Partagez | 
 

 Hontoni gomenasai!! [PV: Shizuo Heiwajima]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Ikebukuro, c'est chez moi !
Ikebukuro, c'est chez moi !


avatar

Messages : 147
Age : 22
Emploi : Etudiente en Histoire et parfois pour arrondir les fins de mois Susano fait un peu de remplacement au lycée Raira
Localisation : Behind your back !!



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Hontoni gomenasai!! [PV: Shizuo Heiwajima]   Lun 4 Juil - 16:03


Peut-être fallait-il accuser l'ennui ou bien la pluie accablante, en ce mois e juillet, car ce sont ces derniers qui avaient procurer à la jeune Suzano une imperceptible envie de rechercher le confort de la salle noire. Habillée d'une gros imper' mais pourtant peu vêtue, en raison de la chaleur et de l'humidité ambiante, la blondinette slalomait entre les gouttes, courait dans les rues étrangement calme d'Ikebukuro à la recherche du dit cinéma.
Elle tourne dans une rue, fait marche arrière, gênée, après avoir réaliser son erreur avant de se diriger vers une grande place, vide de monde. Ses petits talons frappent le pavé dans un bruit cassant accompagné de petit "floc floc", le crachin vient fouetter son visage et lacérer les hauts buildings du quartier, alors, aussi rapidement qu'elle le peut la cadette des Sasaki s'approche de la grande enseigne flamboyante du lieu qu'elle recherche.
Le cinéma affichait de nombreux choix, les affiches, aussi attirantes les unes que les autres, étaient abondamment éclairé par des spot éblouissants, comme baignées de lumières. Alors, qu'allait faire notre étudiante en histoire? Allait-elle céder à une histoire d'amour passionnée? Ou bien allait-elle sauver le monde d'une terrible invasion extraterrestre? Non, rien de tout cela, la jeune femme opta donc pour une comédie romantique mettant en scène une talentueuse actrice, de ce qu'elle en avait lu dans ses magasines, et un charmant jeune homme qui semblait pulluler dans les nombreuses productions nippones ces temps-ci, cette personne n'était autre que le frère du pas moins connu Shizuo Heiwajima, et bien qu'on parlait de cette hercule dans toute la ville, la jeune Sasaki n'avait pas eu encore l'occasion de le voir à l'action.
Suzano, dont les boucles blondes dégoulinaient encore, entra d'un pas assuré dans les bâtiment, avec politesse et entrain, la jeune femme prit sa place, place qui lui parut un instant bien seule, elle n'aurais pas boudé une quelconque compagnie. L'étudiante, accablée par tant de solitude se permit un petit écart, et c'est avec un plaisir non dissimulé que la blondinette saisit un bon cône de popcorn tout en avançant vers la salle, la salle 15 ? Se demandait-elle tout bas avant de heurter avec une grâce incertaine un obstacle non-identifié. Le popcorn vola, cependant d'autres de ces friandises s'éparpillèrent au sol, bien plus que pour son pauvre sachet. Suzano écarquilla des yeux surpris et honteux vers la grande silhouette en constatant sa bêtise avant de se confondre en excuses.
Suzano tenta de rattraper le coup auprès du grand blond, lui proposant même de lui offrir un nouveau pot de cochonneries sucrées. Mais l'homme ne semblait pas d'humeur à écouter les propos déconstruits de la jeune femme et c'est piteusement que la jeune blonde regagna sa salle, toute troublée par le récent incident. Car il fallait l'avouer, bien que cet inconnu fut des plus excentrique, il était toujours douloureux pour une jeune femme de s'étaler pitoyablement devant un membre du sexe opposé, encore plus si ce dernier possédait un minimum de charme.

Après quelques minutes un monde fous s'était installé dans la salle et déjà notre jeune blonde désespérait; elle analysait donc le pourquoi du comment de sa solitude au cinéma, et surtout la raison pour laquelle son voisin de droite était une petite vieille qui avoisinait la soixantaines, et pourquoi le siège qui était à sa gauche était totalement vide...
Dépitée, Suzano regard avec un manque d'attention notable, fixa ses pupilles sur les publicités qui laissait au retardataires le temps de s'acheter leurs places. Alors que la jeune femme se plaignait silencieusement, une ombre se profila, cette dernière s'approchait dangereusement de la place vide à coté d'elle, avant que cette dernier ne réalise avec horreur qu'il ne s'agissait de l'homme qu'elle avait percuté plus tôt. La demoiselle s'enfonça avec honte dans le fond de son siège molletonnée, n'osant adresser un regard à l'inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Fondateur du forum
Fondateur du forum


avatar

Messages : 6124
Age : 30
Emploi : Agent de recouvrement
Localisation : Ikebukuro
Récompenses :



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Hontoni gomenasai!! [PV: Shizuo Heiwajima]   Lun 4 Juil - 19:44

{ J'adore l'image ♥ }

Il pleuvait des cordes aujourd'hui et Shizuo venait de terminer sa journée de travail. Tom venait de le laisser au coin d'un immeuble, le blondinet finissait de fumer tranquillement sa cigarette. Quelle journée banale. Il avait encore croisé tout un tas d'abrutis et rien de spécial ne s'était passé. Seule lueur de la journée, il n'avait pas entendu parler d'Izaya et ne l'avait pas croisé. Tant mieux.
Shizuo expira longuement, puis la cigarette serrée entre les dents, il enleva ses lunettes qui commençait à être trempées. Il adorait la pluie. Il adorait sentir les gouttes perler sur son visage, et surtout il aimait le fait que la pluie étouffe les bruits de la ville et l'odeur infâme qu'il sentait parfois.

