AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Geta ou clé à molette, lequel fait le plus mal?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


allez-vous ?
Où allez-vous ?


Romane de Luthès

Messages : 188
Age : 32
Emploi : Taxi
Localisation : Ikebukuro



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

Geta ou clé à molette, lequel fait le plus mal?! Vide
MessageSujet: Geta ou clé à molette, lequel fait le plus mal?!   Geta ou clé à molette, lequel fait le plus mal?! Icon_minitime1Mer 13 Juil - 22:58

On entendait le cliquetis de petites sandales en bois sur les dalles en pierres dont était parsemé le chemin qui menait jusqu'à la fête du Tanabata. Une jeune femme avançait tranquillement; ses cheveux s'échouant délicatement sur sa nuque tandis que la broche dorée qui servait à maintenir son chignon laissait entendre de légers cliquetis, s'animant au rythme de ses pas et sous la légère brise de ce début de soirée. Elle était vêtue d'un yukata d'un bleu d'eau, plutôt lâche, serré par un noeud rose en parfaite harmonie avec sa tenue et ses yeux. Quelques regards des passants s'égarèrent sur son yukata ou son visage, glissant de bas en haut, avant qu'ils ne retournent à leurs occupations. Après tout, ce n'était pas spécialement courant de voir une personne de type européen venir à une fête traditionnelle; mais elle avait finit par en prendre l'habitude. Elle avait finit par ne même plus y prêter d'attention. Il était à peu près vingt et une heure lorsque Romane eu décidé de venir. Elle avait finit le travail plus tôt pour pouvoir s'y rendre, s'était changée sur la banquette arrière de son taxi et s'était inscrite à un stand pour participer à une promenade avec un parfait inconnu. Elle trouvait le principe amusant, voir excitant, et n'avait pas hésité avant d'inscrire son nom.

"Tenez" Murmura-t-elle à celle qui tenait le stand. Apparemment, les noms seraient tirés au sort. Il fallait faire confiance au Destin, c'est bien ça ?

Romane se demandait vaguement à quoi ressemblerait celui qui l'accompagnerait sans vraiment y penser. Elle voyait tellement de visages différents chaque jours qu'un de plus ou un de moins n'y changerait pas grand chose; mais cette fois-ci, elle voulait entendre autre chose que des remarques sur la circulation ou le mauvais temps. Et puis les derniers clients qu'elle avaient eu n'étaient pas spécialement causant. Peut-être parce qu'ils étaient trop occupés à vomir les centaines de dollars d'alcool donné comme argent de poche par papa et maman. Mais, malgré tout, ils n'étaient pas très causants. Romane finissait donc toujours par allumer la radio, montant le volume à fond pour ne pas entendre leurs plaintes; elle ouvrait grand les fenêtres, appuyant légèrement sur l'accélérateur et prennant des virages assez serrés pour s'amuser avec ses passagers qu'elle plumait à l'arrivée en leur demandant un "petit supplément" pour avoir dégueulassé sa voiture.
Bref, revenons en à nos moutons. Vous noterez sa tendance à s'égarer assez facilement dans divers sujets plus ou moins intéressants, tout dépend de votre chance.

Les tirages au sort avaient lieu dans encore un quart d'heure; il lui restait donc un peu de temps à tuer. Elle observait les gens qui allaient y participer, reconnaissait quelques têtes dans la foule, mais préférait rester discrète. Elle s'assit sur un banc libre et balança ses pieds au rythme de la musique. D'un mouvement de pieds, elle jetta sa geta au loin qui attérit sur un pauvre jeune homme qui n'avait pas demandé grand chose. Elle pouffa de rire, reprit son sérieux et alla à cloche-pieds jusqu'à lui, un léger sourire en coin.

"Je suis vraiment désolée ! Vous... Vous n'étiez pas visé, évidemment..."

