Partagez | 
 

 Don't get angry, I'm sorry; shizuo heiwajima.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


I want to kick your ass
I want to kick your ass ♥


avatar

Messages : 476
Age : 21
Emploi : Lycéenne / DOLLARS
Localisation : Ikebukuro



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Don't get angry, I'm sorry; shizuo heiwajima.   Sam 26 Juin - 2:31

{ . DON'T GET ANGRY, I'M SORRY.

SHIZUO & DILLAWN

Ce matin là, déjà rien qu'en s'éveillant, elle avait eut la nette sensation que ce jour allait être différent. Mais elle ignorait pourquoi exactement. Peut-être le soleil, brillait-il plus que d'habitude ? Ou encore, la température ? Faisait-il plus chaud, ce jour là ? Qui sait, ce n'était peut être aucune de ces raisons, mais toujours est-il que quelque chose avait changé. Plantée devant son miroir, Dillawn ne pouvait s'empêcher de regarder fixement cette balafre qui la rendait presque effrayante. Cette imposante cicatrice - qui lui fut infligée 3 ans auparavant - traversait verticalement son œil gauche. La cause ? Oh, un simple couteau planté dans son orbite, qui désormais demeurait inutile. En plus d'avoir eu l'œil percé, sa blessure fut rallongée par le tranchant de la lame, qui s'abattit sur la pauvre joue de Dillawn alors qu'elle avait 14 ans. Elle aurait pu ne pas avoir cette cicatrice si ce surplus n'était pas arrivé... Mais ce fut le cas, et aujourd'hui elle demeure être ainsi... Ce qui a réellement déteint sur son caractère.

Hier encore, Dillawn avait failli se battre contre deux adolescents de son âge, qui l'avait traité de cyclope. Déjà que Dillawn supporte mal qu'on la dévisage à propos de sa cicatrice, mais les insultes c'est pire que tout... Elle ressent d'ailleurs encore l'impact de son pied contre le visage d'un des deux garçons, qu'elle frappa avec violence. Fort heureusement pour eux, cela avait suffit pour que les deux jeunes hommes de décamper, même si en fin de journée l'humeur de Dillawn était négative. Elle était ainsi, ne pouvant tolérer les moqueries à son égard. Et au fond, c'était compréhensible. Il faut dire qu'elle ne menait pas une vie facile, bien qu'elle ne s'en plaigne jamais. Il est vrai que Dillawn est heureuse ici, à Ikebukuro. Mais certaines choses manquaient, et d'autres arrivaient. Et la plupart du temps ce n'était pas toujours plaisant d'après cette lycéenne.

Passons tout cela... Comme souvent, le soleil brillait sur Ikebukuro, réchauffant doucement la ville et ses nombreux habitants. Qu'avait décidé de faire Dillawn en ce jour où il n'y avait pas cours ? Elle n'allait sûrement pas rester chez elle. Ce fut donc dans l'efficacité et la rapidité qu'elle se glissa sous la douche afin de se faire propre, qu'elle s'habilla et sortit rapidement dehors, les écouteurs aux oreilles diffusant ses musiques favorites. Le temps était agréable, encore fallait-il que cette journée le soit aussi. Tout dépendait des autres... et de Dillawn. Ainsi, elle se rendit dans un endroit publique, le parc le plus réputé et aimé de la ville : Minami Ikebukuro Park. C'était un endroit agréable, où Dillawn adorait se promener longuement qu'il fasse jour où nuit. Cela l'aidait à réfléchir, à faire une sorte de "paix intérieure" dans son esprit. Même si la plupart du temps, elle parvenait à s'énerver rien qu'en se rappelant des paroles de quelques individus désagréables. Oui, tels que les deux garçons qu'elle a fait fuir hier.

