Partagez | 
 

 On laisse parler la dame! [PV Sven]||Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Arrive à ne pas se perdre dans Ikebukuro
Arrive à ne pas se perdre dans Ikebukuro


avatar

Messages : 16
Age : 19
Emploi : Bookmakeuse, arnaqueuse
Localisation : Quelque part dans une ruelle dans Ikebukuro.



MessageSujet: On laisse parler la dame! [PV Sven]||Terminé   Mar 15 Avr - 2:30

On laisse parler la dame !
Elle errait. De boîtes en boîtes, de rues en rues. Ah... Cette soirée n'était décidément pas la sienne. Pas l'ombre d'un pigeo...client. Cela faisait bien une semaine qu'elle n'avait pas eu un gros coup à arnaquer, heureusement que son métier de bookmakeuse lui rapportait et qu'elle pouvait compter sur son talent pour le vol à la tire, autrement, elle aurait pu dire adieu à son petit confort. Mais bon, ce n'était pas des choses comme ça qui allaient l'empêcher de s'amuser un peu, seulement, ça lui plombait un peu l'ambiance...

Elle en était à sa sixième boîte ennuyeuse ce soir-là, elle en était ressortie assez penaude. Peu importe ce qui se passait dans la boîte, elle n'arrivait pas à se laisser aller au rythme dynamique de la musique qui passait en fond. Elle s'assit lourdement sur le sol, devant cette fameuse sixième boîte, cependant, elle se releva bien vite : elle avait vu une figure peu familière dans ces régions d'Ikebukuro. Au départ, elle crut se tromper mais après une longue observation, elle vit très bien que l'homme venant d'entrer dans la boîte en face de celle où elle venait de sortir, était le genre à ne pas être habitué à ces lieux. Une chance pour elle, il avait l'air plutôt perdu et pas très futé, un peu naïf également... Ah! Enfin! C'était le type parfait de pigeo...Client! Et c'est sans aucune hésitation qu'elle le suivit dans la boîte d'en face. Avant d'entrer, il fallait passer par le videur, elle réfléchissait à un moyen de passer sans qu'on ne se préoccupe de son âge puis elle l'aperçut. Le videur. Il s'agissait d'une de ses connaissances, car oui, elle en connaissait du monde cette fille. Il travaillait avant, dans une autre boîte, il s'était fait viré car considéré comme trop violent. Amaiko doubla toutes les personnes se trouvant derrière elle

-Pardon, pardon...pardon...pardon...

Une fois arrivée devant le videur, celui-ci lui demanda son âge avant de ne se rendre compte qu'il parlait à une de ses connaissance.

-Toujours à entrer dans des boîtes alors que tu n'as pas l'âge?

-Eh oui comme tu le vois! Ecoute, je crois qu'un gros coup est rentré dans la boîte, il faut que je le retrouve! Il avait le profil parfait!

-Ok, ok tu peux passer, et puis je suis sûr qu'il sera un gros coup, je l'ai vu de prêt et je t'assure qu'avec tes arnaques, il ne verra rien.

Elle acquiesça, si même, lui, le disait alors il n'y avait rien à craindre et son intuition avait été la bonne.

Avant d'entrer elle baissa légèrement son pantalon, et fit ressortir au maximum sa poitrine.

-C'est le type de gars à ne pas trop s'approcher des filles. Donc une approche comme celle-ci fera l'affaire.

Cette fois ce fut le videur d'acquiescer. Cette fille n'hésitait sur rien.

Elle avait retrouvé son énergie, une fois dans la boîte elle se laissa même aller à quelques pas des danses, bon, d'accord, c'était seulement pour traverser la piste mais quand même. Elle chercha l'homme du regard, rien. Aucune trace de lui. Elle soupira puis s'assit au bar. Sans même daigné regarder le barman puis elle passa commande en espérant qu'il ne soit pas extrêmement cher.

-Ce que vous avez de plus fort.

Elle chercha toujours son homme mais ne le trouva pas, elle se retourna ensuite vivement vers le barman, prenant, cette fois-ci, le temps de le regarder. Un blond, au teint pâle, grand et aux cheveux assez désordonnés. Elle le questionna avec toute l'innocence du monde dans sa voix.

