Partagez | 
 

 [Roman] Volume 3 : Scène de discussion : Izaya+Shingen+Namié

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité


avatar




MessageSujet: [Roman] Volume 3 : Scène de discussion : Izaya+Shingen+Namié   Mer 5 Mai - 22:57

Traduction faite à partir de la traduction anglaise de /anni-fiesta
La conversation était découpé en trois parties et j'ai choisi de garder cette coupure.
Déjà parce que sinon cela risque d'être un peu indigeste, ensuite parce que la construction du récit est faite de la même façon que les romans de Baccano! ; il y a des alternances de points de vue/des coupures fréquentes pour passer à d'autres scènes.
Vous avez donc sur ce post la partie 1
Je posterais la suite bientôt, j'ai juste la partie 3 à finir.

Attention au spoil : dans l'anime, cette conversation se passe dans l'épisode 14 mais est très raccourcie.
J'ai gardé l'orthographe adoptée par Dybex pour le prénom de "Namié"

-----
Dans un appartement à Shinjuku

Quelque chose frappa Izaya comme une étrangeté au moment où il ouvrit la porte de son propre appartement.
Il y avait des chaussures dans le hall d'entrée qui n'étaient pas les siennes.
Les souliers de Namié étaient aussi là, ce qui signifiait qu'en plus d'elle il devait y avoir une autre personne à l'intérieur de l'appartement.
Pourtant il n'avait eu aucun appel de Namié. Les chaussures étaient aussi trop démesurées pour appartenir à n'importe laquelle des adolescentes qui lui vouaient un culte comme par exemple Saki, même si elle s'habillait à la mode Gothique lolita.

Izaya plissa des yeux en état d'alarme et était sur le point de battre en retraite vers l'extérieur quand une voix distraite provenant de l'intérieur de l'appartement relâcha la tension dans l'air.
«Le mot 'destin' est justement approprié, ne penses tu pas ?»
La personne était manifestement en train de parler à Izaya, même si elle refusait pour le moment d'être vue.

«Présenter la collection de coïncidences et d'éventualités passées comme si elles étaient supposés s'assembler ainsi... utiliser le bon sens et ignorer la logique en même temps... J'ai conçu qu'il serait mieux de te demander à toi, puisque c'est ce que tu fais – ce doit être cette chose appelée 'destin' ?
-Ce n'est pas classe d'appliquer autant de fanfreluches à un mot comme 'destin', sans compter quand on frôle du pied la stupidité, monsieur Shingen Kishitani.
-Ho ho ! Comment as tu su que c'était moi ? Tu connais ma voix ? »
Un homme portant un masque à gaz était assis dans le salon, là d'où la voix était venue. Namié installée à ses côtés affichait une expression résignée.

L'homme au masque à gaz, Shingen, tenait dans sa main gauche un pistolet plaqué contre la taille de Namié, tout en remplissant distraitement avec la droite les mots-croisées qu'Izaya avait laissé sur le bureau.
«Difficile de ne pas s'en rendre compte quand vous parlez toujours à travers un masque à gaz. De plus, vous êtes la seule personne que je connais qui emploie de grands mots ainsi.
-Hmm... Ce magazine de mots-croisés est vraiment un festin pour ceux qui en sont fanatiques... Voyons voir, peintre qui fanfaronnait que ses travaux pouvaient soigner les maladies... ce serait... qui cela pourrait-il être ? Commence par le son Gi et finit avec Ta. Bon, je passe. Et maintenant à l'horizontal... Artiste germanique né dans l'île de Krauss. Je crois que j'ai entendu parler de celui là. Krun... Kruner quelque chose... tu n'aurais pas une idée ? Aide moi un peu là.
-S'il vous plait, ne touchez pas aux mots-croisés non-finis des autres en la jouant super sérieux dessus.»