Ce soir-là Shizuo avait prévu d'aller tranquillement au cinéma. Ce n'était pas un endroit dont il raffolait, il y avait bien trop de gens, trop de gens qui faisaient du bruit en mangeant, qui se plaignait, qui criait, pleurait... mais ce n'était pas non plus un endroit qu'il n'aimait pas. En effet le blondinet appréciait de se laisser porter par un film et il aimait également y aller pour voir son frère. Il devait reconnaitre que ce dernier jouait surtout dans des filles pour adolescentes en chaleur mais bon c'était son frère adoré et il n'aurait pas voulu manquer un de ces films. Cependant il y allait discrètement ; il évitait les avants-première, les sorties cinéma le premier jour en salle etc... Ce soir cela paraissait bien.
C'est pourquoi, une fois sa cigarette terminée Shizuo se dirigea vers le cinéma non loin de là.

Il arriva trempé dans le bâtiment, prit sa place rapidement et alla s'installer tranquillement dans son siège. Il s'aperçut rapidement que l'humidité dont il était imprégné le gênait fortement. Il décida donc de passer aux toilettes, rectifier le tir. Cependant en sortant de la salle, il fut heurté de plein fouet par une jeune femme avec quelques friandises à la main. Lors du choc plusieurs choses tombèrent malheureusement par terre. Shizuo releva rapidement la tête et vit que la jeune femme était très embarrassée. Il ne dit rien, il était très pressé d'aller se sécher et puis qu'est-ce qu'il aurait bien pu dire de toute manière ? 'Je suis désolée que vous me soyez rentrée dedans, je vais vous repayer à manger', non évidemment ce n'était pas bien le genre de la maison. Et même si la demoiselle était relativement charmante Shizuo se contenta de grommeler et continua son chemin jusqu'aux toilettes pendant que la jeune femme regagnait la salle. Arrivé aux toilettes, Shizuo enleva alors son veston et sécha rapidement sa chemise grâce à l'appareil pour sécher les mains. Être sous la pluie c'était jouissif, en ressortir et être trempé à l'intérieur, beaucoup moins.

Lorsqu'il ressortit des toilettes, Shizuo avait déjà presque oublié sa mésaventure. Il s'était concentré sur le fait d'être sec et espérait maintenant ne pas rater le début de la séance...
Lorsqu'il entra dans la salle il faisait déjà quasiment noir, les publicités étaient en train de passer. Le jeune homme marche alors calmement les mains dans les poches jusqu'à sa place. Il ne vit tout d'abord pas la jeune femme à sa droite. La jeune femme de tout à l'heure. Ce n'est qu'au moment ou il s'asseyait qu'il remarqua que celle-ci évitait soigneusement de le regarder. Shizuo prit un air surpris d'abord puis renfrogné. Pourvu qu'elle ne fasse pas trop de bruits maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://durarara-rpg.forumactif.com


Ikebukuro, c'est chez moi !
Ikebukuro, c'est chez moi !


avatar

Messages : 147
Age : 22
Emploi : Etudiente en Histoire et parfois pour arrondir les fins de mois Susano fait un peu de remplacement au lycée Raira
Localisation : Behind your back !!



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Hontoni gomenasai!! [PV: Shizuo Heiwajima]   Lun 4 Juil - 21:04

L'homme ne semblait pas broncher, il restait calmement à coté de la blondinette sans un mot, ce n'était pas sans compté le visage surpris qu'il avait tiré en voyant la miss catastrophe qui se trouvé à ses cotés, expression qu'elle ne put malheureusement pas voir, et dire qu'Izaya aurait tué pour ça...
Suzano échangeait quelque regard furtif vers son voisin sans trop osé s'attarder, que devait-elle faire? S'excuser? Il fallait alors faire vite, le film ne tarderais pas à commencer. Peut-être valait-il mieux se taire après tout ?...
La jeune fille plongea une main goulue dans son pot de popcorn en avalant quelques-uns par la même occasion. Alors que les lumière de la salle s'éteignait doucement la jeune étudiante se permit une description visuelle un peu plus poussé, une chevelure aussi excentrique que la sienne, un paquets de cigarette coincé dans la poche du gilet...Une tenue de barman...Tous ces indices la rapprochait un peu plus de la description du colosse d'Ikebukuro si seulement elle l'avait connu.
Quelques bandes-annonces passèrent avant que la cadette des Sasaki n'ose adresser la parole à l'inconnu.


-je suis désolée pour tout à l'heure..

Avait-elle dit bien calée au fond de son siège, osant à peine posé ses yeux l'individu qu'elle avait percuté. La demoiselle se gratta la nuque gênée. Elle saisit une nouvelle poignée de popcorn qu'elle enfourna tout en regardant les trailers des futurs films, tantôt attrayants, tantôt totalement inintéressants. Mais Suzano, pas tout à fait satisfaite de ses excuses tentant alors une approches suicidaire. Saisissant son sachet de friandise, elle le tendit à son voisin de gauches, discrètement sans être trop envahissante avant de demander à voix basse:

-Vous en voulez ?...Après tout je peux au moins me racheter avec ça ..

