Partagez | 
 

 Saoulez-vous! C'est moi qui régale! ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Arrive à ne pas se perdre dans Ikebukuro
Arrive à ne pas se perdre dans Ikebukuro


avatar

Messages : 16
Age : 19
Emploi : Bookmakeuse, arnaqueuse
Localisation : Quelque part dans une ruelle dans Ikebukuro.



MessageSujet: Saoulez-vous! C'est moi qui régale! ♪   Ven 1 Juin - 0:05

Ce soir-là, Amaiko n'avait rien à faire dans les rues, elle s'était permis quelques jours de repos vis à vis de ses affaires et était parti s'amuser dans une boîte. Elle connaissait le videur, qui la laissa passer sans problèmes. Une fois à l'intérieur, la musique résonnait tellement fort que ses tympans étaient partis en vrille, les gens étaient tellement serrés qu'elle arrivait à peine à respirer et qu'elle commençait à sentir ces odeurs habituelles de sueur venant de gars, qui d'habitude étaient probablement coincés et qui, grâce à l'alcool étaient devenus des danseurs totalement fou et sans aucune pensés. Inutile de dire que c'en était ridicule.

Amaiko rejoignit sans mal le bar, elle ne s'attardait pas à jouer la politesse et demandant pardon. Elle fonçait dans le tas, défonçait ceux qui la gênaient et tant pis pour les petits cons qui ne s'écartaient pas. Une fois au bar, elle fit signe à une petite allumeuse de dégager, car, selon Amaiko, c'était sa place. La fille commença à s'énerver, mais, notre chère Amaiko n'était pas du genre à se laisser dominer si facilement, elle lui lança un regard froid et l'allumeuse parti sans plus d'histoires.
*Pff...Franchement, aucune conviction les meufs de nos jours, pas étonnant que le sexe féminin est considéré comme facilement dominé.*
Elle s'assit, commanda au serveur -qu'elle connaissait également- une boisson alcoolisée et observa longuement deux garçons étranges, ils avaient attirés l'oeil d'Amaiko, pour on ne sait quelle raison. Elle continua à les regarder, jusqu'à ce que vienne le barman avec sa commande. Elle but cul-sec. Du haut de ses 16 ans, elle donnait l'air d'être plus mûre quand même. Après avoir bu, elle regarda encore ces garçons. Etaient-ils frères? pourtant, l'un avait la peau mate et les cheveux blonds tandis que l'autre était blanc comme un cachet d'aspirine et avaient les cheveux gris. De là où elle se trouvait, même leurs caractères semblaient les séparer, le gars aux cheveux blancs avaient l'air d'être plus calme que son confrère. C'était peut-être bien la première fois qu'Amaiko rencontrait des personnages aussi étranges dans cette boîte. De plus, comme elle avait l'habitude de la fréquenter, elle connaissait les habitués et les petits nouveaux, eux, elle ne les avait pas vus souvent, ou bien elle n'y faisait pas attention. Elle demanda au barman qui était ces deux grands gaillards, lui-même ne sut pas répondre, alors elle lui confia la tâche de leur demander. Curiosité, quand tu nous tiens...

Elle était en train d'attendre le retour du barman quand un homme d'une vingtaine d'années vint à sa rencontre.Il faut dire qu'Amaiko était magnifique. Pour cette sortie, elle avaient mis une jupe verte sous laquelle elle portait un collant effilé noir. En haut, elle n'avait qu'un haut bustier noir aussi. Malgré ça, elle avait légèrement gardé ses airs de garçons manqués. Ses cheveux étaient légèrement ébouriffés et on dirait qu'elle venait de danser aussi alors que c'était loin d'être le cas. L'homme, lui, était du genre play-boy qui pensait qu'il était la proie de toutes les femmes. Il commença par engager la discussion. Amaiko le rembarra vite fait bien fait. Elle avait d'autre chose à faire que de jouer les petites filles stupides. L'homme était tenace. Elle soupira en son fort intérieur.
*Putain, le louuuuuurd, si un extraterrestre pouvait m'enlever là maintenant je serais carrément capable de l'épouser quoi!*
Elle continua à ne pas répondre à l'homme qui continuait toujours et encore ses questions. Apparemment, il aimait les filles qui ne lui rendait pas la tâche facile.
*Pitiééé! Il va me ressortir ces vieux trucs de beau gosse à la manque!*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Bien installé à Ikebukuro
Bien installé à Ikebukuro


avatar

Messages : 26
Emploi : fugitif, violeur en serie, tortionnaire confirmé
Localisation : qui sait....



MessageSujet: Re: Saoulez-vous! C'est moi qui régale! ♪   Sam 21 Juil - 5:14

Eh you, what the fuck is wrong with you ?!