Titubant légèrement pour éviter de perdre l'équilibre en remettant sa chaussure; elle tentait de lui faire oublier sa maladresse par quelques sourires. Sauvée par le gong, les tambours annoncèrent les noms des couples. Romane semblait impatiente, comme une enfant. Elle avait rarement l'occasion de faire des choses qui sortaient de son train train quotidien, et dès qu'elle le pouvait, elle sautait sur l'occasion. Evidemment, elle avait aussi ses moments de sérieux. Mais pas pour l'instant! Une femme prononça son nom et celui d'un homme :

"... Romane de Luthès et Masami Akemi..."

"Masami Akemi" murmurai-je en cherchant du regard quelqu'un qui aurait pu avoir l'air aussi perdu que moi. "Aaah! Mais c'est impossible de retrouver quelqu'un qu'on ne connait pas!"

"Romane?" En entendant mon prénom, je tournis mon visage vers le jeune homme qui s'était violemment prit ma geta dans les côtes. Et merde. Faire confiance au Destin, c'est ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


One Lovely psycopath~
One Lovely psycopath~


Masami Akemi

Messages : 383
Emploi : Plombier ( et scientifique fou à ses heures perdues)



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

Geta ou clé à molette, lequel fait le plus mal?! Vide
MessageSujet: Re: Geta ou clé à molette, lequel fait le plus mal?!   Geta ou clé à molette, lequel fait le plus mal?! Icon_minitime1Jeu 14 Juil - 19:52

Le tanabata. Ses feux d’artifices, ses yukatas, ses couples. Il y avait de quoi faire rêver tout une population de jeune et de vieux tokyoïte en mal d’amour ! En tout cas, c’était le cas d’Akemi qui trouvait cette fête des plus amusantes. Comme chaque année il avait donc décidé d’y participer, se vêtissant d’un Yukata même durant la journée pour aller au travail – ce qui fit beaucoup rire ses clients soit dit en passant. Même si le blondinet prônait l’avancer de la science et du monde, il restait tout de même très attaché à sa culture et ses traditions. Enfin bref, dans tous les cas, il se rendrait ce soir au parc d’Ikebukuro pour la petite fête qui s’y déroulait comme l’avait annoncé les quelques affiches publicitaire un peu partout dans la ville. En tout cas, malgré cette merveilleuse soirée qui s’annonçait, une chose venait quelques peu saboter cette fête : l’absence de sa grande amie Setsuko. Il devait bien l’avouer, il aurait énormément voulu se rendre au Tanabata avec elle, chose qui aurait pu être assez amusante. Mais ne pouvait se libérer, la demoiselle avait dut refuser l’invitation. Dommage… Mais bon, en compensation peut-être trouverait un bon sujet d’expérimentation ?

Quand sa journée fut terminée et qu’il eut enfin fini de visiter tous ces clients, il s’empressa de rejoindre le lieu de rendez-vous d’une grande parti des habitants, courant sans aucune peine dans son kimono bleu azuré – qui maintenant était complétement débraillé – caisse à outil dans une main et clef à molette dans l’autre. Il était en retard ! Oui, en retard ! Avait-il déjà raté la fête ? Oh, pitié, faite que ce ne soit pas le cas ! Encore loin d’atteindre le parc, il accéléra le mouvement, se faufilant à une vitesse impressionnante entre les passants qui arboraient tous leur yukata tous aussi colorés les uns que les autres.

« BOUM »

Ça lui apprendra de courir en zouris… Le plombier s’était rétamé en plein milieu de la rue, dans une magnifique position d’étoile de mer. Grommelant, il s’assit à même le sol, ramenant les outils qu’il avait fait tomber vers lui avant d’enlever ses chaussures avec empressement. Ce n’était vraiment pas le moment ! Il ne fallait pas perdre un seconde ! Ni une ni deux, il prit de nouveau sa caisse à outil dans la main, ses zouris de l’autre et sa clef à molette dans la bouche avant de tracer le sprint du siècle ! Lui-même s’impressionna par sa vitesse. A croire que quand on voulait, on pouvait.