Dillawn s'était assise sur un banc, au bord de la zone herbeuse. Une mèche de ses cheveux blonds était présente devant son œil gauche, ce qui empêchait les autres de voir son état. C'était une des seules manières qui permettait à Dillawn se s'approcher des gens sans qu'ils n'est un sentiment de dégout, de peur ou de pitié pour elle. Et lorsqu'un enfant de 6 ans qui passait avec sa mère se mit à regarder naïvement Dillawn pour finalement se mettre à lui sourire, la joie de la concernée fut inexprimable. Elle rendit un sourire au petit, avant qu'il ne s'éloigne. Pour la première fois depuis longtemps, cette lycéenne venait de ressentir une véritable sensation de bonheur, tout simplement parce qu'on lui avait sourit... Qu'on l'avait regardé comme quelqu'un de normal. Malheureusement, cette joie fut passagère.

Non loin, un groupe d'adolescents vulgaires était présent, là, à se prélasser au soleil en parlant presque trop fort. Et devinez qui s'y trouvait justement ? Les deux jeunes garçons à qui Dillawn avait fait si peur la veille même ! Et ils ne leur fallut pas longtemps pour que un des deux concernés ne reconnaissent la demoiselle blonde. Le groupe se mit alors à avancer vers la lycéenne, tandis ce que celle-ci fronçait nettement les sourcils. Il était évident qu'elle aussi avait reconnu les deux garçons, et un soupir agacé quitta ses lèvres. En tout, ils étaient cinq, et ne voulant pas voir sa journée gâchée à cause de telles personnes, Dillawn se leva de son banc et commença à marcher d'un pas rapide tout en prenant soin de ranger son baladeur dans sa poche. Mais cela n'arrêta pas le groupe masculién dans son élan, et ils se mirent à la suivre...

Ça y est... Dillawn commençait à se sentir énerver. Et pourtant elle aura essayé d'éviter les problèmes. Alors, c'était ainsi ? Pour être acceptée dans ce foutu monde, il fallait être parfaite, sans cicatrice ? Tout cela était ridicule, c'était ce qui révoltait Dillawn. Ça la révoltait ? Quel mot bien faible ! Cela la mettait tout simplement dans une colère noire. D'un geste aussi vif que brusque, la demoiselle se retourna, faisant face au groupe de garçons que la suivait. Ils étaient certes toujours dans le parc et la foule demeurait autour d'eux, cependant si il fallait devenir violente pour avoir la paix, Dillawn le deviendrait. Elle croisa les bras sur sa poitrine tout en regardant les 5 garçons un par un, l'air sérieuse mais surtout très énervée. D'abord, ils se mirent à ricaner méchamment... Puis progressivement ils cessèrent de glousser bêtement. Ils changèrent même de tête... avant de partir en courant ! Sur le coup, Dillawn n'y comprit absolument rien. Elle était effrayante à ce point ? Ne pouvant retenir un claquement de langue, elle commença par marcher à reculons, pour être sûre qu'ils ne la suivrait pas... Mauvaise idée.

La logique fit que, marchant à reculons, Dillawn ne voyait pas qui arrivait derrière elle. Et ce qui devait arriver arriva. Elle sentit quelqu'un derrière elle, et le coup partit, contre sa volonté. Cette fois-ci elle n'utilisa pas ses jambes, mais son poing gauche, qu'elle abattit sur le ventre de l'individu derrière elle. D'abord, Dillawn resta immobile, la tête baissée vers le sol, avant de ressentir une légère douleur dans son poing. Une sorte de "huh ?" lui échappa, tandis ce qu'elle relevait le visage vers celui qu'elle venait de frapper par reflex de défense. L'œil de Dillawn s'écarquilla, en même temps qu'elle cru que sa mâchoire était en train de se décrocher. Tout en reculant maladroitement de la personne, elle bégaya des excuses qui demeuraient cependant incompréhensibles, même pour elle. Elle en venait même à rougir, honteuse, anxieuse, angoissée... Et en même temps, plusieurs frissons parcouraient son corps, qu'ils soient glacials où normaux. A présent elle comprit pourquoi les jeunes avaient fuit de la sorte. Contre toute volonté, Dillawn venait de frapper Shizuo Heiwajima, l'homme le plus fort d'Ikebukuro.