Encore une fois son coté bavarde ressurgissait, et c'est en repensant à sa phrase, juste après l'avoir énoncé, qu'elle remarqua à quel point son raisonnement était stupide! Pouvait-on vraiment se racheter avec un simple pot de popcorn ?.....Il fallait être naïve ou juste cruche pour penser ainsi, la jeune fille, embarrassée par ses paroles frappas discrètement la paume de sa main contre son front, décidément elle n'était pas très douée pour s'excuser. Sans vraiment attendre de réponse la jeune femme posa le pot entre les deux siège dans l'espace prévu à cet effet avant de tourner son attention, une nouvelle fois, vers l'écran de cinéma, toute honteuse de cette conversation stupide.
Passant sa main dans ses cheveux, afin de tirer cette masse doré et humide loin de son front, la jeune femme lisait consciencieusement les écriteau qui défilait alors que le film commencé, on pouvait y voir le nom des acteurs ainsi que celui de leur personnage, tout cela accompagné par une musique qui faisait fureur en ce moment. Alors, les prunelles bleutées de l'étudiante s'attardèrent sur la silhouette élancé de l'acteur qui était censé incarner « l'amoureux », c'était un « minet » comme disait sa mère, le souvenir de ce surnom lui arracha un petit sourire. Elle avait eu l'occasion de le voir jouer dans de nombreux films et il fallait bien avouer qu'elle appréciait beaucoup son jeu d'acteur si ce n'était son physique. Elle allait se pencher vers son voisin pour faire l'éloge de ce dernier, mais elle se ravisa bien vite, se rappelant le visage renfrogné que lui avait jeté l'inconnu quelques minutes avant. Mais alors qu'elle allait retirer son regard quelque chose vint la frapper! Ce n'était pas un objet matériel, mais une idée, les deux jeunes gens, entendez là l'acteur et son voisin de gauche, avaient quelques traits communs. Peut-être s'agissait-il de la même personne? Pourtant Suzano remarque vite que l'âge était différent et que trop de différences subsistaient entre ces deux personnes.
La plus jeune des sasaki posa alors une nouvelles fois son regard sur l'homme, se mordant la lèvre, rongé par une question qu'elle n'osait poser. Elle se tut finalement, pensant avoir halluciné.

Le film était intéressant, le scénario ne cassait pas trois pattes à un canard mais l'histoire était tout de même divertissante. Tour à tour on avait pu voir l'héroine tergiversé, hésiter, se ridiculiser -tien comme elle plus tôt!- avant de finalement assister à ce qui semblait être le premier rendez-vous amoureux. Suzano, toujours concentré sur cette idée de ressemblance, avait jeté son dévolu sur son voisin. D'ailleurs...Qu'est ce qu'un homme faisait ici ? Pas que ce genre de film n'était réservé qu'à la gente féminine mais enfin...La blonde secoua la tête chassant cette idée stupide, se fixant sur la scène, son visage s'illumina alors que le jeune homme allait faire sa déclaration et puis...et puis...Et puis rien! Quoi ? La salle était toujours plongée dans le noir mais l'image s'était soudainement coupé, sous les plaintes des spectateurs on pouvait entendre une annonce visant à excuser cette « brève interruption », on disait aussi que « tout allait revenir dans l'ordre incessamment sous peu ». Suzano soupira, croisa les bras et se cala au fond du siège. Ce n'était pas sa journée...
Alors, comme instinctif, son regard se posa sur l'homme qu'elle avait percuté, pourquoi ne pas profiter d'une telle situation pour parler.


-C'est pas de chance hein ?...

Un rire un peu gêné accompagna la phrase, rire gêné qui s'accentua dans l'absence d'une réponse. Sans ce soucié de cela la jeune femme enchaîna.

-Vous savez que vous ressemblez beaucoup au jeune homme du film ?

Suzano se gratta la nuque, cela devait sembler une approche minable, ça ressemblait presque à un flirt minable, prenant conscience de cette dernière éventualité la jeune fille écarquilla de grand yeux, ouvrant un peu ses bras

-Ah euh! N'allez pas croire que j'essaye de flirter hein! ...Enfin! Je ne veux pas dire que vous êtes laid ni pas à mon goût! Mais! Je....oubliez.

Dit-elle, blasée par ses propres paroles avant de se renfoncer dans son siège.

[Pour l'histoire de la coupure de film, ça m'est vraiment arrivé donc voila XD et ce sera mieux pour "parler" un peu XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Fondateur du forum
Fondateur du forum


avatar

Messages : 6124
Age : 30
Emploi : Agent de recouvrement
Localisation : Ikebukuro
Récompenses :



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Hontoni gomenasai!! [PV: Shizuo Heiwajima]   Lun 11 Juil - 13:37

-Je suis désolée pour tout à l'heure..