-Vous n'auriez pas vu un gars qui à l'air de ne pas fréquenter ce genre d'endroits? Il a le teint pâle, comme vous, il porte des lunettes, comme vous, et il a une mine de gars perdu, comme vous.

Oups...Il ne fallait pas dire ça.

-Ah mais lui était brun, pas blond!

Trop tard, ce qui était fait était fait, maintenant, il fallait voir où ça allait la mener...


Dernière édition par Amaiko Nakajima le Lun 21 Avr - 17:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Bien installé à Ikebukuro
Bien installé à Ikebukuro


avatar

Messages : 28
Age : 21
Emploi : Barman, mais ce n'est pas tout
Localisation : Dans le cimetière le moins loin



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: On laisse parler la dame! [PV Sven]||Terminé   Mar 15 Avr - 13:19

Un peu de détente

Vivement que je termine...

Son portable n'arrêtait pas de vibrer pendant tout son service. Il se devait de ne jamais l'éteindre, reconnaissant qui l'appelait dans les secondes qui suivaient. 3 tons pour sa soeur, 1 pour son employeur du moment et les autres faisaient ce qu'ils voulaient, le blond ne répondrait pas.

Il s'était fait reprocher une énième fois son manque de "sympathie", mais pourtant, ses habitués l'appréciaient justement pour ça. Et puis au final, tant qu'il faisait bien son boulot, l'autre idiot ne pourrait pas le virer. Il ne cherchait pas à être gentil, et beaucoup de monde l'appréciait pour ça "Tu n'es pas hypocrite" Ah ? "Toi au moins tu te fiches pas de moi" Tu ne remarques juste pas mon "sourire" "Devenons amis" ... Quoi ? C'est donc sur cette remarque qu'il sort enfin son téléphone complètement spammé de sms et de mails (sans compter le répondeur totalement saturé) pour entrer un nouveau numéro de larb... connaissance dans sa base de données.

Il jette un oeil sur ses contacts... Ouais, malgré tous les numéros, il ne connait pas la moitié de ces gens. Enfin, ça fait toujours de la main d'oeuvre utile. En parlant de ça, l'un des messages n'est pas de sa petite soeur adorée, étonnant. Sven soupire en se passant une main dans les cheveux et lance une bouteille à l'un de ses collègues

Ta pause, Chika
Merci Sevy !

Un grognement pour toute réponse, personne n'aurait du s'attendre à mieux. Le gérant du bar finit par dire d'un ton bourru à ses employés qu'ils peuvent partir. Le blond est toujours dans les derniers sortis vu qu'il s'occupe de "raccompagner" les clients trop torchés pour marcher seuls dehors (à grand renfort de coups de pieds au cul, bien sûr)

Une fois dehors, ayant laissé son uniforme pour un t-shirt ample et un jean tout simple, lunettes enfoncées sur le nez (merci les verres à teinte progressive) et cigarette à la bouche, il se balade un peu dans les rues. Ses pas le mènent chez un de ses collègues qu'il apprécie un peu plus que les autres et n'a aucun mal à entrer dans la boite de nuit.

Il n'aime pas l'ambiance, ayant tenu à rester étranger à ces.... Choses bizarres, et se dirige directement au bar avant de sourire faiblement. Un micro-étirement de ses lèvres que le barman en service ne rate pas. Il a même droit à une vodka gratuite. Finalement, cette soirée ne serait pas si pourrie que ça.

Après avoir longuement discuté avec son "ami", le blond s'étire et se ressert tout seul un verre. Il jette un regard désinvolte sur les clients, complètement perdu. Non, mais, à quoi sert cet endroit... L'autre l'interpèle, un peu gêné, lui demandant de le remplacer quelques minutes. Il passe donc de l'autre côté du bar sans rechigner, sautant par-dessus la séparation travail/détente.

"Quelques minutes" il a dit, hm...

En le voyant du coin de l'oeil dans la cour arrière, avec sa copine, le blond grogne faiblement. Il devenait trop gentil. En voyant une fille au look assez étrange arriver, il hausse les épaules. il demanderait une compensation pour ses heures supp' à Issei. La "gentille madame" ne le remarque pas, demandant juste une boisson forte. Il laisse donc libre court à son imagination et lui sert un cocktail avant de servir un nouveau client. Elle finit par se rendre compte de sa présence et ce qu'elle lui raconte ne lui plait pas. Perdu, lui, dans son élément ? Pff.