    [Désolée, je trouve que j'ai vraiment écris n'importe quoi... Enfin, j'ai essayé de varier pour ne pas que moi aussi je ne te bouscule. xD Là c'est pire, en plus. >_>
    Surtout ne t'inquiètes pas, ce post est plutôt long, mais je fais toujours comme ça quand c'est moi qui commence un RP (et puis j'ai la fâcheuse manie d'écrire TROP.). Tu n'es pas obligé d'écrire beaucoup, je ne serais pas déçue même si tu écris moins que moi ]


Dernière édition par Dillawn C. Rivendell le Dim 12 Juin - 13:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://m-time.forumgratuit.org/


Fondateur du forum
Fondateur du forum


avatar

Messages : 6124
Age : 30
Emploi : Agent de recouvrement
Localisation : Ikebukuro
Récompenses :



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Don't get angry, I'm sorry; shizuo heiwajima.   Lun 28 Juin - 16:14

( Je me suis pas fait bousculé mais frappé XD Pauvre Shizuo <3
Non non ça me va ce que tu as écrit, je suis pas fan des descriptions mais là y'en a pas trop c'est une bonne entrée en la matière et j'ai fortement apprecié la lecture de ton RP ! Et t'inquiète pas, Shizu ne va pas démolir ton perso ^^ )



Je suppose que vous commencez à savoir où trouver Shizuo Heiwajima ? En effet s'il n'est pas dans le centre ville en train de faire du grabuge ou son boulot ; il se trouve dans le parc Minami le plus fameux du quartier.

Justement, en cette douce matinée d'été, le grand blond se trouvait assis sur un banc dans le parc, il était calmement en train de fumer. Bien sûr, quelques personnes le regardait étrangement comme d'habitude mais en général elles détournaient le regard dès que Shizuo les regardait en retour. De ce fait le jeune homme ne s'énervait pas réellement puisque tout le monde faisait semblait de ne pas le voir lorsqu'il regardait autour de lui. De plus, il était plutôt absorbé par sa contemplation du ciel. Il regardait la fumée de sa cigarette s'élever dans le ciel bleu avec sérénité, et parfois fermait ses yeux quelques instants. Rien de mieux que ces instants de calme, trop rare aux yeux du blondinet. Les récents événements n'avaient pas été de tout repos, à cause de ces conneries de gangs de couleurs. Il avait eu quelques soucis du fait qu'il faisait partie des Dollars. Tout ça alors qu'il se fichait éperdument de ce gang. Il soupira puis esquissa un demi-sourire qui ne dura pas car son téléphone sonna.

Il le sortit et, voyant qu'il s'agissait de Tom, décrocha :
- Oui ?
- Shizuo, c'est Tom, on va commencer plus tôt aujourd'hui, je t'attend devant Tobu...
- Ouais, d'accord.

Shizuo se releva dans un gémissement, rien qui ne l'enchantait. Il ne détestait pas son travail mais celui-ci l'amenait à s'énerver souvent, une perspective peu réjouissante de ce fait. De plus il faisait chaud et cela ne donnait nullement l'envie à Shizuo de travailler. Commencer plus tôt ? En quel honneur ? C'était bien le genre de Tom d'être consciencieux, quelle poisse... L'homme en tenue de barman écrasa sa cigarette et se mit en marche en direction de la sortie du parc sous le regard des passants.