Izaya arracha le magazine de la main de Shingen et s'assit sur le sofa face à lui.
«Occuper votre main droite avec des mots-croisés tandis que de la gauche, vous pointez une arme à feu sur une personne. Vous avez du talent pour faire deux choses en même temps. Cependant je ne comprend toujours pas ce que vous faites en pointant ce faux pistolet en direction de la taille de mademoiselleNamié.
-Pff, malin de ta part d'avoir compris ça.»
La seule personne dont l'expression bascula à ces mots fut Namié. Apparement, elle avait jusque là cru que le pistolet était un vrai.
«...Vous m'avez piégée.
-Ah ah. Pour un individu vivant dans la légalité comme moi c'est presque impossible de mettre la main sur une vrai arme à feu à l'intérieur du Japon. La possession illégale d'armes est un délit plus sérieux que tu ne le penses. Enfin c'est quand même grâce à mademoiselle Namié j'ai réussit à passer le système de sécurité de ce bâtiment.
-Bien joué, bien joué. Maintenant si vous pouviez juste fermer la porte en partant...»
Le rire sec de Shingen se fit entendre de sous le masque à gaz à la réponse sarcastique d'Izaya et il continua de parler, sur un ton qui n'avait pas changé:
«Oh, ne soit pas si froid avec le père de ton camarade de lycée. Maintenant que j'y pense quand même... Shinra a trainé trop longtemps avec toi et Shizuo. Cela doit être de là qu'il a eu son caractère tordu, n'est-ce pas ? D'être pris en sandwich entre deux types extrèmes comme toi et Shizuo ?
-Ne sentez vous pas que vous passez clairement votre responsabilité aux autres ? Et pour votre information, je ne trainais pas avec Shizuo.
-Ah, bien sûr. Il devait toujours y avoir Shinra au milieu. Toi et Shizuo êtiez comme l'eau et le feu.
-... Qu'est-ce qui vous ammènes ici alors ?»
Demanda Izaya avec un visage vide d'expression, comme ne voulant pas discuter plus de son passé.

Notant l'attitude d'Izaya, Shingen rangea le faux pistolet dans sa poche avant de parler.
«Eh bien, je passe que tu devrait savoir depuis le moment où tu m'as vu ici... où exactement... as tu caché la tête de Celty ? »
Revenir en haut Aller en bas


Seconde à Raira
Seconde à Raira


avatar

Messages : 540
Age : 22
Emploi : Travaille au Blue Note
Localisation : Ikebukuro plus ou moins



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: [Roman] Volume 3 : Scène de discussion : Izaya+Shingen+Namié   Jeu 6 Mai - 10:41

Merci beaucoup Medusa pour la trad' ='DD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Seconde à Raira
Seconde à Raira


avatar

Messages : 928
Emploi : Lycéenne à Raira
Localisation : Ikebukuro



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: [Roman] Volume 3 : Scène de discussion : Izaya+Shingen+Namié   Jeu 6 Mai - 14:03

Merci Medusaaa ~

C'est agréable de pouvoir enfin lire quelques parties du roman :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Smile to the Devil ♥
Smile to the Devil ♥


avatar

Messages : 452
Emploi : Chirurgienne...Je crois 8D ?
Localisation : Ikebukuro...(?)



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: [Roman] Volume 3 : Scène de discussion : Izaya+Shingen+Namié   Jeu 6 Mai - 17:02

Uau, jolie trad' *-*
Merciiii :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Master of this city
Master of this city


avatar

Messages : 1186
Age : 22
Emploi : Lycéen
Localisation : Ikebukuro
Récompenses :



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: [Roman] Volume 3 : Scène de discussion : Izaya+Shingen+Namié   Jeu 6 Mai - 19:28

Merci beaucoup medusa! :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


avatar




MessageSujet: Re: [Roman] Volume 3 : Scène de discussion : Izaya+Shingen+Namié   Ven 7 Mai - 22:29