Shizuo avait oublié la jeune femme à côté de lui et était concentré... sur les bandes annonces. Surpris, il se contenta d'un grognement "Pas grave"... La jeune femme se remit en place et Shizuo en profita pour jeter un regard en biais. C'était pas souvent que les inconnus se faisaient la causette au cinéma, ce n'était pas forcément désagréable, restait à savoir ce qu'elle avait à dire. Il était suspicieux, pourvu qu'elle ne soit pas trop envahissante. Elle était plutôt mignonne et n'avait pas une voix criarde ou peu assurée, même si elle semblait gênée. Le blondinet ramena ses yeux vers l'écran. Bon.

-Vous en voulez ?...Après tout je peux au moins me racheter avec ça ..

Cette fois-ci, Shizuo se tourna en direction de la jeune femme. Elle lui tendait un sachet de pop-corn. Le jeune homme ouvrit de grands yeux, évidemment il adorait tout ce qui était sucré, les choses douces, il était comme les enfants, détestant tout ce qui était amer et adorant les sucreries. Il ne laissa rien paraître sur son visage mais la jeune femme venait de gagner un point. Cependant elle reposa le paquet et se fit silencieuse d'un coup. La grand blond ne savait pas s'il devait se servir ou non. Il grommela encore une fois un merci et osa prendre quelques friandises. Il ne s'en embarrassait jamais au cinéma mais c'était drôlement bon dis donc !

Avec un tout petit sourire en coin, Shizuo se rassit au fond de son siège, le film allait commencer. Il aimait voir s'afficher le nom de son frère sur l'écran et secrètement la personnalité de son frère à l'écran le faisait rire. La différence entre sa personnalité de tous les jours et les crétins qu'il pouvait jouer à l'écran n'avait pas de prix... Le blondinet regardait l'écran avec un certain éclat dans ces yeux, celui-ci était caché par ses lunettes et il affichait malgré tout un air renfrogné.
Son frère lui donnait envie de rire. C'était quelque chose de vraiment rare chez Shizuo : rire de bon cœur. Il lui arrivait de rire très fort comme un fou ou d'avoir un petit rire moqueur mais un rire franc c'était assez rare.
Le blondinet appréciait le film bien qu'il dégouline de niaiserie. Cela lui donnait envie de voir son frère et de lui parler...

Tout d'un coup l'écran devint tout noir. L'homme en tenue de barman fut d'abord surpris. Que se passait-il ? Des fois dans les films il y avait ce genre de choses, le héros se faisait assommer ou quoi donc l'écran devenait noir mais là en plein milieu d'une déclaration d'amour ?! Le blondinet afficha un air dépité. Il mettait visiblement beaucoup plus de temps que la plupart des gens pour comprendre. Ce n'est qu'après avoir vu les indications s'afficher sur l'écran telles que 'Veuillez patienter' que Shizuo comprit. Il grogna, tss, c'était la première fois qu'un truc pareil lui arrivait, qu'est-ce qu'il se passait dans la cabine de projection ?! Quelle bande d'incapable !

-C'est pas de chance hein ?...

Pas de chance ? Shizuo était outré, qu'est-ce que c'était que cette connerie ? Pourquoi on coupait le film de son frère en plein milieu ? Le blondinet commençait à perdre le contrôle de lui même, il avait envie d'attraper un employé de ce cinéma et de lui faire sa fête jusqu'à ce que celui-ci ait une bonne raison. Et comme pour lui il n'y avait aucune bonne raison qui puisse justifier cette coupure... Le colosse se leva, dents et points serrés. Il était près à perdre le contrôle de lui-même lorsqu'une voix féminine le ramena à la raison.

-Vous savez que vous ressemblez beaucoup au jeune homme du film ?

L'ainé des Heiwajima se retourna vers la voix. Ah oui c'était la demoiselle de tout à l'heure. Il avait oublié sa présence tant il était énervé, il n'avait même pas noté que c'était elle qui lui avait parlé deux secondes plus tôt. Celle-ci le regardait avec de grands yeux étonnés. Elle avait un petit air enfantin qui apaisa Shizuo. Il se rassit alors en soupirant. Oui pas de chance effectivement. La jeune personne à côté de lui ne s'arrêtait plus de parler :

-Ah euh! N'allez pas croire que j'essaye de flirter hein! ...Enfin! Je ne veux pas dire que vous êtes laid ni pas à mon goût! Mais! Je....oubliez.

Shizuo fronça les sourcils, qu'est-ce qu'elle racontait ? Ah oui elle lui avait posé une question. Il ressemblait au héros ? Ah...

-Kasuka est mon frère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://durarara-rpg.forumactif.com


Ikebukuro, c'est chez moi !
Ikebukuro, c'est chez moi !


avatar

Messages : 147
Age : 22
Emploi : Etudiente en Histoire et parfois pour arrondir les fins de mois Susano fait un peu de remplacement au lycée Raira
Localisation : Behind your back !!