Le blondinet était perdu dans ses pensées et ne releva la tête que lorsqu'il entendit du bruit ou plutôt quelque chose qui ressemblait à des gloussements et des rires. Il releva la tête et vit alors un groupe de cinq garçons qui suivait une jeune fille seule. Shizuo n'était pas très observateur et n'était pas sûr de comprendre la situation mais les tes d'andouilles de la bande de garçon l'énervaient. Il croisa le regard de l'un d'entre et ne pu s'empêcher de faire un sourire diabolique, il s'avançait doucement mais surement dans leur direction. Les mains dans les poches, les yeux cachés derrière ses lunettes et un sourire malsain aux lèvres. Arrivé à une certaine hauteur, le barman vit alors les jeunes garçons s'enfuir. Il grogna un peu. Encore une bande de bouffons. Pas complètement idiots puisqu'ils s'étaient enfui à temps mais ils avaient réussi à rendre le jeune homme tendu. Il était encore un peu énervé, que voulait-il à cette fille ?
Shizuo avait l'intention de s'approcher d'elle pour lui demander mais il la vit marcher à reculons dans sa direction. Sans avoir eu le temps de réagir il se fit percuter par la fillette. Le choc ne fut pas violent, le blondinet le réalisa à peine, Cependant ce qui suivit le fut plus. Alors qu'il s'apprêtait à lui , Shizuo reçut en plein ventre le petit poing de la jeune fille. Évidemment cela ne lui fit pas réellement mal, tout d'abord parce qu'elle était petite en pas si forte mais surtout parce qu'il était excessivement solide. Le blondinet accusa tout de même le coup dans un petit grognement. Désagréable il n'y avait pas à dire. Le garçon réagit au quart de tour.
Est-ce que cette fille était folle ? Il n'avait pas envie de s'amuser, il avait d'abord cru que le problème venait de la bande de garçons et il leur aurait volontiers botté le cul mais en fait c'était elle qui avait un problème ?
Sans attendre de réaction ou d'explication de la part de la jeune fille, Shizuo la prit par le col et l'élèva à quelques mètres au dessus du sol.

- Nan mais ça va pas ? Qu'est-ce que tu fais ?

Shizuo la regardait fixement, il vit bien qu'elle avait un œil qui ne voyait plus lorsqu'il la prit par le col. Cependant l'homme en tenue de barman n'était vraiment pas le genre à s'arrêter sur des choses comme celles-là, il ne tiqua même pas trop occupé à évacuer sa violence en secouant un peu la fillette. Il se sentait mal de secouer une enfant ainsi et s'apaisa très rapidement. Il ne voulait pas faire cela, s'en prendre à une petite. Il ne savait pas pourquoi elle l'avait frappé mais il devait arrêter de la secouer ainsi. Il la reposa à terre en balbutiant quelques mots.
Cela le rendait si mal à l'aise de s'être énervé après une enfant de son âge. Le fait qu'elle soit borgne ne le choquait pas ou ne le rendait pas plus clément, c'était vraisemblablement son âge et son visage innocent qui stoppait Shizuo. Une fois la jeune fille à terre il remis ses mains dans ses poches et détournant le regard pour cacher son embarras il dit :

- Qu'est-ce qui t'arrive ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://durarara-rpg.forumactif.com


I want to kick your ass
I want to kick your ass ♥


avatar

Messages : 476
Age : 21
Emploi : Lycéenne / DOLLARS
Localisation : Ikebukuro



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Don't get angry, I'm sorry; shizuo heiwajima.   Jeu 1 Juil - 6:25

Ce qu'elle ressentait était vraiment très singulier. Il y avait la panique, de part le fait qu'elle venait de frapper Shizuo Heiwajima, l'homme défini comme le plus fort, le plus violent et le plus instable d'Ikebukuro. Son corps réagissait à la panique par une impression désagréable et brûlante dans son ventre. Quelle torture ! Et la jeune demoiselle se sentait si honteuse, que si elle n'était pas figée sur place elle se serait enfui en courant après avoir balbutier de nombreuses excuses. Mais il n'en fut rien, l'intimidation demeurait. Car Dillawn devait avouer que se trouver devant une telle personne alors qu'on était qu'une petite lycéenne c'était vraiment intimidant... Elle déglutit avec difficulté, l'œil toujours rivé sur Shizuo. Elle l'entendit grogner et bizarrement cela ne l'étonna pas vraiment. Sans doute parce qu'elle avait déjà atteint le point culminant de l'étonnement. Tomber par hasard sur cet homme... C'était à prendre positivement où non ! Et dans le moment présent, Dillawn ne savait pas trop quoi pensé. Alors, est-ce que cette rencontre allait-être mener vers quelque chose de bon ? La simple façon dont ça avait commencé inspirait un mauvais pressentiment à la jeune borgne. Et... elle avait quelque peu raison.