Il ne proteste pas pour autant et indique quelqu'un du doigt sans un mot. Ouais, ce gars ne serait pas passé inaperçu, on aurait dit une tache rouge sur une toile blanche, il ressortait tellement dans ce paysage~ Déjà, il se méfiait de cette fille, car elle traquait quelqu'un, mais bon, ce n'est pas son problème.

Issei se décide à revenir, encore plus débraillé qu'avant, et arrache un autre micro-sourire à Sven qui lui indique vite fait le problème. il retourne donc du côté client et se ressert un whisky. Cette soirée ne s'annonçait pas bonne finalement, mais bizarre



Dernière édition par Sven Andreï le Sam 19 Avr - 17:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrive à ne pas se perdre dans Ikebukuro
Arrive à ne pas se perdre dans Ikebukuro


avatar

Messages : 16
Age : 19
Emploi : Bookmakeuse, arnaqueuse
Localisation : Quelque part dans une ruelle dans Ikebukuro.



MessageSujet: Re: On laisse parler la dame! [PV Sven]||Terminé   Mar 15 Avr - 23:54

On laisse parler la dame !
Le barman lui avait servi un cocktail qu'elle apprécia assez. Elle prit son temps pour le boire. Après qu'elle lui ai demandé où se trouvait l'homme qu'elle recherchait, il lui indiqua du doigt la personne en question, sans rechigner. Étrange, elle aurait plutôt pensé qu'il était du genre à riposter quand on lui manquait de respect comme elle l'avait fait. M'enfin, ce n'est pas elle qui allait s'en plaindre, et puis il avait bien voulu coopérer. Elle lui fit un clin d'oeil et tout en s'éloignant elle lui lança :

-Merci beaucoup. Vous permettez? Je reviens.

Elle s'éloigna, d'un air guilleret et ébouriffa encore plus ses cheveux qui étaient déjà dérangés. Elle s'approcha de sa cible, se coinça entre deux personnes dansant puis prit une grande inspiration. Elle attendit le moment parfait pour "lui tomber dessus totalement par hasard". Quand ce moment arriva, elle fit mine de trébucher. Comme c'était drôle, il avait vu Amaiko tomber littéralement dans ses bras et ne savait que dire. En s'agrippant à lui elle avait eu le temps, en quelques secondes de la palper vite fait. Il n'avait l'air : ni d'avoir des micros, ni une arme. Ce n'était donc pas un policier. Génial, ça s'annonçait bien pour elle. Elle s'éloigna bien vite de ses bras fragiles puis fit mine de s'excuser. Lui, ne disait rien, il avait probablement peur d'elle. Elle se demanda pourquoi d'ailleurs...Ah... Oui... Ses cheveux verts et son maquillage plutôt osé. Il était clair que ça ne devait pas être le genre de fille qu'il fréquentait tous les jours. Elle "s'excusa" platement. Phase une, le mettre en confiance. Elle l'attira vers le bar où elle avait pris un verre plus tôt. il avait l'air réticent, mais Amaiko était butée et puis elle joua son rôle de fille innocente.

Quand ils arrivèrent au bar. Elle afficha un sourire sur son visage, du genre de la fille totalement gentille. Elle commanda deux autres cocktails au barman en le regardant narquoisement puis s'adressa à l'homme d'un ton doux comme agneau.

-Je suis tellement désolée de vous être tombée dessus comme ça! Pour me faire pardonner je vous offre un verre, et inutile de refuser, quand j'ai une idée en tête, je m'y tiens!

Elle marqua une pause puis continua, toujours un sourire aux lèvres.

-Vous venez souvent ici?