Enfin, le plus important était qu’il était arrivé au lieu où se tenaient les festivités ! 0 l’entrée, il déposa dans une urne un morceau de papier avec son nom griffonné dessus avant de remettre ses chaussure et de se rhabiller correctement. Visiblement, il était arrivé à l’heure… En avance même…Quoi ?! Il soupira. Tant pis, au moins il ne raterait rien, même pas la geta qui venait de lui arriver dans les côtes… Se pliant en deux, il poussa un petit jappement. C’est qu’il en avait de la chance avec les chaussures aujourd’hui ! Plissant les yeux, il chercha d’où pouvait provenir cette OVI (objet volant identifié ~). Pas du ciel en tout cas… Non, ce n’était autre qu’une petite brune de type européen au charmant minois qui avait envoyé valser cette impressionnante tong de bois ! Comment il le savait ? Eh bien tout simplement parce que la demoiselle était venue lui présenter des excuses. Devant un si joli sourire et tant de politesse, il ne put d’ailleurs que l’excuser.

« Pas de problème, ce n’est rien ! » dit-il en adressant un sourire chaleureux à la jeune femme avant de se redresser.

Mais alors qu’il allait ajouter un « Passez une bonne soirée ! », le gong retentit faisant faire le silence dans l’assemblée. Ça y est, les couples allaient être annoncés !


« ... Romane de Luthès et Masami Akemi... »Annonça une voix féminine au micro.

Romane de Luthés ? C’était n’était pas très…Asiatique ça, comme nom ! Aucun doute, il ne pouvait s’agir que de la demoiselle au geta volant – qui à présent s’agitait au milieu de la foule à la recherche d’un dénommé « Masami Akemi ». Celui-ci, légèrement amusé par la situation, eux qui venait de se rencontrer avant même que la fête ne commence, rit un instant avant de se pencher vers la belle.

« Romane ? »

La jeune fille se retourna, l’air surpris. Face à une telle réaction, et quelques peu gêné par le manque de parole de la jeune femme, le Frankenstein nippon se gratta la nuque, affichant un sourire.

« Je crois que nous allons passer un p’tit bout de soirée ensemble. Enchanté ! » Dit-il en faisant une courbette « Comme vous vous en doutez, je suis Akemi !...hm ? Ah ! »

Se retournant soudainement, il attrapa la caisse à outil ainsi que la grande masse de fer qu’il avait fait tomber après la collision avec la chaussure. Les présentant à la demoiselle, quelques peu dérangé par cet attirail – du moins c’est ce qu’il essayer de faire croire, car au fond, avoir une arme à portée de main était toujours une bénédiction pour lui ! - il trouva quelques excuses.

« Désolé, je suis un peu chargé. Je rentre à peine de travail alors je n’ai aps eu le temps de déposer ça chez moi. J’espère que ça ne vous dérange pas ? » Dit-il presque timidement.

N’attendant même pas la réponse de la dénommée Romane, il regarda à droite, puis à gauche, constatant qu’il avait un monde fou autour d’eux. Rien de bien romantique ni d’amusant en sommes. Il fallait trouver un coin un peu tranquille sous peine de ne même pas s’entendre penser avec tout ce bruit…Et en plus, si la demoiselle s’avérait être un cobaye intéressant, Akemi ne pouvait se permettre de lui enfoncer la boîte crânienne en publique ~

« Hmm…Allons dans un coin un peu plus calme, voulez-vous ? » Demanda-t-il .

Et encore une fois, sans même attendre la réponse de la demoiselle, il avança tranquillement, jetant quelques coups d’œil derrière lui de temps en temps. De toute façon, même si Romane le perdait de vu, avec tout le bruit que faisait sa casse à outil, il lui serait chose facile de le retrouver.

Après quelques minutes de marche, l’endroit tant attendu apparut enfin ! C’était une sorte de carrefour entre plusieurs chemins bien entourés par une dizaine d’arbres. Un banc se trouvait d’ailleurs à côté de l’une de ces mastodontes de bois. Posant ses affaires, AKemi s’assit sur celui-ci, satisfait d’être enfin au calme.

« J’espère que l’endroit vous convient ! Dites, j’ai une question à vous poser ! Enfin, si ça ne vous dérange pas bien sûr… Romane de luthes, c’est un nom français ou…Is that english ? » Dit-il sur le ton de la plaisanterie, avec un mauvais accent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


allez-vous ?
Où allez-vous ?


