the guys want him !!
Chick magnet, even the guys want him !!


avatar

Messages : 24
Age : 32
Emploi : Acteur de porno
Localisation : Ikebukuro



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Effraction chez l'idole   Ven 3 Sep - 20:56

[Suite de "... on se connait ...?" dans les rues]

3 semaines... 3 semaines qu'il avait revu Kadota (Dotachin comme l'appelait ses amis). 3 semaines qu'il occupait ses pensées. 3 semaines quasiment sans travailler. 3 semaines où il n'avait quasiment pas lâché Kadota d'une semelle (sans que ce dernier ne s'en rende compte !).
Ok il le savait, il était définitivement givré. Depuis le lycée il n'était toujours pas passé à autre chose malgré ce qu'il avait pensé. Un stalker reste un stalker. Et en 3 semaines son fanatisme pour le brun qui n'avait rien de spécial physiquement l'avait complètement submergé.
Non, rien n'avait changé depuis le lycée. A part Kadota. Plus grand, plus mature, plus baraque... Wouarg !

Ces 3 semaines qu'il avait surtout consacré à observer le jeune homme à son insu -il n'était quand même pas tombé au stade du photographe/paparazzi et du bloc note toujours sous la main, il ne faisait que l'observer.
Il avait pu trouver son appartement, il avait pu voir quel était son genre d'amis -des otakus !! ça c'était nouveau... surtout qu'ils devaient avoir des points communs pour rester ensemble non ? ce qui voulait dire que Kadota était également un otaku ? gzzzh-, il avait pu remarquer qu'il était célibataire -enfin personne qui soit plus qu'un ami ne trainait avec lui apparemment-.

C'était trop peu d'informations à son gout... Son appétit n'était pas du tout satisfait... Il lui fallait en savoir plus. Et aujourd'hui l'occasion s'était magnifiquement présenté !!
Il l'avait attendu le soir, vers 19h pour voir quand il sortirait et ce qu'il ferait ensuite. Il était effectivement sorti à 19h08 ET !!! ET IL AVAIT OUBLIE DE FERMER LA PORTE DE L'IMMEUBLE !!!

Muhahahahhaha !!!
Fantastique !

*Dieu est grand ♥*

C'est dooonc après avoir attendu une petit quart d'heure, le temps qu'il soit sûr que le type se soit éloigné, qu'il se glissa à l'intérieur de l'immeuble.

*Nyuhuhuhuhuhuhuh l'immeuble de Kadota ! *

Un coup d'œil aux boites aux lettres lui avait appris la localisation de l'appartement de sa cible. L'idée qu'il n'avait rien pour l'ouvrir ne l'effleura pas encore. Mais il se retrouva vite confronté à ce problème devant la porte.


*Ah... c'est con... je fais quoi maintenant ?*

Il avait bien vu de nombreux film où le héros avec un fil de fer et une carte de crédit arrive a ouvrir la porte. Mais lui... n'était qu'un pauvre acteur de porno -soit très habile de ses mains- mais sans réelle capacité de crochetage...
MAS IL NE VOULAIT RIEN VOLER PUTAIN !!! (ok si peut être un ou deux caleçons mais çaaa ~ C'était juste en mémoire du bon vieux temps. Et qui se soucis de un ou deux caleçons hein ?) Il voulait juste voaaaar …

Enfin, geste du désespoir (qui sait ?) il appuya sur la poignée...

*Oh ! Miracle ! Dieu est grand ! Et Kadota est étourdi !*

Porte qui n'était pas verrouillée : invitation au stalker qu'il était a entrer, sniffer sa couverture, foutre sa tête dans son oreiller, enfin tout ce qui fait peur aux honnêtes gens mais qui était tellement unique pour lui.
Il ouvrit la porte avec précaution, histoire de profiter un maximum de ce moment de jouissance, et vit enfin de ses yeux ébahis, l'environnement dans lequel vivait le jeune homme.
Wow.
Il ne l'aurait pas cru aussi bordélique.
Parce que là... ça craignait. Le boxon qui régnait sans cette pièce aurait fait honneur à la batai...

Il eu à peine le temps de finir sa pensée qu'un brusque choc à la tempe, suivi du noir le plus total pour son champs de vision, l'interrompit et le fit s'écrouler.
Du moins c'est ce qu'il put en déduire avant de sombrer totalement dans l'inconscience.