Bien sûr elle connaissait la réponse ; d'ailleurs l'homme se montra honnête avec elle et lui avoua que non. Elle énonça un "Oh" de surprise, alors qu'elle savait très bien que c'était le cas. Puis la discussion continua, un type ennuyeux se dévoila. Elle apprit qu'il collectionnait des timbres. DES TIMBRES. Intérieurement Amaiko s'emmerdait ferme, mais extérieurement on aurait dit qu'elle n'avait jamais été aussi heureuse. Il fallait bien. Au-moins, là il était bel et bien en confiance, il était temps de passer à la phase deux, commencer par voir si il est prêt à payer les consommations de la soirée, si il l'était, cela voulait dire qu'elle pouvait continuer son petit manège avec lui. Alors qu'ils étaient en pleine discussion, enfin qu'Amaiko " l'écoutait religieusement" raconter sa triste et pitoyable vie, il se leva, pour aller aux toilettes. La belle affaire, monsieur avait une petite vessie maintenant. Elle attendit qu'il s'éloigne pour pousser un long et gros soupire, avant de se tourner vers le barman.

-En fait, c'est quoi ton nom?

Elle sirota une boisson qu'elle avait commandé plus tôt puis enchaîna.

-Moi c'est Amaiko. Ah et je préfère te prévenir, je n'ai sûrement pas assez pour payer toutes mes consommation.

Elle rit aux éclats.

-M'enfin, ça sera sûrement mon très cher "ami" ici présent qui payera. Ça ne pose pas de problèmes n'est-ce pas?

Pour tout dire, elle essayait seulement de communiquer avec le barman car il l'intriguait. Et car rien que le voir lui donnait un furieuse envie de s'amuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Bien installé à Ikebukuro
Bien installé à Ikebukuro


avatar

Messages : 28
Age : 21
Emploi : Barman, mais ce n'est pas tout
Localisation : Dans le cimetière le moins loin



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: On laisse parler la dame! [PV Sven]||Terminé   Mer 16 Avr - 0:24

Cette soirée-là

Il avait observé le manège de la demoiselle tout du long. Voilà le genre de personne qu'il évitait. Fouille-merde, profiteur, lâche, il déteste tous ces traits de caractère dont tout le monde peut se passer. Mais bon, il ne refera pas la vie des autres, hors de question.

Essayant juste de ne pas se faire faire de nouveau par son cher collègue, il reste le cul bien ancré sur son siège malgré la bouille d'Issei qui lui supplie du regard. Or, il n'y avait aucun intérêt à ce qu'il remplace de nouveau cette andouille, donc non.

Il regarde du coin de l'oeil la victime de cette fille partir et vide son verre d'une traite (dieu merci, il tient parfaitement l'alcool) puis tourne lentement la tête vers la demoiselle en vert et décolleté. L'écoutant attentivement, il hausse ensuite les épaules

'M'en fous, 'suis pas employé ici. Appelle-moi Sven.

Vrai, il s'en foutait totalement. Après tout, si quelqu'un a des comptes à régler après, ce sera Issei. Il n'est même plus côté employés là, donc "profite" juste de la musique, son cher whisky remplacé par une nouvelle vodka. Ahh~ la vodka, boisson des dieux qui lui rappelle son doux pays natal~ Aaah~ Merveille délicieusement forte, si enivrante, si- Chhht, pas nationaliste le Sevy, juste totalement amoureux de sa boisson nationale. N'empêche....

Et que me veux-tu ?

Il se demande si sa réputation l'a devancé ou pas, depuis les quelques mois qu'il s'est installé à Ikebukuro et a repris son travail...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrive à ne pas se perdre dans Ikebukuro
Arrive à ne pas se perdre dans Ikebukuro


avatar

Messages : 16
Age : 19
Emploi : Bookmakeuse, arnaqueuse
Localisation : Quelque part dans une ruelle dans Ikebukuro.



MessageSujet: Re: On laisse parler la dame! [PV Sven]||Terminé   Mer 16 Avr - 19:52

On laisse parler la dame !
Il avait vidé sa boisson d'un coup avant de lui donner son nom : "Sven". Charmant prénom. Par contre... venait-il de lui dire qu'il n'était pas employé ici? Mais qu'est-ce qu'il pouvait bien foutre ici alors?

-Et que me veux-tu?

Elle le regarda longuement puis agita la main un grand sourire aux lèvres.

-Oh moi? Mais rien du tout, je voulais juste parler avec toi, je m'emmerde un peu en fait...

Oh que oui elle s'emmerdait, depuis le début de la soirée il ne s'était rien passé d'intéressant. Tournée des boîtes et personne d'intéressant à part bien sûr son futur pigeon.