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Hontoni gomenasai!! [PV: Shizuo Heiwajima]   Mar 12 Juil - 1:15

Il n'était pas très causant ce voisin se disait Suzano mais il n'était pas bien méchant non plus, il grommelait de temps en temps mais n'était pas si désagréable, et il fallait bien avouer que la jeune femme était assez bavarde, un peu trop par moment bien que cela parte d'un bon sentiment. Le grand blond c'était même hasardé à enfoncé une main timide dans le paquet de popcorn.
Mais lorsque vint l'incident de « l'écran noir » l'inconnu qu'avait renversé Suzano semblait bien moins serein, il ne fut pas effrayé mais quelque peu surprise par une telle réaction, certains avaient haussé la voix mais personne n'avait réagi ainsi. La blondinette leva des yeux interrogateur vers la grande silhouette, puis, semblant se calmer, l'individu se rassit au fond de son siège, une mine plus détendu collée au visage. Alors, perdant tout intérêt pour l'animation d'il y a peu, Suzano renfonça sa tête contre le rembourrage de son siège, pensant qu'il valait mieux laisser le jeune homme se calmer. Mais, sans songer recevoir une quelconque réponse, une voix roque se fit tout de même entendre à coté d'elle.


-Kasuka est mon frère.

La demoiselle tiqua en un petit jappement inaudible. Son frère? ça avait été lâché très simplement mais l'information était des plus farfelu? Il fallait qu'elle soit allé dans un cinéma d'Ikebukuro, à 18h16 précise, qu'elle choisisse un filme d'amour, qu'elle tamponne un homme décoloré et enfant que le film se coupe pour apprendre que son voisin n'était autre que le frère du personnage principal ? Cette réflexion saugrenue arracha un petit sourire amusé à la demoiselle, comme quoi, le monde était petit...
Tiens mais si il était son frère...Alors c'était lui le Shizuo dont tout le monde parlait ?...Il n'avait pas l'air si terrible, même si Suzano ne n'amuserais pas à aller le taquiner. La blondinette se permit de détailler un instant le jeune homme, comme pour réaliser qu'il s'agissait de la légende du quartier qu'elle avait bien sous les yeux. Les lèvre rosées de la demoiselle s'entrouvrirent avant d'articuler quelque paroles adressées à sa propre personne.


-Oh...alors c'est lui.

Pas de cris, pas de fuites, bien que Suzao fut impressionné par les exploits du personnage etne lui adressa qu'un simple sourire avant de se renfoncer dans son siège.


-Vous n'avez pas l'air d'aimer discuter, dit-elle en souriant, alors je vais tenter de me taire mais vous savez....Si vous aimez ça vous pouvez en reprendre!

Dit-elle tout en regardant le paquet de sucrerie habilement calé entre le deux siège, un sourire chaleureux et rieur, pas moqueur, rieur, dessiné sur le visage. Encore un peu de patience et le film reprenait son cour, on assistait au traditionnel baiser de préférence sous la pluie alors qu'ils venaient de traverser une période de pur trouble! Tout ce finit bien pour le petit couple mais moins pour le pot de popcorn qui fut engloutit...Musique de fin, on applaudit, les noms défile sur fond musical et les spectateurs quittent peu à peu la salle. Sasaki fait surement parti des derniers comme à son habitude, à vrai dire elle n'aime pas le remu-ménage que produit une foule tentant de s'échapper d'un espace confiné, c'est comme à la fac, elle ne supporte pas ça, toujours la dernière à sortir de classe. La blondinette saisit ton imperméable encore un peu humide qu'elle pressa contre son chemisier, attrapant de sa main libre le cadavre de carton qui avait servi à entreposer les délices sucré. Elle le broit entre ses petits doigts, se dirige vers le sortie en écrasant goulument les pieds de son voisin. Réalisant sa gaffe elle s'arrête net' tétanisé par sa bêtise.

-ça va vos pieds ?...

Elle tourne à peine le visage, gênée, vers le grand blond, c'est que les talons ça pouvait faire très mal...Jamais elle n'avait été aussi gourde, elle qui faisait pourtant toujours attention à ne pas paraître trop sotte, à ne pas bousculer les gens, surement l'orage.

[autant y aller jusqu'ou beau dans le coté gaudiche XD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Fondateur du forum
Fondateur du forum


avatar

Messages : 6124
Age : 30
Emploi : Agent de recouvrement
Localisation : Ikebukuro
Récompenses :



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Hontoni gomenasai!! [PV: Shizuo Heiwajima]   Ven 15 Juil - 13:46

Shizuo respirait encore assez fort, il s'était calmé mais le temps que tout redevienne normal dans sa tête - il était ailleurs et il n'avait même pas remarqué qu'il était en train de se faire détailler par la demoiselle à côté de lui. Il espérait que le film recommence bientôt, c'était tellement détestable d'interrompre un film en plein milieu ! Le blondinet marchait comme ça, c'était tout d'une traite. Bon il ne lisait pas énormément, voire pas du tout mais il lisait ou regardait un film, il détestait devoir faire autre chose entre temps. Encore plus mono-tache que la plupart des hommes en fait. Puis quand on écoute de la musique on s'arrête pas en plein milieu si ? Sinon où est le plaisir ? Le grand blond se remit en place dans son siège et croisa les bras.

-Oh...alors c'est lui.

L'ainé des Heiwajima n'arrivait pas à savoir si la jeune femme était déçue ou intimidée ou surprise ou bien si finalement elle s'en fichait juste. Leur échange était incroyablement formel. Avait-elle peur ? Le blondinet voyait qu'elle ne le regardait plus dans les yeux. Cela devait être sa réputation qui le précédait. Quelle merde.

-Vous n'avez pas l'air d'aimer discuter, dit-elle en souriant, alors je vais tenter de me taire mais vous savez....Si vous aimez ça vous pouvez en reprendre!