Aaaaaah, enfin une soirée peinard, tranquile ! Pas un connard pour casser les couilles aux jumeaux. Les flics semblaient enfin commencer a vaguement les oublier… faut dire qu’après tout le temps passé a se planquer des condés, la moindre des choses c’était qu’ils passent enfin a autre chose. Bon, Mugoi avait pleinement conscience qu’ils étaient pas non plus libres comme l’air, mais bon, ca permettait de se balader un peu plus pepere sans trop se soucier du regard insistant du badaud persuadé de vous avoir déjà vu quelque part… après tout, le battage mediatique concernant leur …. Remise en liberté prematurée, datait déjà de plusieurs mois. Les gens ne parlaient déjà plus trop d’eux. Ils deciderent donc d’enfin sortir s’eclater un peu !

C’est sur les coups de 21h qu’ils deciderent de sortir de leur appartement « d’infortune », ou de leur squatte, pour parler de façon plus objective. Les deux frères s’étaient plutôt bien sapés ce soir, leur premiere sortie en boite depuis… bah ils y étaient rentrés qu’une seule fois avant de se faire arrêter, ca f’ra presque dix ans… ca se fete nan ? Mugoi avait donc opté pour le simple jean delavé tshirt blanc, p’tit gilet noir, un p’tit beret noir, et une paire de slip-ons sex pistols aux pieds, et histoire d’harmoniser une p’tite paire de lunettes de soleil rectangulaires et fines sur le nez ! Hidoi avait fait plus simple, un baggy, une paire d’ethnies aux pieds, une chemise kaki a manche longue sur un tshirt rouge ! une fois sur le palier, Mugoi sortit de sa poche gauche une petite pochette a manucure dans laquelle il rangeait son matos de crochetage et referma delicatement la porte derriere lui. Puis ils se mirent en route pour Ikebukuro.

Une fois sur place, il fallut d’abord passer l’epreuve du cerbere, pas toujours simple quand on est en cavale et qu’on se trimbale tout un attirail illegal sur soi, allant de l’arme a la drogue… mais bon, cela ne posa au final pas trop de probleme, le visage angelique de Mugoi faisait toujours mouche quand il decidait de se la jouer pur et innocent ! lorsqu’ils furent entrés ils allerent s’installer a une table, pas très loin du bar ou ils ne mirent pas longtemps avant de se faire aborder par un nombre assez considerable de filles.

La soirée se passait donc sans encombre jusqu'à ce que le barman vinrent les questionner sur leurs identités… un simple « s’que ca peut t’foutre » d’Hidoi leur permit de savoir que la demande provenait de l’excentrique aux cheveux verts… c’tait qui celle la ?! Mugoi se dirigea donc vers elle, tandis qu’elle semblait en pleine seance de suportage de cassos… bon, comme celui la avait l’air d’être un bon specimen bien tenace et qu’il voulait pas attendre trente ans, il décida de s’imposer. Il posa donc une main sur l’epaule du mec, et se contenta d’un ;

« - …. Degage !
- Wow, pour qui tu t’es pris batard ? t’veux qu’j’t’appre….
- Degage ou tu les perds, c’est simple…. »

Apparement le fait de sentir un objet pointu ressemblant fort a une lame contre ses parties, rabattit l’orgueil du pseudo beaugosse dans ses chaussettes, et il deguerpit assez rapidement sans demander son reste ! une fois ceci fait, il se tourna vers elle, après avoir rangé sa lame, bien evidemment, planquée avec toute les autres illegalités en sa possession…

« …. Parait qu’tu t’interesse a nous…. T’es qui ? s’tu veux ? »

Hidoi n’était pas loin. Un simple regard echangé avec son ainé lui permit de comprendre qu’il pouvait continuer a s’amuser sans faire de conneries, et qu’il reste vigilant et prêt a intervenir au cas ou !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Arrive à ne pas se perdre dans Ikebukuro
Arrive à ne pas se perdre dans Ikebukuro


avatar

Messages : 16
Age : 19
Emploi : Bookmakeuse, arnaqueuse
Localisation : Quelque part dans une ruelle dans Ikebukuro.



MessageSujet: Re: Saoulez-vous! C'est moi qui régale! ♪   Mer 19 Sep - 23:10

Amaiko avait regardé la scène en sirotant un verre qu'elle avait commandé.
*Oh passionnant, si ça finit en baston je mise 500 balles sur le gars aux cheveux gris!*
Elle adorait ce genre de choses! Malheureusement, le gros lourd, partit comme une fillette, Amaiko avait bien cru voir une lame venant du type aux cheveux gris. Lame qui était placée, disons, vers les parties intimes du "beaugosse".
*Il est marrant lui! Je ne m'étais pas trompée alors!*
Le gars se retourna vers elle.

"-Braaaavooo! Merci de m'avoir sauvé. T'es une sorte de prince, un truc du genre?"

Il lui adressa la parole, pas vraiment dans le genre, "politesse" voyez-vous.

"-…. Parait qu’tu t’interesse a nous…. T’es qui ? s’tu veux ?"

Amaiko déposa son verre sur le comptoir du barre, s'y adossa et pris une mine de chat en colère.

"-Et il est passé où le "s'il vous plait" qu'on utilise pour savoir quelque chose? Il a pas été crée pour rien à ce que je sache! Sinon, je ne vois pas de quoi tu paaaaaarles.♪ Ah non, je vois pas du tout...Moi? M'intéresser à vous? Ah non mais loin de là!"