-J'aurai du me douter que tu n'étais pas un employé d'ici, il est rare que je ne connaisse pas les barmans du coin...Alors dis-moi, si tu ne travailles pas ici, qu'est-ce que tu fais derrière ce comptoir?

Elle posa sur lui des yeux remplis d'insolence et de joie de vivre. Le genre dont on ne sait si il faut s'en méfier ou bien croire. Le genre à vous rendre complètement fous tout simplement parce qu'on ne pouvait agir sans avoir l'impression qu'ils vous dévorent, qu'ils lisent en vous.

-Me dis pas qu'on profite d'un grand gaillard comme toi, ça me ferait de la peine... Allez si tu veux je t'invite à boire autant que tu veux, tu n'as aucun devoir à accomplir pas vrai? Donc je te propose de passer un peu de temps en ma compagnie!

C'était bien son genre de proposer (enfin de forcer) une personne qu'elle venait de rencontrer à rester avec elle, elle n'avait décidément pas froid aux yeux. Pourtant, elle voyait bien dans les yeux de ce Sven qu'il ne lui portait pas de l'amitié. Tant pis, c'était beaucoup plus amusant de parler avec quelqu'un qui vous tenait tête qu'avec une personne qui approuvait tout que vous disiez.

Elle se mit dos au bar regarda les personnes en train de danser puis elle s'adossa au comptoir, comme si elle n'avait plus de quoi tenir. Puis elle rigola. *Je ne devrais pas continuer de boire autant, c'est pas bien* En réalité cette phrase elle se la répétait sans cesse et chaque soir mais bien sûr elle ne s'y tenait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Bien installé à Ikebukuro
Bien installé à Ikebukuro


avatar

Messages : 28
Age : 21
Emploi : Barman, mais ce n'est pas tout
Localisation : Dans le cimetière le moins loin



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: On laisse parler la dame! [PV Sven]||Terminé   Mer 16 Avr - 20:23

Cette soirée-là

Le russe avait beau essayer, il ne comprenait pas. Il ne comprenait pas pourquoi la fille fixait Issei en lui parlant à lui... Son cerveau avait bugué à cause de l'alcool, ou quelque chose comme ça ? Elle était conne ? Naah, arnaqueur et con ne vont pas ensemble, pas le moins du monde. À ce simple constat, il fait tournoyer le contenu de son verre, les yeux fixés sur les glaçons, un demi-sourire dans le coin de la tête.

On dit barmen. Un barman des barmen. Et je doute que ton pigeon apprécie qu'on boive ensemble.

N'empêche, il ne comprenait pas. Il était revenu du côté "client" du comptoir, youhou, qu'est ce qui se passe dans ta tête petite fille, c'est ta coloration qui a ramolli ton cerveau ? Enfin, bref. Il vide sa vodka tout aussi sec que le verre d'avant et repose son contenant assez violemment sur la surface en bois, faisant trembler son collègue

Attention Sevy, tu casses tu payes, haha
Tu me dois 10 000 yens, je te rappelle, juste comme ça~

Le barman en service grince des dents et ressert plutôt le blond en vodka au lieu de se la ramener. Sven aurait ri, s'il avait été une personne normale, mais il s'en fout juste. Issei est gentil, mais surtout très chiant, alors moins il ouvre sa gueule et mieux ça va.

Reportant son attention sur la fille, il la trouve bien plus alcoolisée qu'il le pensait. Et pourtant il a de l'expérience dans le domaine. À voir des gens bourrés tout le long de la journée et de la nuit, on prend le coup d'oeil. Après quelques secondes de réflexion, il s'autorise à souffler

Tu devrais arrêter pour ce soir si tu veux encore te souvenir de ta soirée.

Il termine sa vodka en trois gorgées. Ce n'est pas son problème, 'vrai, mais il ne tient pas à avoir un cadavre puant l'alcool sur les bras si la gamine se dit que ce serait cool de terminer sa soirée avec lui. Ouais, il se sentait responsable pour quelques trucs, parfois.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrive à ne pas se perdre dans Ikebukuro
Arrive à ne pas se perdre dans Ikebukuro


avatar

Messages : 16
Age : 19
Emploi : Bookmakeuse, arnaqueuse
Localisation : Quelque part dans une ruelle dans Ikebukuro.