C'est vrai que Shizuo n'était pas du genre grand bavard mais bon là ça allait, il n'avait rien d'autre à faire et puis pour le moment elle parlait mais elle n'avait pas atteint le niveau de saturation du blond, et elle n'avait rien dit d'insultant. Bien que parler du frère de Shizuo pouvait s’avérer très risqué : c'était un terrain miné ! Un peu moins qu'Izaya mais miné quand même, mieux valait ne pas dire une connerie sur son frère. Mais elle s'en sortait bien. Malheureusement pour elle son voisin n'était pas du genre curieux ou intéressé par les autres, il écoutait certes et retenait parfois mais alors l'entendre poser une vraie question c'était autre chose ! Enfin il lui fit un petit sourire à peine notable, finalement elle n'avait pas si peur...
Peut-être allait-il dire quelque chose lorsque le film reprit. La fin fut très cliché mais Shizuo ne dit rien. En fait il s'était plutôt déconnecté du film à cause de cette stupide pause et il pensait à d'autres choses. Il se surprenait à observer le visage d'autres gens, chose qu'il ne faisait jamais en temps normal. Il se reprit et se reconcentra sur son propre frère. Le pauvre n'avait pas toujours des rôles faciles. A vrai dire il avait toujours le rôle du beau gosse de service, le gars bien taciturne. Ou parfois le gosse surexcité. Mais pour l'instant ce n'était pas du grand cinéma. Enfin il était quand même passé par toutes les époques, l'antiquité, il avait joué un spartiate, le futur, il avait joué un chevalier extraterrestre ou une connerie du genre, même la période de la conquête du nouveau monde, il avait bien évidemment joué le colon qui sympathise avec les sauvages. Bref il avait fait de tout mais il restait dans des films pour minettes quand même. Néanmoins Shizuo n'avait pas vraiment de genre de films au cinéma donc peu importait pour lui.

Lorsque le film se termina, le blondinet ne se pressa pas, il ne voulait pas se faire pousser, bousculer, rentrer dedans. Non merci. Il avait essayé une fois, il avait fini par exploser et foncer dans le tas comme un bourrin. On lui avait interdit l'accès à ce cinéma pour toujours... Dommage !
Enfin, il attendait que tout le monde sorte lorsque sa voisine passa devant lui. Alors qu'elle allait passer elle se tourna vers lui, paniquée :

-ça va vos pieds ?...


Shizuo la regarda un instant avant de réaliser qu'elle avait marché sur ses pieds. Ah. Non. Il n'avait rien senti en fait. C'était ça l'avantage d'être un colosse, il fallait vous rouler sur les pieds pour le sentir. D'autant que les chaussures de barman étaient assez épaisses, et la blondinette devait être un poids plume.

- Je n'ai pas senti, ça va.

( Héhé pas trop non plus :p
J'aimerais pas que Shizuo te balance à l'autre bout de la salle XD )


Dernière édition par Shizuo Heiwajima le Jeu 25 Aoû - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://durarara-rpg.forumactif.com


Ikebukuro, c'est chez moi !
Ikebukuro, c'est chez moi !


avatar

Messages : 147
Age : 22
Emploi : Etudiente en Histoire et parfois pour arrondir les fins de mois Susano fait un peu de remplacement au lycée Raira
Localisation : Behind your back !!



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Hontoni gomenasai!! [PV: Shizuo Heiwajima]   Ven 15 Juil - 16:35

[ t'en fais pas c'était the last, j'ai pas spécialement envi qu'elle se fasse démonter XD]

La salle noir se vidait peu à peu, les régisseur avaient abandonné leur posté ne laissant l'endroit que très peu éclairé, la demoiselle, elle, était toujours retournée vers son voisin dont elle avait malencontreusement et goulument écraser le pied mais le grand blond ne sembla pas s'en plaindre, à se demandait si il s'était même rendu compte de quoi que ce soit.

-Je n'ai pas senti, ça va.

La blondinette acquiesça, rassurée, c'est qu'elle n'avait pas envi de finir contre le mur d'en face, bien qu'elle doute qu'un homme soit capable de frapper une femme. Il n'en été pas capable hein? Devait-elle se dire pour se rassurer, mais voyant que son interlocuteur ne sourcillait pas Suzano reprit son chemin. Il était amusant de constater qu'à ikebukuro chaque être était parfaitement différent. Différent? Nan tous les habitant de ce quartier était même bien particuliers, et en pensant qu'elle avait croisé l'une de ces légendes dont tout le monde ne cesse de parler la jeune Sasaki en fut plus que satisfaite, elle qui était principalement venu ici pour se renseigner sur ces histoires qui pouvaient paraître à dormir débout vu de l'extérieur. Au fond, chacune de ses personnes d'Ikebukuro lui rappelait quelques personnage de la mythologie nippone, prenez par exemple, ce grand blond, dont le noms est sur toute les lèvres, ainsi que son comparse qu'il affronte toujours, et bien ces deux même personnes n'était pas sans rappelé à la demoiselle Rajin et Fujin, respectivement le dieu du tonnerre et du vent, leur histoire étaient un peu similaires, mis à part que ces deux là étaient jumeaux, mais entre ces divinités les combats éclataient souvent, Fujin étant jaloux de Rajin...à coup sur le colosse d'Ikebukuro devait être Rajin, le tonnerre, cela lui allait bien vu ce que l'on racontait de lui.
Et la demoiselle continuait d'avancer ainsi tout en réfléchissant, il y avait aussi.