Romane de Luthès

Messages : 188
Age : 32
Emploi : Taxi
Localisation : Ikebukuro



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

Geta ou clé à molette, lequel fait le plus mal?! Vide
MessageSujet: Re: Geta ou clé à molette, lequel fait le plus mal?!   Geta ou clé à molette, lequel fait le plus mal?! Icon_minitime1Sam 16 Juil - 23:44

Reprendre ses esprits. Reprendre ses esprits. Qu'est-ce qui pouvait lui arriver de pire après tout? Ce n'était pas comme si il allait l'assassiner parce qu'elle lui avait fait un peu mal! Une geta, lancée à pleine vitesse dans les côtes, ça arrive à tout le monde... Non? Bon certes, ça lui arrivait souvent à elle. Mais quand même, Romane était assez mal à l'aise, même si il avait eu l'air de lui avoir vite pardonné sa maladresse. En tous cas, il était très poli.

"Je crois que nous allons passer un p’tit bout de soirée ensemble. Enchanté ! Comme vous vous en doutez, je suis Akemi !...hm ? Ah !"

Et il se pencha pour ramasser tout un tas d'objets digne d'un grand mécano. Romane ne pu s'empêcher d'avoir un léger mouvement de recul. Mais sérieusement? Qui se baladerait avec un attirail pareil à une telle fête?! Romane s'imaginait déjà être tombée sur un de ces tarés psychopathes qui montaient parfois dans son taxi, lui indiquant des rues bien reculées pour tenter de la dépouiller, ou essayer d'autres choses plus... craignos. Puis il lui donna une explication plausible, et soudain, elle se détendit.

"Désolé, je suis un peu chargé. Je rentre à peine de travail alors je n’ai pas eu le temps de déposer ça chez moi. J’espère que ça ne vous dérange pas ?"

"Ah! Non pas du tout! Je viens moi même de sortir du travail, j'ai garé mon véhicule un peu plus loin" Dit elle en indiquant vaguement une direction à l'aide de son index. Il n'avait pas franchement l'air de l'écouter, mais ça ne la dérangeait pas non plus. Elle haussa simplement les épaules et passa à autre chose.

"Hmm…Allons dans un coin un peu plus calme, voulez-vous ?"

Romane opina de la tête et suivit le jeune homme sans dire un mot, tenant ses mains dans son dos, elle prennait plaisir à écouter le bruit de leurs chaussures en bois sur les dalles de pierres. Elle observait les couples se former, le vent dans les arbres, les quelques stands qui peuplaient les allées. Elle voulait absolument jouer au jeu où il fallait attraper des poissons rouges, puis manger une pomme d'amour! Elle adorait ça et ne s'en lassait jamais. Puis il finit par s'asseoir sur un banc, et elle le suivit dans son mouvement. Elle avait plutôt envie de bouger, mais elle ne dit rien. Etrangement, Romane n'en faisait pas qu'à sa tête cette fois-ci! Peut-être était-ce le Geta Kick qui l'avait un peu adoucie? Soudain, la voix du jeune homme la sortie de ses pensées.

"J’espère que l’endroit vous convient ! Dites, j’ai une question à vous poser ! Enfin, si ça ne vous dérange pas bien sûr… Romane de luthes, c’est un nom français ou…Is that english ? "

Elle écarquilla les yeux de surprise et ne pu s'empêcher de lâcher un petit rire. Elle avait rarement entendu du français dans la bouche d'un japonais, et son petit accent était plutôt charmant. Elle pencha sa tête sur le côté tout en lui répondant. Elle se sentait plutôt à l'aise avec lui, même si la situation de départ n'avait pas était en faveur de ce ressentiment. Après tout, c'était un talent; que dis-je, un art! Tout le monde n'avait pas la possibilité de manipuler avec brio les sentiments humains, et ce cher Masami Akemi semblait exceller dans cette aptitude. Mais Romane n'était pas de nature très craintive, et au contraire, faisait naturellement confiance aux gens. Après tout, pourquoi aurait-elle eu des doutes, face à un sourire si séduisant ?