MessageSujet: Re: On laisse parler la dame! [PV Sven]||Terminé   Jeu 17 Avr - 13:20

On laisse parler la dame !
Elle avait l'air complètement défoncée. Cependant même dans cet état elle trouva encore le moyen de répondre insolemment à Sven. Celui-ci lui avait fait remarquer la différence entre barman/barmans. Ah non ! Barmen/barmens...Non, toujours pas ça... Qu'est-ce que c'était déjà? Barman/barmen ?  Oui c'était ça.  En plus, il lui avait "gentiment" fait remarquer que le pigeon partit plus tôt pour les toilettes n'allait pas apprécier. Oh qu'elle n'en avait rien à foutre ! Elle agita la main une fois de plus.

-Oh je t'en prie !

Elle marqua une pause explosa de rire puis affirma :

-Et puis ne t'en fais pas pour mon pigeon. A l'heure qu'il est il ne doit sûrement pas être en état de bouger ou de faire quoi que ce soit d'ailleurs...

Ça cachait quelque chose... Oui, un gros truc. Qu'est-ce qu'elle avait bien pu faire cette fille à qui il manquait une case? Elle posa ses bras sur le bar, la tête dans leur creux, elle n'arrivait probablement plus à la tenir sur ses épaules. L'alcool plus un gros ego ne font pas forcément un bon ménage...

Le gentil "Sevy" buvait beaucoup de Vodka dis donc, Amaiko l'observait du coin de l'oeil.

-Tu devrais arrêter pour ce soir si tu veux encore te souvenir de ta soirée.

On croyait rêvé, c'était celui qui avait un puits sans fond en guise de gorge qui lui disait ça? Ce n'était pas à elle de faire attention... Elle grogna puis lui sortit :

-J'ai pas besoin qu'on me fasse des remarques inutiles comme celles-ci.

Elle releva sa tête doucement puis s'adressa au barman derrière le comptoir comme si elle s'adressait à Sven.

-Tu comprends ça ou pas?

Elle se tourna ensuite vers un client que Sven avait servi plus tôt et l'agrippa en douceur, comme si ils étaient intimes. Celui-ci ne sut comment réagir et l'écarta de lui avant de s'en aller précipitamment. Amaiko attendit qu'il s'éloigne assez loin avant d'exploser de rire et d'afficher dans sa main un portefeuille, et d'en sortir trois autres de sa poche.

-Maintenant j'ai assez pour payer mes consommations, m'en reprendre d'autres et en garder un peu pour moi.

Elle regarda ensuite Sven dans les yeux, oui, Sven, cette fois elle ne s'était pas trompée, un regard qui prouvait qu'elle n'était pas encore ivre morte.

-Comme tu peux le voir, je n'ai vraiment pas besoin qu'on s'en fasse pour moi.

Elle regarda le contenu du dernier portefeuille qu'elle avait volé. La soirée qui s'était annoncé ennuyeuse tournait décidément très bien. Quoi? De quel pigeo...? Ah, lui. Il était probablement en train de dormir dans les toilettes sordides de la boîte. Pourquoi ça? Allez demander à l'excellente actrice qu'est Amaiko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Bien installé à Ikebukuro
Bien installé à Ikebukuro


avatar

Messages : 28
Age : 21
Emploi : Barman, mais ce n'est pas tout
Localisation : Dans le cimetière le moins loin



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: On laisse parler la dame! [PV Sven]||Terminé   Jeu 17 Avr - 14:15

Cette soirée-là

Je me mêle de ce que je veux

Sven fait la moue en fixant ses glaçons, habitué à ce qu'on lui reproche des choses. Il s'en fout, simplement. Oh, tiens, à bien y repenser, il n'a jamais croisé les personnes qui font d'Ikebukuro un quartier si spécial. Heiwajima, les Orihara, le motard sans tête, Kida, les Kishitani, Dotachin, Yagiri... La seule personne qu'il connaissait un peu était Brezhnev, vu son pays d'origine, cela les avait rapprochés. Et puis Andreï aime les sushi, alors ça aide aussi, c'est vrai.