Quelques secondes après le grognement de Shizuo, Dillawn se retrouva soulevée du sol par ce dernier. Inutile de vous dire la frayeur qu'elle se fit sur le moment, si bien qu'elle pu à peine émettre un léger son. Elle n'émit qu'un geignement fébrile, l'œil écarquillé. Sur le moment, Dillawn avait vraiment cru que : soit il allait lui rendre son coup en dix fois plus fort, soit il allait la jeter au loin, la laissant misérablement s'écraser au sol. Jetant des coups d'œil affolés autour d'elle, la demoiselle remarquait bien sûr qu'un bon nombre de personnes avait cessé leurs activités pour observer la scène. Les plus censés ne semblaient pas trouver cela amusant, tandis ce que les plus idiots ricanaient bêtement. Oh, après tout c'est vrai ! Ce que ça doit être poilant de voir une fille de 17 ans soulevé par un grand blond menaçant. Surtout quand on sait que ce dernier est particulièrement énervé... Dillawn n'eut même pas le courage de froncer les sourcils, seulement de se remettre à regarder le blond... Et il avait l'air furieux.

« Nan mais ça va pas ? Qu'est-ce que tu fais ? »

La lycéenne ouvrit la bouche pour parler, mais les mots restèrent bloquer dans sa gorge. Et ce fut d'ailleurs encore plus compliqué de s'excuser lorsque l'homme se mit à la secouer. Elle tenta tant bien que mal à dire quelque chose... Mais ses mots se retrouvait balayer par le mouvement que faisant sa tête en étant secouer de la sortes. Son regard, bien qu'un peu moins écarquillé à présent, ne quittèrent jamais les yeux coléreux du blondinet, même s'ils lui inspiraient quelques frissons négatifs. Ce fut comme un réflex, comme lorsque quelque chose à trop durer. Elle alla agripper les poignets du blondinet de ses petites mains, serrant légèrement malgré le fait certain que Shizuo ne sentirait rien.

« Je m'excuse... ! Désolée, je n'ai pas... je ne me suis pas contrôlée ! Ce n'était pas volontaire, vraiment ! »

Plus elle progressait dans sa phrase, plus sa voix se faisait sincère et moins tremblante. Car elle savait elle même que ce qu'elle disait était la strict vérité, et que si Shizuo s'avérait être un temps soit peu compréhensible, il le prendrait cette progression de voix du bon côté. Sauf si il était réellement dans une colère noire, et que rien n'allait lui faire comprendre ce qui était bon où mauvais. Dillawn avait beau être concentré sur les yeux du blondinet, elle ne remarqua pas vraiment le bref regard qu'il jeta à son œil meurtri. Elle fut d'ailleurs étonnée qu'il ne s'attarde pas plus que ça... Une première ! L'unique œil de la demoiselle se mit à briller un peu plus intensément, cessant d'être écarquillé de peur mais plutôt... de bonheur. Elle aperçu le visage de Shizuo devenir quelque peu moins menaçant, avant qu'elle ne ressente la poigne sur son col se détendre. Puis finalement, l'homme blond reposa Dillawn sur le sol, au plus grand soulagement de celle-ci. En premier lieu elle n'en revenait pas trop, de s'en être sortit complètement indemne, puis peu à peu elle revint sur terre et leva directement son regard sur Shizuo. Elle ouvrit la bouche, mais s'interrompit de nouveau, l'apercevant détourner le regard. Il était... gêné ? Dillawn n'en revenait pas.

« Qu'est-ce qui t'arrive ? »

Ce qui lui arrivait... ? Sur l'instant présent, c'était une question assez compliquée en soi. Parlait-il de son œil ? De l'incident avec le groupe de garçons ? Ou tout simplement pourquoi l'avait-elle frappé ? Encore un peu sous le choc de toutes les émotions qui l'avait traversé, son premier réflex fut d'inspirer un grand coup, histoire de reprendre ses esprits. Elle détourna elle aussi le regard un moment, pour ne pas mettre Shizuo plus mal à l'aise qu'il ne l'était déjà. Elle profita de ce petit détour pour détailler ce qu'il se passait autour d'elle... Quelques personnes insignifiantes regardaient dans leur direction, mais sans plus. Un léger soupir quitta les lèvres de la lycéenne, avant que son regard légèrement calmé ne glisse de nouveau sur le grand blond... Extérieurement elle avait l'air plus sereine, et pourtant... Elle était dans l'incapacité de calmer son cœur. Malgré ça elle répondit à Shizuo, interprétant sa question comme ELLE l'avait comprise