C'est beau de pénétrer chez son idole... C'est moins beau si quelqu'un a eu exactement la même idée quelques minutes avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gevoel.deviantart.com


Launcher Of A Thousand Ships
Launcher Of A Thousand Ships


avatar

Messages : 54
Age : 31
Emploi : Décorateur d'intérieur ~
Localisation : Ikebukuro



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Effraction chez l'idole   Dim 5 Sep - 22:07

Bon bon bon ~ Il était 19h00, il était temps pour lui d'aller rejoindre ses amis, parce que sinon le quatuor ne pourrait plus se targuer du nom de quatuor mais plutôt de trio, ce qui était nettement moins folklo.

D'ailleurs, le rendez-vous était à la base prévu pour 19h, et il était un peu beaucoup à la bourre - il aurait dû partir au moins une demi-heure avant. Surtout que ses amis lui avaient dit de ne pas arriver en retard parce qu'il fallait qu'ils lui parlent d'une chose très importante. Kyôhei avait voulu savoir quoi, et Erika lui avait dit qu'avec Yumacchi, ils avaient l'impression d'être suivis depuis quelques temps, mais qu'ils lui en parleraient plus en détail à ce moment-là. La phrase avait trouvé de la résonance en Kyôhei, parce que lui aussi, depuis quelques temps, il avait l'impression d'être espionné en permanence...

Enfin, ce n'était peut-être - sans doute - qu'une impression, et là, il était vraiment pressé.

Ce ne fut qu'un quart d'heure après avoir quitté son domicile qu'il se rendit compte qu'il avait totalement, mais totalement oublié de fermer la porte à clé. Quel imbécile, maintenant, il fallait qu'il fasse demi-tour, et ça allait le mettre encore plus en retard... Il hésita un moment à y retourner, mais bon, quoi qu'on puisse en dire, Ikebukuro n'était pas une ville très calme, et s'il laissait la porte de son appart ouverte, il risquait fort de se faire piquer quelque chose.
Et même s'il n'était pas très attaché aux choses matérielles, il ne tenait pas quand même à se faire piquer ses outils de travail et tout ça.

Donc il fit demi-tour. Sauf que, comme il put le constater en arrivant à son appart, le mal était déjà fait. La porte était ouverte, l'appart en bordel et là, sur le sol, il y avait un type évanoui, le nez dans le tapis.

La première réaction de Kadota fut de cligner des yeux - c'était quand même une situation pour le moins insolite, là... Puis il regarda rapidement dans les autres pièces (qui n'étaient pas au nombre de beaucoup de toute façon, puisque son appart ne faisait que 50 mètres carrés, soit un salon/salle à manger, dans lequel il était, et une chambre, sans compter les toilettes et la petite cuisine) - il n'y avait personne en tout cas. Personne d'autre que le type qui était évanoui par terre.

Avec précision, il tâta le pouls dans son cou, et le retourna pour le faire se réveiller - et là, stupéfaction : il avait déjà vu ce visage !

Où, déjà ?

Non, en plus, il l'avait vu y'avait vraiment pas longtemps... Fallait vraiment qu'il se mette à consulter pour ses problèmes de mémoire. Ah, voilà, ça lui revenait, c'était un type qu'il avait croisé dans la rue, récemment... qu'il avait bousculé... Un type qui lui avait dit qu'il venait de son lycée, ce dont Kadota n'aurait jamais pu se rappeler tout seul à ce moment-là.

La question, la vraie, c'était : pourquoi ce type était-il en ce moment-même allongé, évanoui, sur son tapis ? Avec une plaie derrière la tête qui saignait, visiblement. Est-ce qu'il était entré par effraction, pour cambrioler l'appartement de Kyôhei ? Mais pourquoi il était évanoui et blessé, alors ? Y'avait un truc qui collait pas, là dedans. Et la pièce manquante de l'histoire, c'était lui, donc il fallait que Kyôhei le réveille pour savoir ce qui se passait. Il envoya rapidement un sms à ses amis pour leur dire qu'un incident avait eu lieu et qu'il ne fallait pas l'attendre, puis il se tourna vers le type pour s'occuper de lui.

Comment il avait dit qu'il s'appelait, déjà ? Sae, non ? Ouaip... Sae... Il alla chercher un gant de toilette dans la salle de bain, du désinfectant, et s'occupa de la plaie que l'autre avait à l'arrière du crâne. Pas joli, et il y avait une grosse bosse en prime... Puis il le souleva - la vache, il pesait pas plus qu'une plume ! - et l'installe sur le canapé, avant de le secouer pour le réveiller.