Ah, si, quand même, il avait reçu des offres de groupes, mais s'en tient scrupuleusement à l'écart. Pourquoi gâcher de la clientèle potentielle en se foutant dans un camp, ridicule. Et puis l'offre des Blues Squares était bien trop nulle pour lui. Faut pas déconner, il a deux loyers à payer à cause de sa chère petite Lya, tss...

La verte faisait peur à Issei, qui le fixait en demandant du regard "mais qu'est ce qu'elle me fout" ce à quoi le blond répond d'un haussement d'épaules, lui tendant son verre. Le rouquin sourit en coin et lui obéit tranquillement, s'occupant ensuite des autres clients. Sven continue de fixer la fille derrière ses lunettes qu'il n'a pas enlevées, pas du tout intéressé par ce qu'elle dit. Ce qu'elle fait ne l'intéresse pas non plus, il méprise tellement cette idée de voler, comme ça, sans dignité... Même l'histoire du pigeon était plus glorieuse à ses yeux, c'est dire.

Je ne m'inquiète pas pour toi, gamine.

Il ferme les yeux un instant en avalant une rasade du liquide transparent, puis fait craquer son cou. Le travail manque... Heureusement qu'il a des "amis" un peu partout. Tout son salaire part dans les besoins de sa petite soeur, lui il peut se faire offrir des verres et manger gratuitement. Pour les cigarettes c'est une autre paire de manches, mais il se débrouille.

N'empêche, cette histoire le laisse un peu curieux. Pas que ça l'intéresse réellement, mais quitte à terminer sa soirée, autant le faire utilement, n'est-ce pas ?

Dis-moi, pourquoi tu fais ça ? T'es jeune, tu pourrais te trouver un travail réglo.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrive à ne pas se perdre dans Ikebukuro
Arrive à ne pas se perdre dans Ikebukuro


avatar

Messages : 16
Age : 19
Emploi : Bookmakeuse, arnaqueuse
Localisation : Quelque part dans une ruelle dans Ikebukuro.



MessageSujet: Re: On laisse parler la dame! [PV Sven]||Terminé   Sam 19 Avr - 16:57

On laisse parler la dame !
Plus le temps passait, plus elle avait l'air de descendre dans l'estime de Sven. Cela se voyait à comment il la regardait...Enfin, encore faudrait-il qu'il ait déjà eu de l'estime pour elle, ce dont elle doutait fort. M'enfin, ça ne l'atteignait pas, elle faisait ce qu'elle avait à faire, ni plus ni moins.

-Je ne m'inquiète pas pour toi, gamine.

Elle lui jeta un regard en vitesse puis replongea dans ses affaires. Il ne s'en faisait pas pour elle? Tant mieux. Elle faisait les comptes de ce qu'elle avait volé... Mais qu'il ne vienne pas ensuite lui dire ce qu'elle doit faire et se la jouer père de famille. Heureusement qu'elle s'était contentée de voler son pigeon... Ou encore mieux, lui dire ce qu'il ne faut pas faire simplement pour avoir la conscience tranquille ensuite? De tous, c'était celui qui avait le moins d'argents dans son porte-monnaie. Et puis, Amaiko était certaine qu'elle aurait fini par l'étrangler tellement il était chiant.

-Dis-moi, pourquoi tu fais ça ?

Hm? A quoi ça l'avancerait de connaître les raisons du pourquoi? Il voulait trouver une raison psychologique au comportement provoquant et insolent de la jeune fille c'est ça?

-T'es jeune, tu pourrais te trouver un travail réglo.

Il fallait qu'elle rigole un bon coup. Un travail réglo? Elle?

-Oh...Pourquoi je fais ça? Parce que j'ai vécu une naissance difficile dans des toilettes d'un restaurant mexicain.

Elle marqua une pause.

-Dois-je vraiment avoir une raison pour accomplir ce genre d'actes, qui je crois, n'ont pas l'air de vous plaire?

Elle afficha un magnifique sourire sur son visage et commanda une autre boisson. Quand on la lui donna, elle la vida d'une traite et posa son verre sur le comptoir. Et rit.

-Un travail réglo? Ah ah ah! Et puis encore?

Elle se tourna vers lui un air sérieux.

-Je ne sais pas d'où tu sors mais une chose est sûre, dans mon monde, le travail réglo ne t'apportera jamais autant qu'un travail pas catholique. Et je n'ai pas envie de suer sang et eau pour être payée une misère. Jamais. Je ne veux pas finir comme...

