Partagez | 
 

 Première journée [PV Raphaël Personnaz + Natori Kyumi] [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Ikebukuro, c'est chez moi !
Ikebukuro, c'est chez moi !


avatar

Messages : 144
Age : 32
Emploi : Pour l'instant, glandeur
Localisation : Ne retient JAMAIS les noms de rues. Quelque part, donc...



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Première journée [PV Raphaël Personnaz + Natori Kyumi] [FINI]   Sam 21 Jan - 20:37


Je vous conseille de mettre le son assez fort. Le Maître joue en personne, je vous conseille de la voir pour les fan et les nostalgique comme moi...
_________________________________________________________________________

L'avion atterrit en douceur sur la piste. Je ne sens qu'un léger choc avant d'être attiré vers l'avant. L'effet du freinage d'un engin allant à plus de 300 km/h. J'aperçois, à travers le hublot, l'aéroport : une grande bâtisse de métal et de béton dont je ne peux voir ni la fin ni le début. Le temps pluvieux apporte une atmosphère oppressante et entoure le bâtiment d'une légère brume. La voix d'une hôtesse de l'air m'informe que nous sommes le mardi 17 janvier 2012, qu'il est 16H20 et que le vol a duré un peu plus de 8 heures. Quelques mots sur le temps_ humide_ et la température ne dépassant pas les dix degré puis le silence se fait. Un signal lumineux m'indique que je peux défaire ma ceinture de sécurité. Un concert de claquement métallique résonne dans l'habitacle. Me situant côté fenêtre, je dois attendre que mon voisin quitte son siège avant de m'emparer de mon sac dans les caissiers en hauteur. Je tue le temps dans la queue pour atteindre le bus en feuilletant rapidement un magazine de voyage. Par hasard je tombe sur une publicité vantant les avantages de Paris. Une photo de la tour Eiffel avec en arrière-plan la Seine et ses bateaux-mouche, le tout sous un ciel étoilé…Voilà l'image qu'ont les lecteurs de la capitale française. Pour avoir déjà testé ces croisières nautiques extrêmement chères, je sais parfaitement bien que ce n'est rien d'autre qu'un charmant attrape-touriste. Des souvenirs m'assaillent où il est question d'une traversée sur une véritable péniche tout en bois vernis avec à bord mes amis. Ma dernière journée à Paris, il y a un peu plus de 10 heures maintenant…

Une douche me sort de mes pensées. Avec un cri d'indignation je me retrouve à l'extérieur de l'aéroport, mon sac en bandoulière sur une épaule et ma veste à la main, la pluie me tombant dessus. Je reste un instant immobile, n'ayant aucune idée de ma soudaine présence ici. Je finis par me réfugier sous un abri-bus déjà bondé. La chaleur humaine m'évite d'enfiler mon strench beige clair, de toute façon inutile par cette froideur hivernale. La case "shopping" devenait obligatoire si je ne voulais pas mourir congeler. Je jette un coup d'oeil autour de moi : la plupart des gens sont des étrangers dont certains proviennent de mon vol. Je sors mon portable de ma poche, branche mon casque dessus et me plonge dans l'OST du Voyage de Chiiro. J'ai toujours adoré écouter de la musique classique quand il pleut. Je trouve la vue des gouttelettes d'eau tombant du ciel plus émouvante, plus poétique avec un morceau de piano dans les oreilles.

Un bus bleu foncé s'approche de l'arrêt. J'attends que les touristes soient tous montés à bord avant de ne grimper à mon tour. Voulant être seul, je repère un coin tranquille, isolé des autres passagers et m'y installe. J'ai à peine le temps de m'asseoir que le car démarre dans un soubresaut. Je finis par m'endormir, bercer par le tangage de l'autocar, récupérant de ma nuit blanche dans l'avion. Heureusement, le chauffeur me réveille et me pousse gentiment vers la sortie.