- Hé ! Réveille-toi !!

Bon, il ne faut pas brusquer les blessés, en règle générale, mais là, s'il ne se réveillait pas dans les cinq secondes, il faudrait bien qu'il lui donne une baffe pour accélérer le processus.

- Hé !! ...

Il avait eu l'idée de l'appeler pour son nom pour le réveiller, mais il se rendit compte subitement qu'il ne se souvenait plus de son nom de famille et que tout ce dont il se rappelait, c'était que son prénom était un prénom de fille, Sae : et il ne pouvait décemment pas l'appeler par son prénom, c'était trop intime...

Bon, bah il était bien parti pour dire "hé!" toute la soirée, apparemment... Mais il fallait vraiment qu'il se réveille, là, parce qu'il avait des tas de questions à lui poser.

*Qu'est-ce qu'il fait là ? Qu'est-ce qui s'est passé ? Pourquoi ma porte était ouverte ? Pourquoi il est évanoui ? Comment ça se fait qu'il connaît mon adresse ? Qu'est-ce qui s'est passééééé ???*

Ouaip, des tas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Chick magnet, even the guys want him !!
Chick magnet, even the guys want him !!


avatar

Messages : 24
Age : 32
Emploi : Acteur de porno
Localisation : Ikebukuro



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Effraction chez l'idole   Lun 13 Sep - 16:22

Kadota était là, il le tenait dans ses bras comme un chevalier tiendrait sa princesse. Il le regardait avec amour et tendresse attendant qu'il se réveille, voire même tendant les lèvres pour lui donner le baiser du prince charmant.
Mais les lèvres douces et humides ne parvinrent jamais à le toucher.
A la place il se sentit secoué comme une poupée de chiffon par un tremblement de terre qui au passage fit s'effondrer la tour dans laquelle il était et...


-HA !!

Réveil brusque, non pas sur un lit de soie mais sur un canapé. Avec, non pas un Kadota amoureux transi mais un Kyouhei soucieux et visiblement irrité -il avait appris a déchiffrer ses expressions, derrière son air neutre, depuis le temps !-.
Urgh... ses rêves auraient sa peau un de ces jours.

Et pour couronner le tout il avait un mal de tête à le clouer au lit pour la journée -c'est qu'il est fragile le petit 8D.
Dieu que la vie est mal faite dans un moment où il aurait si besoin de son cerveau voila qu'il le lâchait. Putain... qu'est ce qu'il foutait là... ? Pourquoi ce type le regardait de cette façon là ?

Un rapide palpage de son crâne au niveau de la douleur lui appris que ce n'était visiblement pas qu'une simple migraine... Il s'était fait frapper ??? Qui aurait pu vouloir abimer une belle gueule comme lui ?!!
Les gens ne sont plus ce qu'ils étaient décidément.

Bon pour revenir à la situation présente : Ce type... béret toussa... Kadota... WOUAW Kadota !! Putain qu'est ce qu'il faisait là ???!!! Ça devait bien faire 2... 3... 4 ans qu'il ne l'avait pas vu de si près ???!!
Diantre !
Dingue !
La vie n'est peut être pas si mal faite après tout @_@ !

C'est donc avec des yeux ronds comme des billes que Sae l'observait, devant s'y reprendre a trois fois avant de réussir à articuler une phrase :

- Ka....dota ? ... Qu'est ce que tu fais là ? ... La voix pâteuse et légèrement rauque à il était sexy au réveil, c'était clair.

Et c'était où ce "là" au juste ? Comment il était arrivé là ? Ça ressemblait à ... un appartement. Pas le sien... Pas un de ceux qu'il connaissait...
Rouh putain il était complètement paumé.


- On est... où ? ...


Comment passer pour un sérieux boulet devant son ex-idole par Sae Nishioka.
Il avait beau essayer d'y voir plus clair... la seule chose clair dont il était capable de se rappeler c'était qu'il avait une séance de photo le lendemain à 17h et la seule autre chose clair qui lui venait à l'esprit c'était qu'il avait son dieu en face de lui.

C'était vague.. c'était flou... Étrange.
Ouaip, il était complètement paumé.

Effet du coup sur la tête ? ou alors il s'était fait drogué ? ...
Kadota l'avait drogué ? ...
...
...
...
...
... ♥
RUhuhuhuhuhuhuh ♥♥♥♥♥ !!

Non.
Stop.
Mieux valait ne pas rêver.

Il n'y avait aucune raison pour que Kadota le drogue -malheureusement- il fallait être réaliste.

