Partagez | 
 

 Même camouflé dans les tranchées, on risque toujours d'être victime d'une petite explosion...[Mikado sempai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Do you need some fire ?
Do you need some fire ?


avatar

Messages : 62
Age : 26
Emploi : Hihihi, tu veux savoirrr ? hihihihiiii
Localisation : Plus près que tu ne le penses.



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Même camouflé dans les tranchées, on risque toujours d'être victime d'une petite explosion...[Mikado sempai]   Mar 9 Aoû - 0:09

Aoba Kuronuma fit marcher nerveusement son briquet, esquissant une grimace. Nous étions en fin de matinée, il était bientôt midi et il avait faim. L'ami qu'il attendait, Ryuugamine Mikado, était en retard et il n'aimait pas vraiment attendre. Il n'avait pas beaucoup vu son sempai pendant la période d'août, vu qu'ils étaient tous en vacances, entre deux trimestres, mais il ne se doutait pas qu'il allait très bien et le faisait même espionner afin de constater des avancées de ce crétin d'Orihara premier du nom sur sa personne. Il faisait chaud, même pour un mois d'août et le lycéen amateur de briquets était en tee-shirt, en plein soleil. Il aimait tellement la chaleur du soleil contre sa peau et avait toujours la chance d'éviter les coups de soleils. D'une part, sa peau y était habitué, d'autre part, il évitait de s'exposer trop longtemps aux rayons lors des heures les plus dangereuses. Sentant sur sa personne un regard inconnu un peu trop insistant, il rangea le briquet dans sa poche. Il valait mieux ne pas trop se faire remarquer alors que des bâtiments brûlaient la nuit...

Il était vraiment préoccupé...Ses idées avançaient, c'était le cas de le dire, cependant, il y avait toujours quelque chose qui n'allait pas. Ce minuscule grain de sable était en train de défaire certains engrenages, faisant échouer tous ses plans. Orihara Izaya. Personne, dans cette ville, n'ignorait ce nom. La première fois qu'il l'avait entendu, le jeune garçon était resté froid, neutre, pensant qu'il s'agissait d'un guignol de plus qui désirait tout contrôler. Alors il avait observé de loin son frère aux commandes des Blue Squares et lui avait suggéré – par l'intermédiaire de proche dudit frère, bien sûr – de demander les services de cet informateur pas comme les autres afin de prendre les devants sur les Yellow Scarves. Cela avait été sa plus grave erreur, même si il avait pu évaluer à quel point cet homme était dangereux et non fiable. En quelques semaines, même pas, il avait pu voir le clan auquel il appartenait de très loin renverser son rival, plus, encore plus rapidement que n'était venue l'ascension, celui-ci retomber brusquement. C'était une de ses raisons de haïr Izaya Orihara, mis à part ses manières qu'il ne pouvait voir, cette impression de toujours être espionné où qu'il soit et de ne jamais faire quelque chose qui soit tenu secret...

Un homme le renversa, visiblement pressé ou à la bourre pour son travail. Encore un de ses connards qui ne s'excusaient pas, surtout lorsque la victime était un lycéen. Aoba grimaça, se promettant de sa souvenir de la tête de cet homme et de lui mettre la pâtée plus tard. Il se releva, regardant nerveusement sa montre et se demandant une nouvelle fois quand le jeune homme au presque nom de climatiseur arriverait. Il ne fallait pas se foutre de la gueule du monde, non plus. Mikado était peut-être son ami, mais il n'aimait pas qu'on se foute de lui ; surtout si ledit ami était sa proie. Il recula de deux pas pour pouvoir s'adosser contre un poteau et sortit de nouveau son briquet. Une explosion retentit au loin...Et il eut du mal à ne pas rire franchement. Il y en avait déjà une, tout à l'heure, et elle visait cette demoiselle Sonohara Anri...Que cette pouffe se dépêche de déguerpir de son horizon, et vite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deathnote-rpg.forumactif.fr


Bien installé à Ikebukuro
Bien installé à Ikebukuro


avatar

Messages : 35
Emploi : Sans emploi/ Lycéen



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Même camouflé dans les tranchées, on risque toujours d'être victime d'une petite explosion...[Mikado sempai]   Mar 9 Aoû - 17:32


Que le Soleil est beau quand tout frais il se lève, Comme une explosion nous lançant son bonjour !
Charles Baudelaire


En retard.

Décidément ces derniers temps il cumulait. Enfin quand il s'attardait sur ces cas d'explosions qui alarmaient quelque peu -voir même beaucoup- les Dollars il ne voyait plus le temps passer. Discuter, dispatcher les missions pour chacun et régler la situation, élaborer une stratégie, enfin...il y avait certaine rumeur aussi qui le laissait perplexe et un peu anxieux. Et si les dollars finissaient comme les foulards jaunes ou les carrés bleus? Il exagérait peut-être un peu de prêter autant d'attention à de simple ragot, mais il semblerait que ces explosions soient provoqués par un groupe d'individus....et si c'était les Dollars? Puisqu'il ne reste plus qu'eux non? Les foulards jaunes et les carrés bleus ont disparus...cela le rendait pas mal pensif en ce moment...on ne pouvait pas dire que monsieur profitait réellement de ses vacances...