Je suis obligé de prendre le métro pour rallier Ikebukuro, mon nouveau chez-moi, vu que la gare routière se situe à Shinjuku. C'est une longue et rectangulaire rame qui s'arrête devant moi, très futuriste. Et bien, ça change des métro parisiens verdâtres, démodés et bringuebalants! L'intérieur est propre et les sièges spacieux finissent de me dépayser. J'entends des gloussements derrière mon dos; je dois tirer une tête d'ahuri. Je hausse subrepticement des épaules. Qu'est-ce que ça peut bien me faire qu'on se moque de moi? Et puis j'estime que c'est un juste retour des choses : en France on se moque bien des Japonais prenant tout et _surtout!_ n'importe quoi en photo. Au fil des arrêts descendent et montent de plus en plus de personnes. Certaines abordent un look…indescriptible. Par exemple, un couple composé d'une fille portant une robe à cerceau rose bonbon, affublée de cheveux blanc ornés d'un tas de barrettes en forme de coeur, étoile, gâteau(?) et fraise. Un sac en forme de coeur rose pâle pend à son épaule. Ses chaussures, de la même couleur que sa robe, ont deux gros noeuds sur le devant et ont été enfilées sur une paire de bas blanc décorés d'un ruban rose. Le garçon est à peine moins remarquable que sa compagne : un slim fuchsia troué, un tee-shirt blanc où est imprimé un cupcake bleu ciel et une veste bleue dont la capuche comporte deux oreilles de lapin rouge bordeaux. Ses cheveux sont blond platine avec des mèches rouge et bleu électrique parsemant sa frange. Lui a un sac-à-dos en forme d'aile d'ange. Mais le plus hallucinant est de voir débarquer une armée de clones de Star Wars dansant sur "Eye of Tiger"! Je m'empresse de filmer la scène avec mon portable, comme bon nombre de gens dans le métro, avant de m'apercevoir que je dois descendre au prochain arrêt.


_________________________________________________________________________

________________________________________________________________________

Je sors enfin à l'air libre. Je ne suis pas claustrophobe mais cela fait toujours du bien de sentir l'air jouer avec mes cheveux. La pluie s'est transformée en un petit crachin. Je mets mon strench, sors un parapluie de ma besace et m'élance à travers les rues d'Ikebukuro pour la première fois de ma vie, un morceaux de SID dans les tympans. Rien de mieux pour commencer mon nouvel avenir! Une brise m'apporte un parfum de nouilles. Je suis les effluves et arrive devant une échoppe d'udon. La bannière de l'établissement s'étend, blanc sur bleu marine, sur le rideau d'accueil. Je repousse un pan d'un revers de la main et pénètre à l'intérieur qui est bien chauffé. Je prends place au comptoir sur un tabouret. Je suis immédiatement pris en charge par une serveuse, la vingtaine et toute de noir vêtue. Après les deux extraterrestres roses et les clones, quel abîme de normalité! Je commande la spécialité du chef _des udon au porc pané_ ainsi qu'une flasque de saké. De ma place, j'ai une vue panoramique du restaurant, tout en bois travaillé jusqu'à l'extrême comme le prouvent les chaises à l'air si fragile qu'on se demande comment font-elles pour ne pas s'écrouler sous le poids des clients assis dessus.
Ma commande arrive rapidement, toute fumante. Le porc pané grésille encore et des bulles de chaleur éclatent à sa surface. Je me sers une coupe de saké et trinque avec un fantôme imaginaire.

"Bienvenue à Ikebukuro!, je me souhaite à moi-même."

Et je bois la coupe d'un trait. L'alcool laisse un sillon brûlant dans ma gorge. Je tousse un peu, pas habitué à boire des boissons fortes.

"Vous allez bien?me demande-t-on avant de soulever un tabouret à côté de moi."

Je me retourne pour dévisager mon interlocuteur et j'ai la surprise de constater qu'il s'agit de...





Dernière édition par Raphael Personnaz le Lun 20 Fév - 14:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://durarara.forumgratuit.org/


Invité


avatar




MessageSujet: Re: Première journée [PV Raphaël Personnaz + Natori Kyumi] [FINI]   Mer 8 Fév - 0:22

Aujourd'hui il pleut...

J'étais devant ma fenêtre de mon modeste appartement
en train de regarder cette pluie tomber. Je ne savais
pas pourquoi ces goutes d'eau tombant du ciel me rendait
nostalgique, je soupirai et fermai mes rideaux. Je marchai
lentement jusqu'à mon piano m'assis ... mais rien, je
ne voulais pas jouer. J'avais un coup de blouse, je me retrouvai
un lire des magasines sur des voitures ...
Je tournai les pages sans prêter attention aux photos
des véhicules, et c'est entre ces pages qu'un souvenir
me revient mais pas n'importe les quels : c'était mes
premières vacances en Grèce avec ma famille au complet.