Rah putain qu'il avait mal à la tête !!
Ça ne l'aidait vraiment pas à mieux comprendre la situation... Et c'était sans compter ce rêve débile et guimauve qu'il avait fait -il aurait largement préféré un rêve porno avec les mêmes protagonistes- !! Non mais ça signifiait quoi ??
Il n'était pas siiii atteint que ça quand même !
Du moins il l'esperait.
Il l'espérait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gevoel.deviantart.com


Launcher Of A Thousand Ships
Launcher Of A Thousand Ships


avatar

Messages : 54
Age : 31
Emploi : Décorateur d'intérieur ~
Localisation : Ikebukuro



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Effraction chez l'idole   Sam 30 Oct - 0:21

Ah voilà. Le gamin (mais oui, il faisait la moitié de son poids, peu importait qu'ils avaient le même âge) venait d'ouvrir les yeux - et il n'avait même pas besoin de le frapper pour ça. Juste le secouer comme un prunier, mais bon.

"HA !!"

Kyôhei manqua de sursauter - il avait le réveil brutal, l'autre... Intrigué, il l'observa reprendre ses esprits, ce qui avait l'air de nécessiter un certain temps... Pas que Kadota était patient, mais bon, c'était quand même plus pratique de parler avec une personne qui était en mesure de comprendre ce qu'il disait, alors il lui laissa le temps d'émerger.

Même s'il aimerait bien que ça se fasse un poil plus rapidement, comme en témoignait l'irritation dans son regard.

Après quelques palpages de crâne en règle, l'autre finit par s'apercevoir qu'il avait de la compagnie, et écarquilla les yeux en remarquant Kyôhei.

"Ka....dota ? ... Qu'est ce que tu fais là ? ..."

Comment ça ? Elle était bien bonne celle-là ! C'était plutôt à lui de poser la question, non ? Il allait répondre vertement, quand l'autre ajouta :

"On est... où ? ..."

Bon. Kyôhei était un type patient, c'était vrai. Il n'était pas du genre à s'énerver pour des broutilles, et même quand les affaires étaient graves, il arrivait à conserver son empire sur lui-même, vraiment.

Mais enfin quand même, il fallait pas pousser mémé dans les orties non plus, hein. Il jeta un regard mauvais à Sae (c'était quoi son fucking nom, déjà ?) et répondit d'une voix terriblement calme :

- C'est marrant que tu me poses la question. Parce qu'on est chez moi, tu vois, et que je ne t'ai pas invité.

L'autre avait encore l'air à moitié dans le gaz, il espérait qu'il comprendrait ce qu'il était en train de dire...

- Je crois que t'as comme qui dirait quelques petits trucs à m'expliquer. Pourquoi, par exemple, en revenant fermer à clé la porte de mon appart, je te trouve à l'intérieur, évanoui. Déjà, j'aimerais bien savoir comment t'as pu y rentrer, et je me demande aussi qui t'a assommé par derrière, à moins que t'aies été assez bête pour te cogner toi-même...

Ce qui ne l'aurait qu'à moitié étonné, mais enfin, à tout prendre, il ne connaissait pas bien le personnage. Voire pas bien du tout, ce qui expliquait que sa présence dans son appartement était pour le moins surprenante.
Fallait avouer que c'était quand même étrange. Quelques semaines plus tôt, il faisait brutalement surface en disant "tadamm, je suis un camarade de lycée dont tu ne te souviens plus ! \o/" et ensuite, il le retrouvait évanoui dans son appart, en son absence. Il avait tout de même des raisons de se poser des questions, non ?

- Alors t'as intérêt à m'expliquer, et fissa. Je suis plutôt patient, mais faut pas pousser le bouchon trop loin non plus.

Et l'autre qui le regardait d'un air ahuri... Il se demandait vraiment s'il comprenait ce qu'il était en train de dire. Peut-être que la bosse sur la tête avait provoqué une perte de neurones ? Il hésita à le secouer à nouveau en criant "tu m'écoutes?", mais bon, si ça se trouvait, en faisant ça, il le ferait à nouveau tomber dans les pommes, et ça ne ferait pas avancer le schmilblik.

Pas d'autre choix que d'attendre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur










MessageSujet: Re: Effraction chez l'idole   

Revenir en haut Aller en bas
 

Effraction chez l'idole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Durarara!! Forum & RPG ::  :: 
Résidences
 :: Les batîments~ :: Appartement de Kyohei Kadota
-