Elle ravala ses paroles. Et, un autre verre. Et vas-y qu'on buvait! Certes, elle tenait bien l'alcool pour l'instant, mais si elle continuait, elle allait finir par l'avoir son ivresse.

-Oublie.

Elle voulait mentionner le nom de tas de personnes qu'elle avait connu dans les rues, des tas de personnes qui étaient tout sauf comme elle, qui voulaient s'en sortir. En avoir un, de travail réglo. Bien sûr, aucun d'entre eux n'y était parvenu. On les avait déjà classés comme indésirables. Ça servait à quoi, qu'elle s'y mette aussi? A partir du moment où tu as connu la rue comme étant ta "maison", c'est que tu avais atteint le point de non-retour, tu ne pouvais plus t'intégré à cette société qui t'avait rejeté. C'était comme ça qu'elle voyait les choses. Alors hors de question d'avoir un gentil petit boulot, pas pour finir comme ces personnes qu'elle avait connu. Vivre avec des rêves de vies tranquilles. Pff...Laissez la rire, on ne pouvait plus vivre ainsi de nos jours. Elle préférait de loin accomplir ses méfaits. En réalité... peut-être que tout ça était dû seulement au fait qu'elle voulait fuir cette société... Elle n'avait pas de raison particulière, peut-être voulait-elle seulement rester loin de ça?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Bien installé à Ikebukuro
Bien installé à Ikebukuro


avatar

Messages : 28
Age : 21
Emploi : Barman, mais ce n'est pas tout
Localisation : Dans le cimetière le moins loin



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: On laisse parler la dame! [PV Sven]||Terminé   Sam 19 Avr - 17:27

Explication

Le blond écoute encore sans broncher, n'ayant pas la moindre envie de parler plus. Et chacune de ses réactions, par rapport à ce que le russe balançait, est des plus instructive. C'est mignon de voir à quel point elle s'est barricadée derrière un mur. Non, bien sûr, ce gros méchant n'a pas d'estime pour elle, d'ailleurs il joue aux moralisateurs, c'est ça~ S'il avait été quelqu'un de normal, encore une fois, Sven aurait rit. Car cette situation est totalement ridicule.

Ridicule et puérile, c'est pour ça qu'il y met un terme directement.

Je suis pas là pour faire ta conscience et t'es pas là pour faire des choses qui me plaisent, tu fais c'que tu veux.

Il est bien obligé de s'avouer qu'elle a totalement raison pour la limite réglo/illégal. Étrangement, dès qu'on se situe de l'autre côté de la ligne, le fric coule à flot. Et il est très bien placé pour le savoir. À l'entendre hésiter, le russe soupire. 'Manquait plus que ça, elle est bien entamée la gosse.

Te prends pas pour c'que t'es pas, t'as pas vu toute la vie, prends-moi de haut si ça t'amuse mais ça t'apportera rien d'bon

Bof. Quitte à prévenir, autant le faire correctement. Il vide son verre et se lève, fixe un moment Issei puis reporte son attention sur la fille. D'un geste expert, il cale une cigarette au coin de ses lèvres et finit par dire moins fort

Les gosses devraient pas trainer dans ce genre trucs, peu importe la raison. Vis ta vie comme tu veux, mais t'devrais faire gaffe

Le fossoyeur embarque ensuite sa veste dans l'arrière-cour, le temps de s'en griller une, se passant une main dans les cheveux. cette soirée avait vraiment été... Bizarre, ouais. Il consulte ses messages en mordillant son filtre et regarde la fête à travers la porte ouverte. Tout est différent de ce côté-ci. Une énième différence entre "travail" et "détente"



(je précise juste qu'avec des lunettes teintées on risque pas de voir des yeux '-' et j'vois pas tellement comment elle peut savoir qu'il est à sec... enfin, bref)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur










MessageSujet: Re: On laisse parler la dame! [PV Sven]||Terminé   

Revenir en haut Aller en bas
 

On laisse parler la dame! [PV Sven]||Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Durarara!! Forum & RPG ::  :: 
Rues d'Ikebukuro
 :: Clubs et boîtes de nuit
-