- « C'est... Ces garçons, je veux dire, seulement deux d'entre eux... Bredouilla-t-elle en pointant le dit groupe du doigt. Hier... Je me suis battu avec deux de ces garçons et... et ils ont tout simplement voulu me faire payer pour les avoir battus mais, elle s'interrompit pour observer le visage de Shizuo, avant de reprendre. Je t'assure pour le coup, c'est partit comme ça... une sorte de reflex défensif... Écoutes... »

Elle cessa de parler une nouvelle fois, se sentant plus que ridicule à parler ainsi, bredouillante. Elle serra les dents et s'inclina devant le grand blond avant même qu'il n'est dit quoi que ce soit.

« Je suis sincèrement désolée, Shizuo !! »

Gardant la tête baissée, elle se sentit de nouveau rougir, honteuse. C'était vraiment fou, le nombre d'émotions qu'elle eut ressentit pendant ces courtes dernières minutes. Elle déglutit, et attendit une réaction de la part de l'homme avant de redresser lentement son visage, ce dernier traduisant une véritable expression désolée. Ce qu'elle pouvait se sentir nulle... Vraiment, elle se décevait beaucoup. Pas pour s'être excuser, non, cela était tout à fait normale et obligatoire d'après Dillawn. Mais avoir ressentit une telle frayeur momentanée... Elle en avait honte. Mais visiblement la colère de Shizuo n'était pas aussi intense que la première fois qu'elle l'eut vu se battre. Car oui, pour connaitre son nom, elle avait déjà entendu parler de lui... et vu se battre. A présent la peur avait laissé place à une véritable sensation de soulagement. Ce jour n'allait pas être son dernier, apparemment.

[... ... Désolée, quand je suis inspirée, j'écris beaucoup.]


Dernière édition par Dillawn C. Rivendell le Dim 12 Juin - 13:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://m-time.forumgratuit.org/


Fondateur du forum
Fondateur du forum


avatar

Messages : 6124
Age : 30
Emploi : Agent de recouvrement
Localisation : Ikebukuro
Récompenses :



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Don't get angry, I'm sorry; shizuo heiwajima.   Jeu 22 Juil - 10:23

Shizuo venait de reposer la jeune fille à terre et se sentait encore coupable de son accès de colère. Il n'avait pas pour habitude de s'énerver sur les femmes ni sur les enfants. La personne qui lui faisait face était entre les deux mais son visage n'inspirait pas la haine ou la colère de plus le blondinet se trouvait bête d'avoir réagit au quart de tour. La jeune fille l'avait frappé certes mais son poing était tellement minuscule pour lui, pas de quoi s'énerver ce n'était qu'une enfant.
Ses yeux se posèrent de nouveau sur la jeune fille, honteusement. Il la regardait calmement, il espérait ne pas l'avoir trop effrayée... C'était si facile d'inspirer la peur et c'était son quotidien mais il ne s'y faisait pas et ne le souhaitait pas. Pourvu que cette fillette comprenne que ce n'était pas sa faute. Il la vit prendre une grande inspiration et cru distinguer de la gêne sur son visage également et non de la peur. Shizuo ne laissa rien paraitre mais il était fortement soulagé. Après tout elle avait l'air plutôt calme et ne semblait pas se préparer à détaler...
Elle poussa un petit soupir et se mit même à parler :

- C'est... Ces garçons, je veux dire, seulement deux d'entre eux...