Voilà la traduction de la partie 2 :D

----

Shingen prit le temps de respirer la chaleur et l'arôme émanant du thé de Namié à l'intérieur de son masque à gaz avant de recompter nonchalamment les événements qui avaient conduit à cet instant.
«Vous savez comment Yagiri Pharmacteutic a été intégré à Nebula peu après que notre chère mademoiselle Namié se fut enfuie ? Cela a amené Nebula a faire tout un remue-ménage pour trouver l'endroit où était le cerveau de l'histoire – mademoiselle Namie, je veux dire. Et, d'après un certain nombre d'hôtels locaux nous avons reçu des compte-rendus mentionnant l'avoir vue en train de se diriger vers cet appartement... Je l'ai donc attendue en embuscade à l'heure où je savais qu'elle viendrait, lui ait causé quelque sueurs froides avec ce pistolet et nous voici là.
-Izaya, ne devrions nous pas appeler la police ?
-Mmm ? Ne serait-ce pas vous deux qui aurez des problèmes dans ce cas ? Si je leur dit de chercher la tête d'une jeune femme dans la salle et que boum, ils la trouvent... Oublie les tarés qui tranchent des passants, demain c'est ceci qui sera aux informations. En fait, peut-être que je devrais moi même aller bombarder ces plateformes de chat en ligne avec des photos de cela, tout en utilisant un mignon pseudonyme typique de fille.»

Izaya maintint son sourire flegmatique et sirota son thé pendant que Shingen continuait de le provoquer avec une voix bruyante.
« Je vois. Shinra a reçu son caractère tordu de vous après tout.
-Je prendrais ça pour un compliment et ne t'offrirais rien en retour. Et maintenant c'est à peu près le moment où tu me donnes cette tête.
-Qu'est-ce que ne va pas avec ce type...»
L'expression de Namié se transforma en une de pur dégout. Izaya, de l'autre côté, semblait être habitué à ce genre de chose.
« Si vous dites 'hé, donne', je vais juste répondre par un 'vraiment ?'... et ensuite qu'arriverait-il ? Je serais vraiment ravi de le savoir.
-Ton appartement va être prit d'assaut par un gang d'une cinquantaine de personnes, c'est ça qui va arriver – si je te disais ça ?
-Dans ce cas, vous ne seriez même pas venu aujourd'hui, premièrement. Cet appartement serait vide et à vendre au moment où vous amèneriez vos gangsters ici. »

Izaya ne sembla pas alarmé un seul instant alors qu'il disait cela à un homme de plus de vingt ans son aîné.
« Haha... je rigolais. Pour être franc avec toi, je ne suis pas pressé de retrouver la tête.
-Ho ?
-Celty se montrant à la télévision a prit les patrons de Nebula par surprise... Donc ils ont commencé à se demander si l'étude du corps devait être une priorité avant même qu'ils ne puissent commencer à travailler sur la tête. »

Au discours décontracté de Shingen sur le plus grand secret de sa compagnie, Namié se demanda si il ne s'était pas effectivement sérieusement cogné la tête.
Izaya restait silencieux, essayant d'estimer si ce que disait Shingen était la vérité mais n'y arriva finalement pas.
« Donc je vais juste continuer à leur dire que je n'ai pas encore trouvé la tête, vu qu'apparemment tu expérimentes d'une manière différente de la notre. Tu assumes que le mythe comme quoi les Valkyries seraient des Dullahans est valide, essayant de voir si en jetant la tête au milieu de conflits mortels cela la ferait venir à la vie... C'est une idée intrigante, très intrigante.
-Je vois que je n'ai pas fait un bon boulot pour enlever tous les micros de l'appartement.
-... Je disais ça pour rire. Tu comptes sérieusement faire ça ? En te basant sur un morceau de mythologie obscur ? »
Avec ce stupide masque à gaz en place, tout effort de lire les expressions du visage de cet homme semblable à un caméléon se révélait futile.
Izaya soupira de résignation et cracha simplement le morceau.
« Très bien. C'est vrai que j'ai essayé de faire ça. Si ça ne marche pas ici, je suppose que je n'aurais qu'à l'amener à un endroit plus mortel... peu importe, j'apprécierais que vous soyez coopératif. Désolé si ma méthode n'a pas été un peu plus scientifique mais je ne possède tout simplement pas le type d'équipement qu'il faut pour faire de telles observations.
-C'est bon, vas-y et essaie ce que tu veux. Je pourrais t'inviter à utiliser l'équipement de notre compagnie mais ça voudrait dire te placer sous une surveillance totale... et pour te dire la vérité, je suis intéressé par ta manière de faire les choses. Personne que je connais n'a jamais pensé à conduire des expériences basés sur la mythologie, pas même moi.
-Vous me flattez, monsieur. »