J'entendais les vagues qui faisaient du va et vient sur la plage, une légère brise effleura mon torse exposait au soleil.

-Yannis ! Nato' ! À table !

Je me levai de ma serviette, la pris et la secouai sur mon grand frère qui dormait tout en criant "Debout!". Voyant qu'il ne réagissait pas, je fis un grand sourire et pris mon sceau pour le remplir d'eau, puis je m'avançai vers le grand dormeur et lui versai tout le contenu du sceau sur sa tête. Il se leva en poussant un cri, quelques seconde après je me retrouvai à courir pour échapper à mon grand frère. Mais comme toujours, il réussit à m'attraper. Il avait l'habitude, pour se venger, de me prendre par les pied et de mettre ma tête sous l'eau jusqu'à ce que je craquais.


Malheureusement ce souvenir laissa la place à un autre ...
Cette fois, il était beaucoup moins joyeux que l'autre, c'était
celui de la mort de mon père. Mais je ne lui laissa pas le temps
de m'envahir, je ne pus m'empêcher de pleurer ... Je ne
savais pas ce qui m'arrivait, tout cela m'a faisait peur.
Je décidai de sortir dehors pour me rafraîchir les idées.
Je pris mon manteau, mon parapluie et m'enfuis sous cette
pluie sans fin. Je marchai, cette fois je n'avais pas mis de la musique
je voulais juste écouté la mélodie des rues d'Ikibukuro ... 
J'eus la malchance d'avoir mon parapluie retourné à cause
du vent, je dus le refermer. Maintenant il fallait que
je trouve un endroit où m'abriter, je rentrai dans un
restaurant. La chaleur m'envahit ce qui me fis le plus
grand bien, je pris un tabouret en face du bar. Un serveur me
demande ce que je voulais, je réfléchis quelques secondes
puis répondis :

- Un thé s'il vous plaît !

Mon thé servit,  je mis mes deux mains dessus pour les
réchauffer puis bus une gorgée. Quand j'entendis un homme
tousser à côté de moi. Il était un tout petit peu plus
petit que moi avec des épaules assez large. Je me mis
face de lui et demandai :

Vous allez bien ?

Il devait avoir au moins la vingtaine, je baissai les yeux
pour voir ce qu'il l'a fait tousser. C'était cette alcool
très fort typique de chez nous. La plupart des gens d'ici
y sont habitués!

-Vous ne devez pas être de chez nous pour ne pas
supporter cette alcool ?


Je souris, et appelai un serveur.

-La même chose que monsieur s'il vous plaît ....
Attendez ! Ramenez en un deuxième.


Quand les deux verres d'alcool furent arrivés, j'en passai
un à l'inconnu.

Ça paraît bizarres d'offrir un verre à un homme qui
tousse, mais voilà ... Je ne sais pas pourquoi j'ai fait ça.


J'entamai  ma présentation :

- En faites, je m'appelle Natori Kyumi, j'ai 17 ans ...


Revenir en haut Aller en bas


Ikebukuro, c'est chez moi !
Ikebukuro, c'est chez moi !


avatar

Messages : 144
Age : 32
Emploi : Pour l'instant, glandeur
Localisation : Ne retient JAMAIS les noms de rues. Quelque part, donc...



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Première journée [PV Raphaël Personnaz + Natori Kyumi] [FINI]   Mer 8 Fév - 22:00


_________________________________________________________________________
Je me retournai pour dévisager mon interlocuteur et j’eus la surprise de constater qu'il s’agisait d’un jeune étudiant blond aux yeux marron. Son sourire chaleureux et un poil moqueur lui dévorait la moitié de son visage de minet. En gros, un étudiant décoloré près pour sortir en boîte.

« Oui, je vais bien. C’est juste que c’est la première fois que je goûte au saké. Et c’est plutôt…Fort comme boisson! m’exclamai-je en faisant une légère grimace. 
-Vous ne devez pas être de chez nous pour ne pas supporter cet alcool? dit-il sans continuer de sourire. »

Je préférai ne pas répondre. De toute façon, il était sûr qu’avec mes traits typiquement européen je ne pouvais pas être né ici ou avoir des parents japonais. Je finis ma coupe vaille que vaille, détestant gâcher mon argent. Ma maxime: « une fois qu’on a payé, on consomme tout jusqu’à n’en pas laisser une goutte. » Et c’est ce que je fis, sous le regard de mon voisin de table. Je reposai brutalement la coupelle sur la table de bois dans un claquement sec mais ne pus retenir une autre grimace. Exit, le saké!