Shizuo regarda le groupe qu'elle pointait du doigt. Un groupe d'adolescents qui n'avaient pas l'air très fin. Shizuo se serait bien vengé sur eux auparavant mais il était maintenant un peu trop revenu à la réalité pour avoir vraiment envie de se battre. De plus les jeunes semblaient faire profil bas à présent.
La jeune fille poursuivit son récit :

- Hier... Je me suis battu avec deux de ces garçons et... et ils ont tout simplement voulu me faire payer pour les avoir battus mais...


En effet ils étaient vraiment idiots. Shizuo se sentit désolé et vexé. S'il l'avait su avant il ne s'en serait pas pris à Dillawn mais directement à ces gredins. Malheureusement il n'avait eu aucun indice sur la situation la fillette avait du être effrayée. La pauvre, tout lui tombait dessus en même temps à priori. Shizuo regarda alors avec insistance les garçons en rang d'oignon à une vingtaine de mètres de là. Certainement mal à l'aise et incertains quant à l'attitude de Shizuo, ceux ci détalèrent vers la sortie. Un petit sourire perça aux bouts des lèvres du blondinet. Il espérait ne pas recroiser ces attardés de si tôt, il oublierait bientôt leur visage mais s'ils se pointaient à nouveau dans la journée... Ils étaient fini.
Le jeune homme reporta alors son attention sur la jeune personne devant lui. Elle lui expliquait qu'elle n'avait rien pu faire pour arrêter son poing :

- Je t'assure pour le coup, c'est parti comme ça... une sorte de réflexe défensif... Écoute...


La jeune fille ne dut pas le remarquer tant elle était absorbée par ses explications mais un petit sourire illuminait le visage du blondinet. Il était touché par les excuses de la jeune fille. De plus il comprenait parfaitement ce réflexe dont elle parlait. Même s'il semblait d'un autre niveau que les siens. Shizuo était beaucoup plus impulsif qu'elle, il aurait été de mauvaise foi de tenir rigueur de son coup à la fillette dans l'état actuel des choses. Après tout il avait réagit bien trop vite lui aussi. Il s'apprêtait à poser sa main sur l'épaule de la fillette gentillement mais celle ci s'excusa promptement en baissant la tête :

- Je suis sincèrement désolée, Shizuo !!


Shizuo ressentit un accès de tendresse pour la jeune fille. Décidément elle savait qui il était puisqu'elle connaissait son prénom et pourtant elle lui présentait de dignes excuses. Elle aurait pu lui offrir une baffe ou un nouveau coup de poing, déguerpir en le traitant de monstre ou encore... Cela s'était déjà vu et cela arrivait fréquemment au pauvre Shizuo. Il était soulagé se voir qu'elle ne lui en voulait pas et qu'elle le traitait comme n'importe quelle autre personne en dépit de ce qu'elle savait sur lui.
Il se sentait à son tour le besoin de se re pardonner, après tout que penserait ses parents s'ils savaient qu'il avait secoué leur enfant ainsi. Surement rien de bon et ils auraient raison. La seule idée qui fit surface dans l'esprit de Shizuo fut d'inviter la fillette, de la traiter au mieux à présent. Il dit alors :

- Ça te dit d'aller manger en ville ? Je t'invite pour me faire pardonner... Si tu as faim bien sûr...

Shizuo était un peu gêné de proposer une telle chose, sa gêne venait du fait qu'il avait peur que la fillette refuse. Après tout elle éprouvait peut être peu de sympathie pour lui après ce qu'il venait de faire et préférait peut être vivre sa vie de son coté au plus vite. Il aurait peut être du lui demander son nom ou prénom en premier lieu ? Shizuo soupira, il détestait se prendre la tête ainsi, c'est pour ça qu'il parlait et organisait le moins de sorties possible.
Embarrassé, le blondinet ressentit alors le besoin de se justifier et ajouta :

- Et comme ça si y'a d'autres andouilles qui s'en prennent à toi, je passerais mes nerfs sur eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://durarara-rpg.forumactif.com










MessageSujet: Re: Don't get angry, I'm sorry; shizuo heiwajima.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Don't get angry, I'm sorry; shizuo heiwajima.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Durarara!! Forum & RPG ::  :: 
Minami Ikebukuro Park
-