Enfin il n'avait jamais été ainsi, il avait toujours préféré "rester enfermer chez lui devant son ordinateur" comme diraient ses parents qui en soupiraient quelques fois quand il était encore dans leur patelin...Que voulez-vous qu'un petit être chétif comme lui puisse faire? Des sorties avec Sonohara-san? Avec plaisir, mais il était bien trop timide pour lui demander et quand il réussissait à articuler les mots dans le bon ordre pour un "rendez-vous" elle refusait poliment en prétextant autre chose à faire...néanmoins il est vrai qu'elle semblait beaucoup occupé elle aussi à présent. C'était assez...triste...il avait l'impression de tout perdre peu à peu, il lui arrivait de penser qu'ils l'abandonnaient, qu'ils n'étaient pas assez intéressant pour eux, non, cela, il l'avait toujours pensé au fond de lui. Mikado n'était pas le genre de personne à avoir une haute estime de lui, il se considérait plutôt comme une personne tout à fait banal qui était sous le commandement des Dollars, un groupe extraordinairement puissant et grand. Voilà pourquoi il prenait cela très à coeur et qu'il tentait désespérément de ne pas rendre sa vie aussi peu attractive que lui.

Toutefois, il ne pouvait pas dire que ses amis le "lâchait" après tout il avait eu la confirmation de leur amitié à bien des reprises...c'était simplement qu'en ce moment il doutait un peu pour tout. Douter pour son meilleur ami Masaomi et un quelconque retour à Ikebukuro, douter pour Sonohara-san qui semblait s'éloigner de lui -depuis quand d'ailleurs? Depuis le départ de Kida ou l'arrivée de Kuronuma-kun?- douter de la bienveillance et l'utilité des Dollars et douter de lui-même. Enfin...il avait aussi l'impression de douter également de son nouvel ami, son kōhai. C'est vrai, s'il était en retard ce n'était pas simplement parce qu'il n'avait pas vu le temps défiler...non ce serait mentir bien qu'il allait bien se garder de donner cette explication au jeune adolescent. Il éprouvait un malin plaisir à le faire tourner en bourrique. Oui ce n'était vraiment pas normal venant de Ryugamine Mikado pourtant il semblait qu'il ait fait une petite exception pour cet adolescent là. Bien sûr qu'il le considérait comme son ami cependant il y avait quelque chose qui n'allait pas, comme un mauvais pressentiment...après tout il savait qui il était réellement et c'était comme une sorte de petit jeu. Il lui arrivait d'être à ses côtés et de laisser son inquiétude et sa méfiance s'envoler, mais il se devait de garder un minimum de vigilance, cette fois-ci il devait davantage se concentrer, Masaomi ne serait plus là pour lui dire de faire attention à tel chose ou tel personne.

Sur le chemin, le garçon réfléchissait sous un soleil de plomb à une excuse valable pour son retard. S'il avait sût il aurait mis un short, mais il sentait un peu trop les regards sur lui quand il se permettait cette petite folie et cela l'embarrassait assez. Le jeune garçon soupira et défis le premier bouton de sa chemise blanche au niveau du col qui lui serrait un peu trop le cou. Il devrait courir, cela passerait déjà un peu mieux auprès de son ami...il n'était vraiment pas gentil de le faire attendre ainsi, lui offrir une glace pour s'excuser? Mmm c'était plutôt une bonne idée...quant à une excuse...sur le chemin il a entendu une explosion et, inquiet, il est allé jeter un coup d'oeil malheureusement il y avait bien trop de monde pour pouvoir voir quoique ce soit...il a donc en définitive perdu beaucoup de temps pour rien. Hum...oui mais s'il lui pose des questions il allait surement deviner qu'il ment surtout que Mikado ne sait pas dissimuler la vérité...à part s'il...ne dit qu'à moitié les faits réels...N'étant pas fort pour la course-à-pied, il serait fatigué en un rien de temps et on croirait qu'il aurait couru pendant un bon kilomètre, c'est ainsi que le brun couru à en perdre haleine comme il savait si bien le faire à l'accoutumer.

Il arriva ainsi à l'endroit prévu le souffle court, posant ses deux mains sur ses genoux essayant de reprendre une bonne respiration pour pouvoir s'excuser de son retard. Relevant un peu le regard il entraperçut son briquet, mais fit mine de ne pas le voir regardant la bouille que pouvait bien tirer son kōhai et à son avis le concerné n'avait pas trop apprécié une si longue attente. Aie...son excuse n'allait pas arranger cela au contraire. Quoiqu'il ne l'avait jamais vu énerver avec lui et contre lui, cela serait amusant non? HEEEE? A quoi pensait-il? Cela ne se fait pas! Il a déjà assez enduré son retard.

-Gomen nasai! Je...

Il inclina sa tête souriant bêtement et passa sa main dans sa nuque en se relevant, embarrassé par une telle situation. Riant nerveusement il ajouta, alors qu'il reprenait peu à peu une respiration à peu près régulière:

-Ano...je n'ai pas vu le temps passer...

Oui c'était bel et bien l'excuse formulé par le lycéen, la seule qui l'avait trouvée. Particulièrement nul, mais qui restait vrai et ne laissait pas de place à la pensée d'un mensonge puisque l'adolescent ne mentait pas; il ne disais juste que la globalité de la vérité, pas de précision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Même camouflé dans les tranchées, on risque toujours d'être victime d'une petite explosion...[Mikado sempai]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Durarara!! Forum & RPG ::  :: 
Rues d'Ikebukuro
-