« La même chose que monsieur s’il vous plaît…Attendez! Ramenez-en un deuxième, commanda-t-il au serveur du bar. »

J’avais donc à faire à un majeur et non pas à un étudiant comme je le pensais premièrement. Je lui jetai un coup d’oeil furtif; ses traits me paraissaient encore un peu marqués par les rondeurs de l’enfance. Il faisait plus adolescent que jeune homme, mêmes si ses vêtements plutôt classes le vieillissaient quelque peu. Le garçon revint avec sa commande. Une fois parti, le blond me tendis un verre de saké et entama sa présentation:

« En faite, je m’appelle Natori Kyumi, j’ai 17 ans. »

Hein? Non! Tout mais pas ça!!! J’étais maudit, pris au piège, menotté par ce charmant jeune homme finalement à la limite de l’âge adulte. Je venais de découvrir que je détestais cet alcool japonais et voilà qu’on m’en resservait encore…
Mais qu’avais-je fais pour mériter ça?

Néanmoins je ne laissai rien paraître de mes pensées et m’emparai de ce liquide tant honni. Un sourire en guise de remerciement, nous trinquâmes et je fis rapidement disparaître le contenu dans ma gorge en déglutissant à la vitesse de l’éclair. Ouf! Sauvé! Le goût amer fut moins fort que la fois précédente même si la brûlure, elle, était plus intense. Je réclamai au comptoir une carafe qu’on amena immédiatement, servis ce Natori Kyumi et bus avec gratitude un grand verre bien frais. Le bon ne pipai mot. Je compris qu’il attendait sans doute une réaction de ma part. Je m’exécutai, obéissant à sa demande implicite et silencieuse.

« Enchanté, Natori. Je suis Raphaël Personnaz et je vais sur mes 27 ans. »

Puis, montrant son verre du doigt:

« Tu n’es pas un peu jeune pour boire ça? Excuse-moi si je me mêle de ce qui ne me regarde pas. Ah! et merci pour… »

Je soulevai mon verre avec un petit rictus semblable à un rire. Et en plus je devais le remercier de m’empoisonner? ‘M’enfin bref, c’était gentil de sa part. Après tout, ce n’était pas un télépathe à ce que je savais! Cette idée me fit rire tout haut avant que je ne me taise subitement: je ne voulais pas être pris pour un fou…Même si, comme tout le monde, je vivais dans mon monde de loufoque! Pour ne pas perturber davantage le pauvre Natori et le mettre à l’aise, je le questionnais un peu:

« Tu es d’ici? Parce que comme je viens d’arriver, j’aurai besoin d’un guide touristique en quelque sorte. Même si à force de déambuler dans Ikebukuro, je devrais finir par m’y retrouver! blaguai-je. »

Je bus une gorgée d’eau.

« Est-ce que ce quartier a ses légendes urbaines? Des gangs secrets? J’avais entendu parler des colors gang avant de venir ici. Mais je n’en ai vu aucun, du moins je n’ai aperçu aucune personne louche traînant dans les environs. Existent-ils toujours? lui demandai-je dans un souffle. »

Je le faisais tourner en bourrique en le mitraillant de question. Je me vengeais_ puérilement, certes_ qu’il m’aie fait boire une gorgée supplémentaire de ce truc affreux que jamais plus je ne toucherais...









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://durarara.forumgratuit.org/


Invité


avatar




MessageSujet: Re: Première journée [PV Raphaël Personnaz + Natori Kyumi] [FINI]   Dim 19 Fév - 2:51

L'inconnu m'offrit un sourire en guise de remerciement et nous trinquâmes.
Les deux verres finis, l'homme commanda un carafe d'eau et me servit un verre.

"Merci ."

 Je bus le verre d'eau ce qui enleva le goût du saké puis je le regardais
en attente d'une réaction. Il répondit tout simplement à ma présentation :

« Enchanté, Natori. Je suis Raphaël Personnaz et
je vais sur mes 27 ans. »

  
Il avait vingt sept ans ... Exactement dix ans de plus que moi,
une question me vint à l'esprit : pourquoi avais je entamé
une conversation avec un inconnu même pas d'ici ?  Mais cette question
resta sans réponse ... J'inclinai légèrement ma tête en guise de
salutation. Quand je vis un doigt, appartenant à ce Raphaël, désignant mon verre. 