Izaya prit une autre gorgé de son thé avec un rictus amer qu'il étendit en un sourire effronté. Il continua de partager ses pensées sur l'expérience :
« Je pense que que cela a presque abouti... en quelque chose de bien. Créer des tensions entre plusieurs gangs et les jeter tous ensemble dans l'arène. Sans mentionner que leurs chefs respectifs sont des amis qui se chérissent et se désirent peut être même les uns les autres... 
-Vraiment ?
-Ils vont être entraînés dans cette guerre prédestinée entre eux, tout en s'éloignant les uns les autres... encore mieux, l'un d'eux est comme Celty – plus ou moins un être d'un autre monde.
-Ne me dis pas que tu parles de... Saika ? »
Les coins de la bouche de Shingen s'étirèrent de joie à la description d'Izaya.
« Ce n'est pas autant une expérience... qu'un spectacle aménagé pour ton propre amusement, correct ?
-Je ne vais pas dire non.
-Attends. Tu as dit 'presque' abouti... ce qui signifie, je suppose, que ça aurait dû mais que quelque chose n'est pas allé aussi bien que prévu ? »
Izaya soupira avec une légèreté feinte avant de répondre.
« Je suppose que vous le savez déjà de toute manière mais...
Celty a des liens inutiles avec deux d'entre eux sur trois. »
Revenir en haut Aller en bas


Seconde à Raira
Seconde à Raira


avatar

Messages : 928
Emploi : Lycéenne à Raira
Localisation : Ikebukuro



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: [Roman] Volume 3 : Scène de discussion : Izaya+Shingen+Namié   Ven 7 Mai - 22:51

Merci pour la suite Medusa ~
C'est un plaisir de lire tout ça :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Seconde à Raira
Seconde à Raira


avatar

Messages : 540
Age : 22
Emploi : Travaille au Blue Note
Localisation : Ikebukuro plus ou moins



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: [Roman] Volume 3 : Scène de discussion : Izaya+Shingen+Namié   Sam 8 Mai - 10:38

Merci Medusa! ^^

C'est vraiment super de pouvoir lire des parties du roman ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité


avatar




MessageSujet: Re: [Roman] Volume 3 : Scène de discussion : Izaya+Shingen+Namié   Mer 12 Mai - 0:41

Et voilà la troisième partie qui ne met pas en valeur les meilleurs côtés d'Izaya xD

-----------

« Je vois, si quelqu'un d'aussi puissant et impliqué que Celty est au courant de la véritable identité de deux d'entre eux... Ce sera difficile en effet que les choses entre eux se dégradent jusqu'au genre de conflit prolongé que tu espères. »

Goûte après goûte, Shingen aspirait le thé qui se refroidissait par la paille qu'il avait inséré dans son masque à gaz à travers une petite ouverture.
C'était presque impossible de le prendre au sérieux quand il ressemblait à l'image qu'il montrait de lui maintenant. Cependant, quand la tasse de thé fut presque vide, il dit à Izaya d'une voix solennelle :
« Laisse moi te donner un conseil.
-Oui ?
-Si tu souhaites commencer quelque chose comme une guerre à Tokyo afin de réveiller la tête de Celty en simulant son âme... ne serait-il pas plus efficace de centrer le conflit autour de son corps plutôt que d'essayer de l'impliquer elle dans la 'guerre' d'autres personnes pour commencer ? »
Les mots de Shingen n'évoquaient rien d'autre que froideur et cruauté, pourtant ils firent apparaître un sourire au coin de la bouche d'Izaya.
« C'est le plan. », répondit ce dernier dans un murmure.
Personne ne sut quel type d'expression cachait Shingen derrière son masque à l'écoute de ces mots. Rien d'autre qu'un silence à donner la chair de poule ne régnait dans la pièce semi-obscure.

