AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tanabata ? Oh, well...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Launcher Of A Thousand Ships
Launcher Of A Thousand Ships


avatar

Messages : 54
Age : 32
Emploi : Décorateur d'intérieur ~
Localisation : Ikebukuro



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Tanabata ? Oh, well...   Lun 11 Juil - 20:13

Kyôhei se gratta le menton pensivement. Le tanabata - soit - mais pourquoi, au nom du ciel, fallait-il absolument s'y rendre en yukata ? Et le "parce que c'est plus sexy !" d'Erika ne comptait pas pour une réponse à ses yeux. Pas plus que le "parce que c'est la culture de notre pays" de Walker, qui, Kyôhei l'aurait parié, se moquait bien que ce soit effectivement dans la tradition : l'important étant que les filles en yukata étaient beaucoup plus moe que les autres.

Le seul qui avait paru à peu près sur la même longueur d'ondes que lui, c'était Togusa, mais même lui avait fini par capituler en disant "oh, ça peut être drôle après tout" après qu'Erika lui ait glissé à l'oreille qu'une rumeur courait comme quoi Hijiribe Ruri participerait au festival - et même si Kyôhei l'avait regardé avec insistance, pour bien lui faire comprendre l'étendue de sa trahison, Togusa l'avait superbement ignoré. L'enflure.

Il n'avait même pas prévu de venir à ce festival, à la base. Il avait encore du travail - un nouveau bar qui allait ouvrir sous peu, qu'il avait été chargé de décorer en suivant des instructions bien précises - et comme il était motivé, il aurait bien aimé terminer ce qu'il était en train de faire ce soir-là ; mais les trois autres de son quatuor avaient débarqué pour l'emmener avec eux, et comme d'habitude, il n'avait pas pu leur dire non.
Sa gentillesse lui jouerait des tours, un jour.

La question qui n'avait pas tardé à se poser, c'était : comment ça s'enfilait, un yukata ? C'était Erika qui en avait apporté pour lui et Togusa, parfaitement consciente du fait qu'ils ne devaient probablement pas posséder le leur, et elle les avait enfermés dans une chambre pour qu'ils s'habillent (avec peut-être des idées en tête, la connaissant, mais Kyôhei aurait préféré mourir plutôt que d'alimenter ses fantasmes de fujoshi). Et quand Kyôhei était sorti, elle avait poussé les hauts cris - soi-disant qu'il l'avait mis n'importe comment, et comment pouvait-il ignorer que le côté droit sur le côté gauche, c'était pour les défunts, il était japonais, quand même, non ?

Bref, elle avait corrigé sa tenue, et ils avaient tous finalement pris la direction du festival, où Erika leur avait expliqué le déroulement de la soirée : "vous tirez un ptit papier, vous rejoignez l'endroit qui vous est assigné, et vous passez la soirée avec la personne que vous y trouvez !" et elle avait paru en-chan-tée quand Walker avait dit "mais il risque d'y avoir des garçons avec des garçons, non ?". Kyôhei n'aurait pas été surpris si elle les avait emmenés là rien que pour ça.

A présent, il se trouvait devant l'urne, prêt à piocher, et se demandait sincèrement comment allait se dérouler la soirée. Togusa et Walker s'étaient déjà éclipsés après avoir tiré leur bout de papier, et il aurait bien voulu s'évader en douce et rentrer chez lui, mais Erika veillait au grain. Il plongea donc sa main dans les profondeurs de la boîte et en tira un petit papier, sur lequel un kanji était visible : 桜, sakura, la fleur de cerisier.

- Mais c'est pas la période des fleurs de cerisier...

Avec une bourrade agacée, Erika le poussa vers la carte, et il leva les yeux pour voir où se trouvait le point de rencontre "sakura". Il ne tarda pas à repérer l'endroit, et laissant là son amie fujoshi, il s'avança sur le chemin. Il était plutôt mal à l'aise dans son yukata, et c'était pas extraordinairement facile de marcher avec des geta, mais bon, c'était juste pour un soir, ça n'avait pas d'importance...

Précautionneusement, il traversa le parc, et arriva enfin à l'endroit qui lui était assigné ; quant à la personne qui était censée passer la soirée avec lui, elle brillait par son absence. Et si elle ne venait pas ? Et s'il attendait des heures ici comme un idiot ? Après tout, il y aurait forcément des papiers dans l'urne qui ne seraient pas tirés, et des gens qui finiraient tout seuls...

Non - pas lui. Si dans une demi-heure, une heure grand maximum, la personne n'était pas là, il s'en irait de là et irait faire son festival tout seul comme un grand.
Mais pour l'instant, il attendait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tanabata ? Oh, well...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Durarara!! Forum & RPG ::  :: 
Minami Ikebukuro Park
 :: Festival du Tanabata :: Oona Millers x Kyôhei Kadota
-