"C'est français!" S'empressa-t-elle de répondre. Parler sa langue natale lui faisait un bien fou! Elle qui avait sans cesse le mal du pays, c'était une véritable bouffée d'oxygène. Pourtant, elle n'avait plus aucune attache dans son pays d'origine. Son frère habitait aux Etats-Unis, ses grands-parents étaient morts et ses parents habitaient au Japon où ils tenaient un restaurant français. D'un autre côté, toute sa jeunesse prouvait qu'elle avait désiré fuir à tous prix celle que ses parents voulaient qu'elle devienne. Elle avait mis un terme à sa formation d'infirmière et avait "fugué" malgré ses vingt ans, rompant toute relation avec ses parents. Pourtant, elle ne pouvait s'empêcher de penser à eux, chaque jours, à chaque fois qu'on lui parlait de ses origines européennes. Et même si elle avait déménagé pour le Japon à à peine trois ans, elle avait passé toutes ses vacances en France, tissant un lien invisible et pourtant d'une force renversante. Elle préféra continuer la conversation en japonais, doutant que son compagnon fut polyglotte.

"Je suis née en France! Mais je suis arrivée au Japon lorsque j'avais trois ans... Je suis donc quand même Japonaise... Je pense... J'ai réussi à bien m'adapter je trouve, contrairement à mon frère qui est vite rentré en France dès qu'il a eu 18 ans! Moi je suis restée pour faire des études, puis j'ai finis par partir de chez moi et commencer à travailler. J'aurai pu rentrer en France mais j'ai préféré rester ici... Je voulais vite être indépendante, ne rien demander à mes parents. C'était un challenge personnel en quelques sortes!" Romane esquissa un sourire franc; elle n'avait pas appelé son frère depuis quelques semaines mais n'en ressentait pas spécialement le besoin. Il avait fait sa vie ailleurs, il était parfois temps de grandir, n'est-ce pas? Elle finit par hausser les épaules et en profita pour rebondir sur le sujet. "Enfin, vous devez savoir ce que c'est, non? Vous avez des frères et soeurs?"

Elle l'écouta avec attention, puis son regard se déposa à nouveau sur tout son attirail. Elle se demandait pourquoi il n'avait pas de voiture de fonction dans laquelle il aurait pu les laisser s'il était plombier ou mécano. Curieuse, elle enchaîna donc sur ce sujet.

"Vous travaillez dans quel domaine précisément?" Elle pointa du doigt la clé à molette qui dépassait de la boîte en métal. Elle qui adorait la mécanique, trinfouillant toujours quelques pièces de sa voiture, elle voulait en savoir plus. Mais il fallait croire que sa mère ne lui avait pas apprit que la curiosité était un vilain défaut....~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


One Lovely psycopath~
One Lovely psycopath~


Masami Akemi

Messages : 383
Emploi : Plombier ( et scientifique fou à ses heures perdues)



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

Geta ou clé à molette, lequel fait le plus mal?! Vide
MessageSujet: Re: Geta ou clé à molette, lequel fait le plus mal?!   Geta ou clé à molette, lequel fait le plus mal?! Icon_minitime1Dim 14 Aoû - 15:20

Alors la demoiselle était française ? Enfin, cela n’était pas bien étonnant il faut dire ! Avec ses grands yeux, sa peau légèrement bronzée – pas comme tous ces linges pâles asiatiques – sa couleur de cheveux ainsi que sont léger accent, on pouvait aisément dire qu’elle n’avait pas d’origine japonaise mais plutôt européenne. Ah…Les occidentaux…Ils avaient vraiment un charme fou ! Pas que Akemi soit pâmé devant cette jeune fille, non voyons, il était loin de ressembler au loup à la gueule pendante des cartoons, juste que cette beauté étrangère ne le laissait pas indifférent. Tiens…Un aussi beau visage serait peut-être plutôt intéressant pour sa créature…

« Enfin, vous devez savoir ce que c'est, non? Vous avez des frères et sœurs? »

Des frère et sœurs ? Alors ça, c’était une fort bonne question ! A vrai dire, le blondinet n’en savait rien. Il n’avait presque jamais connu ses parents et ceux-ci étant jeune, peut-être avaient-ils eut d’autre enfants – qui, cette fois, avaient été désirés.