Izaya choisit de briser le silence, cependant pas parce que qu'il en était effrayé.
« Mais vraiment... cette fois-ci les choses sont intéressantes. Les chefs des trois partis s'entendent bien, pourtant chacun cache un secret... Pimentez cela avec un un zeste de venin... oui, c'est moi qui me suis chargé de pimenter en fait. Tous ces facteurs s'entrecroisant les uns les autres... Ces révélations de secrets alors faites presque au 'timing' idéal... en parlant de timing, ne serait ce pas sincèrement épouvantable si ils ne réalisaient ce qu'ils sont vraiment les uns les autres qu'au moment où ils se retrouvent les pieds enfoncés dans une guerre totale ?
-... C'est toi qui est sincèrement épouvantable. », marmonna Namié mais Izaya prétendit ne pas entendre.
Shingen, entre-temps, tria les pensées d'Izaya dans son cerveau et entreprit de les commenter de son ton constamment prétentieux.
« Ah, je vois. Une goutte de venin accumulant par dessus elle-même des quiproquos qui engendrent d'autres quiproquos... effectivement, il y a des choses en ce monde qui ne peuvent êtres rejetés d'emblée comme de simples événements sans liens, comme la nature humaine. »

Même si il n'avait jamais choisit de l'être, Shingen faisait déjà parti de cette chaîne d'événements. Qu'il en soit conscient ou non, nous ne le savons pas. Il annonça simplement d'une manière condescendante :
« Bien, cela va être l'heure pour moi de retourner à mon habitat... quand à toi, informateur, garde quelque chose à l'esprit.
-Qu'est-ce que c'est ?
-Les chaînes d'évènements ne se dirigent pas toutes en direction du pire.»

*

« Mais vraiment... tu es une fouine incorrigible. », dit Shingen formellement quand il glissa ses pieds dans ses chaussures.
«J'ai cherché des informations sur toi ces deux derniers jours... tu étais derrière cette guerre de gangs là, deux ans plus tôt, vrai ?
-De laquelle parlez vous ?
-Celle ou tu avais deux équipes de jeunes japonais... reprenant les Color gangs, je veux dire. Tu faisais ami-ami avec les deux et passait confortablement de l'un à l'autre... gardant tes mains propres tout en récoltant la moindre miette de bénéfice en vendant des informations aux deux côtés. »

Shingen rit sèchement à l'intérieur de son masque à gaz alors qu'il retourna son regard vers le joyeux sourire en coin d'Izaya.
« Pas seulement ça. Tu as dit aux jeunes filles qui t'admiraient d'approcher le gang des garçons... ma source m'a dit que tout ce bazar a fini par s'arrêter parce qu'une de ces filles a été gravement blessée. »
Shingen fit une pause pour un moment avant de faire une déduction sarcastique mais intelligente.
« Je dirais que cela était aussi ton œuvre. Tu aurais, dès le tout début, ordonné à cette fille de se laisser être enlevée et blessée par le gang opposé ? Pas que je puisse comprendre comment n'importe quelle fille obéirait à un ordre de ce genre. »
Le silence régna pendant un moment.

Izaya évitait délibérément une réponse directe. À la place, il commença à parler frivolement des filles en question, souriant.
« Saki et ses amies... sont des créatures délicates. C'est ce qui est si adorable chez elles.
-Elles sont tes misérables marionnettes, tu veux dire. Tu fais ce genre de chose depuis le lycée, vrai ? 'Ce type ne connait rien sur l'Amour.' c'est ce que Shinra dit de toi depuis toujours.
-Je n'ai pas envie qu'un taré avec un fétiche pour les filles sans tête me fasse la morale mais peut importe. Saki et les autres filles ont toutes étés victimes de violence de la part de leur familles ou petits copains. Des niveaux de violence sacrément sévères d'ailleurs, trop...»
Comme s'il revivait les souffrances passées des jeunes filles dans sa tête, Izaya continua avec une expression songeuse sur le visage, mélangé avec un peu de compassion.
« Mais même malgré ça, elle ne peuvent pas haïr ceux qui ont abusé d'elles. Ne peuvent pas les mépriser. Ces filles sont perdues ainsi... les rendant particulièrement facile à utiliser. Elle n'aiment pas vraiment les familles ou petits amis concernés pourtant elle placent leur foi en eux. Tout ce que j'ai fait c'est détourner cette foi vers moi. Si j'avais voulu qu'elles meurent, elles se seraient probablement avancées et seraient mortes... même si elles avaient des doutes.
-Wow. Tu fais vraiment sonner ça comme un jeu d'enfant. Maintenant, j'en viendrais presque à penser que jouer avec la confiance des autres est une tâche du niveau d'un élève de primaire. »
Shingen exprima ainsi son choc et son appréciation et cela confirma pour lui à quel point le jeune homme en face de lui était une crapule totale.