Elle rigola un bon coup.Elle s'arrêta juste quand ce très charmant garçon lui fit rappeler qu'il pouvait la dépecer à tout moment.

"-Calme-toi chou! Je savais pas qui vous étiez c'tout! Quand je vois des petits nouveaux j'essaye d'en chercher un peu plus sur eux. Sinon, moi c'est Amaiko. Amaiko Nakajima, pour vous servir Moooonsieur!"

Elle fit mine de faire la révérence et repris son verre, elle remarqua qu'il était vide et en commanda un autre auprès du barman. Celui-ci lui donna dans la minute qui suivit, alors que d'habitude il faisait toujours attendre la personne dix minutes ou plus. Voilà l'avantage des arnaqueurs, ils ont des relations et il y a toujours un petit supplément qui pourra leur servir dans leur vie quotidienne.

"-Tu veux quelque chose? C'est offert, en remerciement pour m'avoir sauvée de l'autre gros lourd. Mais je te l'offre juste si tu te présentes chou!"

Elle était en forme, probablement parce qu'elle aimait les mecs de ce genre. C'était toujours intéressant de les provoquer et de jouer un peu. Et puis ces temps-ci, elle s'ennuyait ferme. Son "grand-frère" était parti à l'étranger pour une grosse arnaque et ne lui écrivait que très rarement,elle arnaquait les gens tellement facilement que ça en devenait lassant, bref, il lui fallait un peu d'action. Et ça allait bientôt arriver vu qu'elle voyait arriver la fille qu'elle avait éjectée avec un gars, qui devait être son copain et deux autres gars qui devaient être avec eux. Aaah..On se serait crus dans un mauvais romans. Bien que les garçons ressemblaient plus à des versions de rats de bibliothèques ratés.
*Tiens? Son copain, je pense, est vraiment moche. Il doit être friqué.*
Elle commanda un autre verre, -à combien en était-elle?- Enfin...Elle ne s'en fit pas le moins du monde quand elle vit la fille, son copain et ses deux potes l'approcher. Elle continua de regarder le gars aux cheveux gris et essaya de lui arracher quelques mots.

"-T'es vraiment space quand même! Les gars comme toi ça court pas les rues t'sais!

-Toi espèce de traînée!

-Ah! Ce doit être moi, tu m'excuse une minute?

Amaiko se retourna lentement avant de lancer un regard glaciale et un "Ouiiiiiiiiiii?"hypocrite à son interlocutrice. Celle-ci la désigna à son copain et lui dit de lui "régler son compte, et comme un débile il obéit.
*On voit tout de suite qui porte la culotte dans le couple.*
Elle regarda le très cher copain de son "amie" et le regarda avec toute l'innocence du monde dans ses yeux. Puis elle se mit à pleurer.

-M...Mais...Mais...Pourquoi vous m'agressez? Déjà que vous êtes des gars, il faut que vous vous attaquiez à plus faibles que vous et vous êtes trois! Je ne suis qu'une femme!

Le gars hésitait à la frapper, ça se voyait, les deux autres regardaient Amaiko et eurent pitiés. Seule l'autre peste restait de marbre. Elle voulut forcer son copain à lui donner une bonne correction mais celui-ci refusa.

"-Elle a rien fait tu vois bien, c'est peut-être toi qui t'es emportée pour rien!"

Il lâcha Amaiko et parti au bras de sa copine qui regardait Amaiko l'air sceptique. Amaiko lui fit un très beau "au revoir" et lui tira la langue comme une gamine. Ses yeux étaient secs, et elle affichait un grand sourire. La peste voulait refaire venir son copain mais il ne la croyait plus désormais. Amaiko les regarda s'en aller, et revint au gars aux cheveux gris. En réalité, si elle s'était battu elle aurait gagné assez facilement, mais là, elle n'était pas du tout d'humeur à gaspiller son énergie à se battre avec des gars ayant une technique de combat affreuse. Même pour empoigner une "simple fille" comme elle, il n'a pas réussi à bien le faire.

"-Ouf! J'ai évité une bagarre qui m'aurait ennuyée! Par contre si tu veux quelque chose dis-le! Parce que j'ai renfloué mes caisses."

Elle sourit de toutes ses dents et elle sortit 3 portefeuilles des pans de sa jupe. Elle les avait piqués quand ils se sont rapprochés d'elle et elle avait profité du fait qu'ils étaient sous le choc de voir cette fille "pleurer". Grande arnaqueuse et voleuse. Tout ça c'était bien beau, et ce garçon , pouvait demander ce qu'il voulait! Elle en avait pour longtemps avec les sommes qu'il y avait dans les portefeuilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur










MessageSujet: Re: Saoulez-vous! C'est moi qui régale! ♪   

Revenir en haut Aller en bas
 

Saoulez-vous! C'est moi qui régale! ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Durarara!! Forum & RPG ::  :: 
Rues d'Ikebukuro
 :: Clubs et boîtes de nuit :: L'Ozone
-