-Kami-nari!

Dit elle tout en frappant du poing dans sa paume sans vraiment se rendre compte que cette pensée avait été énoncée tout haut. Le dieu du grondement-du-tonnerre, c'était lui pour sûr! Un peu amusé par cette pensée royalement banale et stupide la demoiselle sourit un peu, lâchant vulgairement son paquet de popcorn vide dans une poubelle toute proche avant de saisir sont imper humide entre ses mains et de pousser la porte de sortie. La blondinette resta un instant bête devant les trombes d'eau au dehors. Sous cette marée on ne voyait pas grand chose, la demoiselle tenta tout de même une approche, ni une ni deux elle vice sa capuche sur sa tête et se hasarde à se trempée un peu. Mauvaise idée, retour à la case départ, là bas c'est comme être sous une douche, mieux vaut abandonner et attendre que la pluie se calme, et puis il serait stupide d'aller attraper froid alors que les examens arrivent bientôt! Se ressaisissant dans la minute la jeune femme se poste tranquillement contre un mur de l'enceinte baissant sa capuche sur ses épaules. Ses boucles, à nouveau trempées, ruisselait lui arrachant un petit frisson, mais la demoiselle restait calme, sage à regarder la pluie, comme un enfant devant sa fenêtre attendant allègrement que la pluie cesse pour pouvoir reprendre ses jeux, mais aucun cas Suzano ne souhaitait voir cette tempête s'arrêtait même si il fallait bien rentrer un jour chez soit. A vrai dire la blonde avait toujours aimait la pluie, surtout quand elles sont révérencielles, ça à quelque chose d'apaisant et d'étrangement harmonieux, cette passion pour le crachin et tout ce qui ressemble de près ou de loin à de l'eau tombant du ciel, devait surement être dû à son nom, et oui quand on est l'éponyme humain du dieu des tempêtes et de la foudre ça a plutôt tendance à influer sur notre façon d'être même si Suzano rejetait totalement cette hypothèse.
Un grand coup de tonnerre fendit le ciel d'Ikebukuro, et alors quel le bruit arracha des sursaut et des palpitation à bon nombre de personne, Suzano, elle, restait calme et impassible, un petit sourire réjouit se dessinait même sur son visage. Comment pouvait-on détester ces couleurs incroyables qui perçaient le ciel, en une multitude de branches bruyantes? Suzano-o donnait de la voix aujourd'hui et ce n'était pas pour déplaire à la jeune Sasaki.
Rattrapée par le temps la demoiselle fixa la lumière qui émanait de l'écran de son portable, l'heure était correcte, il n'y avait pas de quoi s'inquiéter, la blondinette pouvait encore profitait du spectacle sans trop s'en faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Fondateur du forum
Fondateur du forum


avatar

Messages : 6124
Age : 30
Emploi : Agent de recouvrement
Localisation : Ikebukuro
Récompenses :



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Hontoni gomenasai!! [PV: Shizuo Heiwajima]   Jeu 25 Aoû - 12:13

Suite à sa gaffe, la petite blonde acquiesça rapidement puis se dirigea vers la sortie de la salle. Alors qu'elle sortait de la salle, une question traversa l'esprit de Shizuo, comment s'appelait-elle ? Question toute simple mais qui venait déranger le grand blond. Après tout il lui arrivait également d'avoir ses moments de sociabilisation. Il se demandait qui elle était, pourquoi avait-elle des cheveux blonds elle aussi ? Pour lui il ne s'agissait pas de sa vraie couleur, mais elle ? Cela semblait plutôt naturel... Le blondinet chassa toutes ses pensées en se levant et sortit de la salle, puis du cinéma.

Des trombes d'eau avaient commencé à tomber. Shizuo jura intérieurement. Il avait complètement oublié son parapluie. Bon tant pis. Il lui faudrait alors attendre. Le colosse se posa tranquillement contre le mur. Il vit alors la jeune femme de tout à l'heure, avec son ciré, elle tenta une brève sortie sous la flotte et revint ni une ni deux. Elle se rapprocha du bâtiment et se posa contre le mur. Effectivement vu le temps il comprenait qu'elle ne rentre pas de suite. Le blondinet leva les yeux vers le ciel. Encore plus gris que d'habitude. Le pluie rafraichissait un peu l'atmosphère d'Ikebukuro. Le quartier était habituellement empreint d'un air lourd et assez chaud ; Shizuo aimait donc beaucoup la pluie. Il ne sentait plus aucune odeur désagréable, seule celle de la pluie prédominait. Les bruits étaient toujours présents mais étouffés... L'homme en tenue de barman alluma une cigarette ; il était encore assez éloigné de la jeune femme aux cheveux blonds. Il observait la chute de l'eau sur ses boucles blondes. Elle était très jolie il n'y avait pas à dire. Shizuo expira la fumée de sa cigarette, il regardait les gens partir en taxi. Quelle bande de bourges, ils allaient sans doute à une centaine de mètres de là, mais parce qu'il pleuvait, le taxi était de rigueur. Enfin tant mieux pour les chauffeurs de taxi. Shizuo ne supportait pas bien le taxi, il se retrouvait toujours avec des gens qui parlait trop. Comme les coiffeurs, les chauffeurs de taxi étaient né avec le gène de la parlotte. Enfin... Le blondinet regardait les amoureux partir deux par deux, l'homme tenait le parapluie pour sa dame. Il y avait aussi des familles, le père et la mère se partageaient la tache de protection des mômes. La scène fit sourire le garçon. Il regarda de nouveau en direction de son amie aux pop-corn, elle ne semblait elle pas accompagnée. La pluie ruisselait toujours sur son visage. Le jeune homme sentait qu'il fallait l'aider. Il était toujours ainsi, quand il voyait un gosse pleurer, une fille seule qui avait l'air mal en point, son instinct lui criait de faire quelque chose. Et comme il avait envie que son instinct arrête de crier ce genre de conneries, il s’exécutait.