Juste au moment ou Shingen se demandait combien de vies avaient étés ruinées devant l'ombre de ce sourire, il y eu un soudain changement dans la voix d'Izaya alors qu'il dit :
«Vous savez ce qu'est... une 'leanan sídhe' ?»
Les yeux de Shingen s'élargirent à cette question.
«…
- ?
-Non, rien. Il s'agit d'une fée dans le folklore irlandais et écossais, c'est bien ça ? On dit qu'elle séduit et tue l'homme dont elle tombe amoureuse.
-Correct. Elle séduirait un homme et, si il l'accepte, lui offre du 'talent' mais finit par prendre sa vie en échange. Si, d'un autre côté, il refuse, elle deviendra sa fée-esclave, jusqu'à ce qu'il change d'avis... c'est ce à quoi ressemblent Saki et ces autres filles.»
Shingen se sentit tenté d'acquiescer les propos d'Izaya.
C'était vrai, si l'une de ces filles tombaient amoureuses d'un garçon – qu'elles lui transmettent du talent ou pas, les chances qu'elles finissent par êtres misérables était assez hautes.
«Mais maintenant, Saki est à nouveau la petite amie de ce cher Kida. C'est pourquoi Kida va devoir donner une partie de sa vie comme le poète de la fable... il a dut faire cela auparavant, il aura toujours à le faire à partir de maintenant.»
Alors qu'Izaya se lamentait du destin de l'adolescent nommé Kida, Shingen resta silencieux un moment.
L'union de son fils et d'une certaine «créature fantastique» lui vint à l'esprit.
Il fit part d'un mot en objection.
«Mais... pour le poète, est-ce vraiment douloureux de lui abandonner sa vie ?»
Izaya sourit simplement avec dédain et poussa un petit soupir.
«Si il est vraiment, réellement amoureux de cette fée... ne devrait on pas appeler ça de la joie ?
Accepter tout ce qu'elle lui amène, même le malheur imminent... n'est-ce pas une forme de bonheur ?»
Revenir en haut Aller en bas


Fondateur du forum
Fondateur du forum


avatar

Messages : 6124
Age : 30
Emploi : Agent de recouvrement
Localisation : Ikebukuro
Récompenses :



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: [Roman] Volume 3 : Scène de discussion : Izaya+Shingen+Namié   Mer 12 Mai - 7:48

Ouah *___*
Merci beaucoup Medusa !
C'est vraiment superbe !

Très intéressant la fin =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://durarara-rpg.forumactif.com


Seconde à Raira
Seconde à Raira


avatar

Messages : 928
Emploi : Lycéenne à Raira
Localisation : Ikebukuro



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: [Roman] Volume 3 : Scène de discussion : Izaya+Shingen+Namié   Mer 12 Mai - 13:34

Raaah j'aimerais tant avoir les romans entre mes mains, c'est vraiment intéressant tout ce qui est dit *.*

Je trouve toujours autant Izaya classe malgré tout ça fufu ~

En tout cas merci encore pour la trad' Medusa ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur










MessageSujet: Re: [Roman] Volume 3 : Scène de discussion : Izaya+Shingen+Namié   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Roman] Volume 3 : Scène de discussion : Izaya+Shingen+Namié

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Durarara!! Forum & RPG ::  :: 
Parler du manga ou de l'animé
 :: Pour le roman !
-