« Peut-être. » Répondit-il simplement « Mais dans ce cas je ne les ai jamais encore rencontré. »

Oui, cette réponse était étrange, presque triste dans le fond si on y réfléchissait bien. Néanmoins, le docteur en herbe n’avait en aucun cas prononcé ces mots afin qu’on le prenne en pitié et qu’on s’apitoie sur son sort. Non, il avait juste dit ça comme cela, simplement, presque comme si ce fut normal. Après tout, il avait toujours était habitué à cette vérité : ses parents l’avait abandonné et peut-être avaient-ils refait leur vie ailleurs. Cela ne le chagrinait pas – du moins presque pas. Comme dit plus haut, il était accoutumé à cette idée, bien qu’elle fût relativement triste et cruelle.
Mais alors qu’il refaisait vivre en son esprit quelques vieux souvenir, il se rendit compte que la réponse ne devait peut-être pas être franchement clair aux yeux de la dénommée Romane – en même temps, qui put comprendre, hm ?....

« Enfin, je veux dire que je ne sais pas vraiment où son mes parents donc, l’hypothèse comme quoi j’aurais peut-être des frères ou des sœurs n’est pas vraiment faussée ! » Reprit-il, presque en riant.

Oui, Akemi était d’un naturel des plus déconcertants…

« Vous travaillez dans quel domaine précisément? » Demanda une nouvelle fois la jeune femme, pointant du doigt la clef à molette.

Le tokyoïte se saisit alors de l’outil en fer, le faisant virevolter entre ses doigts habiles avant de le poser sur son épaule, le sourire aux lèvres. C’est qu’il en était fier de sa profession – mais aussi de son petit numéro. Même si ce n’était pas sa plus grand passion – le démembrement de personne vivante étant placé en haut de la liste…- il éprouvait toujours une grande joie quand on abordait ce sujet !

« Je suis plombier ! Certes ce n’est pas une profession des plus reconnues, mais ça me plait, et c’est le plus important je suppose ! Et vous ? Je me suis laissé dire que vous étiez taxi quand vous m’avez parlé de votre véhicule, tout à l’heure. Je me trompe ? »

Simple supposition, ce cher Masami n’étant même pas sûr des propos qu’il avançait. Néanmoins, cela aurait arrangé ses affaires si cette magnifique demoiselle avait exercé ce genre de métier…Après tout, les taxis avaient une certaine mémoire non ? En somme, son cerveau, en plus de son ravissant minois, aurait pu lui être très utile…

« Si c’est le cas, vous devez avoir une grande mémoire ! Comme ça doit être bien ! Personnellement, j’ai la mémoire d’un poisson rouge…Et encore, un pas très performent ! » Dit-il une nouvelle fois en riant.

En tout cas, cette jeune femme était la victime parfaite. D’après ses dires, elle n’avait aucune famille au Japon. A part son employeur et quelques amis, personne ne la chercherait donc vraiment… Cela laissera au moins le temps au jeune homme de faire disparaitre les morceaux qu’il ne désirait pas.
Mais encore un peu de patience, Akemi ! Bientôt, très bientôt, tu pourras avoir un nouveau cobaye….

[HJ: désolée pour l'attente et la médiocrité du post ;A;]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur










Geta ou clé à molette, lequel fait le plus mal?! Vide
MessageSujet: Re: Geta ou clé à molette, lequel fait le plus mal?!   Geta ou clé à molette, lequel fait le plus mal?! Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 

Geta ou clé à molette, lequel fait le plus mal?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Durarara!! Forum & RPG ::  :: 
Minami Ikebukuro Park
 :: Festival du Tanabata :: Romane De Luthès x Masami Akemi
-