« Tu n’es pas un peu jeune pour boire ça?
Excuse-moi si je me mêle de ce qui ne me regarde pas.
Ah! et merci pour… »


Il souleva son verre en faisant un drôle de sourire qui m'effrayait
un peu. Je fus un peu gêné, c'est vrai que normalement à mon âge
on ne buvait pas. 

"C'est juste que ... Quand je suis ... Malheu..."

Mon excuse fut coupé par un rire, le rire de Raphaël.
Mais pourquoi il riait ? Je le regarda bizarrement ne sachant
pas s'il le faisait exprès ou s'il était fou. Il s'arrêta et demanda :

" Tu es d’ici? Parce que comme je viens d’arriver,
j’aurai besoin d’un guide touristique en quelque sorte.
Même si à force de déambuler dans Ikebukuro, je devrais finir
par m’y retrouver!"


Je ne comprenais pas ... Voulait il un guide ou pas.
Il but une gorgé d'eau et continua sans me laissait le temps de répondre :

« Est-ce que ce quartier a ses légendes urbaines?
Des gangs secrets? J’avais entendu parler des colors gang avant
de venir ici. Mais je n’en ai vu aucun, du moins je n’ai
aperçu aucune personne louche traînant dans les environs.
Existent-ils toujours?  »


" Il n'a plus vraiment de gang, avant il paraît qu'il y
avait des "gang color" mais depuis un combat entre eux beaucoup
se sont faits arrêtés. Il y a aussi le motard sans tête...
Et plein d'autres personnes toutes aussi bizarres ! Après il
faut avoir la chance de les croiser. mais je ne connais pas grand chose sur eux,
je suis la que depuis quelques mois"

Il continuait à me bombarder de questions aux quelles je répondais.
La pluie s'était arrête, il en resté que des flaques.

"ça vous dit une petite visites ?"
Revenir en haut Aller en bas


Ikebukuro, c'est chez moi !
Ikebukuro, c'est chez moi !


avatar

Messages : 144
Age : 32
Emploi : Pour l'instant, glandeur
Localisation : Ne retient JAMAIS les noms de rues. Quelque part, donc...



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Première journée [PV Raphaël Personnaz + Natori Kyumi] [FINI]   Lun 20 Fév - 13:30

MUSIQUE§!!!!!!
______________________________________________________
« Une visite ? Oui, volontiers. »

Je me lève, enfile mon pardessus et attends que Natori soit équipé pour cette sortie improvisée. Mon visage est illuminé par un sourire ravi cachant la tornade de pensées m’attaquant. Ainsi, les colors gang s’étaient entretués...Pas étonnant vu qu’il s’agissait la plupart du temps d’adolescents sans réelle organisation ou d’adultes sans emplois. C’était mieux comme ça, les Yakuzas étant suffisamment effrayant à eux seuls. Par contre le motard sans tête ? Qu’est-ce que c’était encore que ça ? Une légende urbaine tout comme les anges de la mort ou les immeubles hantés ? C’était dingue tout ce qu’on pouvait inventer lorsqu’on avait un tant soit peu de force de persuasion !

« Tu sais d’autre chose sur cette motarde sans tête ? C’est une espèce de Dullahan des contes nordiques ? »

J’aime la voix chaude du jeune Natori, dénotant ses origines étrangères, tout comme mon accent horriblement français. Ce n’était pas de ma faute si mes compatriotes et moi-même étions incapables de parler correctement une langue autre que la notre ! Et puis je trouve que les accents ont tous leur charme.
Je me demande où mon compagnon va m’emmener et savoure la sensation d’inconnu s’offrant à moi.

« Merci beaucoup, Natori Kyumi, de prendre autant soin d’un étranger. »

Ces paroles chuchotées sont plus pour moi que pour lui. J’aurai tant voulu faire la même chose aux touristes venu visiter Paris ! Mais je ne sais pas ce qu’ils avaient contre moi, on aurait dit qu’ils me fuyaient. Alors, Natori, où allons nous maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://durarara.forumgratuit.org/










MessageSujet: Re: Première journée [PV Raphaël Personnaz + Natori Kyumi] [FINI]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Première journée [PV Raphaël Personnaz + Natori Kyumi] [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Durarara!! Forum & RPG ::  :: 
Gare JR Ikebukuro
-