Le blondinet tourna la tête un instant et vit passer un vendeur ambulant, ce dernier vendait entre autres des parapluies. Il tombait à pic. Shizuo fut alors pris d'une idée saugrenue. Il s'avança vers le jeune vendeur et lui demanda un parapluie. Le plus simple possible, noir mais grand.Celui-ci, tremblant comme une feuille d'avoir reconnu le jeune Heiwajima, lui donna sans même lui demander d'argent. Shizuo étonné, voulu insister pour payer mais le vendeur le supplia de l'épargner. Haussant le sourcil, le blondinet partit alors sans payer et retourna contre le mur. Il s'avança vers la jeune demoiselle et arrivé à sa hauteur, il ouvrit le parapluie.

- Vous n'en avez pas, on dirait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://durarara-rpg.forumactif.com


Ikebukuro, c'est chez moi !
Ikebukuro, c'est chez moi !


avatar

Messages : 147
Age : 22
Emploi : Etudiente en Histoire et parfois pour arrondir les fins de mois Susano fait un peu de remplacement au lycée Raira
Localisation : Behind your back !!



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Hontoni gomenasai!! [PV: Shizuo Heiwajima]   Ven 26 Aoû - 16:33

La pluie ne cessait de tomber, mais c'était un vrai plaisir pour les yeux, voir toutes ces petites perles tomber les une après les autres, dans un bruit des plus reposant, il n'y avait rien de mieux! Et puis cette lumière pâle était tout à fait apaisante, loin de l'agression du soleil et de la chaleur! Pas que Suzano détestait les éclairci, non, elle n'était jamais contre un peu de beau temps, juste que la pluie la calmait et la rendait même mélancolique.
Et puis un peu de fraicheur calmait les esprit aussi! Il n'y avait qu'à voir, pour le moment ce cher Heiwajima qui était pourtant connu pour être un homme violent s'était parfaitement maitrisé, la blondinette commençait sévèrement à douter de ces rumeurs, elle qui avait été attiré à Ikebukuro par ces dernières...
Suzano haussa les épaules, pas plus gênée que ça finalement. Et puis en même temps...Un homme qui soulève de distributeur, un autre qui en plus d'être une raclure totale est un grand psychopathe, un vendeur de sushi, noir, russe immigré au japon et qui mettrait de l'homme dans ses sushis, une motarde sans tête...C'était un peu gros, mais la jeune Sasaki se plaisait à croire à ces histoires!
L'étudiante tourna la tête de chaque coté, d'ailleurs où était ce colosse? Il n'était pas sorti de la salle?Peut-être avait-il fuis discrètement sa voisine bruyante et godiche, Suzano n'en doutait pas, elle c'était faite remarqué et pas de la meilleure des façon. Tant pis c'était fait, et Suza n'allait pas s'arrêter sur cette brève rencontre.

Un grand éclair frappa le bitume deux block plus loin, arrachant un cri de stupeur à certaine demoiselle mais leur charmant petits amis s'empresser de les consoler. Cette vision arracha un petit rire amusé à Suzano, oui bon elle les enviait il fallait bien le dire, mais une peur si enfantine l'amusait, comment pouvait-on ne pas admirer cette force de la nature? Elle aller encore une fois trop loin dans le cheminement de ses pensées inutiles.
La demoiselle passa la main dans ses boucles trempées avant de lâcher un petit sourire. C'était bien beau la pluie mais il fallait bien que ça s'arrête! Encore une fois suzano se hasarda à mettre le nez dehors mais la rasade qu'elle se prit sur le pif la poussa à se retrancher contre le bâtiment une nouvelle fois! C'est quelle commençait à geler aussi la jeune Suzano. La demoiselle frottait ses main sur ses pauvre bras rafraichis, tentant en vain de se réchauffer. Alors pour s'abriter du froid elle enfonça sa tête dans son imper', les pingouin faisait ça alors pourquoi pas?.. Pensée ridicule, on rembobine et on arrête de ce transformer en petite créature du pôle.


« plaf »

Qu'est ce que c'est ce bruit? On dirait une voile qui s'ouvre? Suzano réfléchis deux seconde, pas de chance pour qu'une voile prenne le vent ici, un parapluie? Surement.

« Vous n'en avez pas, on dirait ? »

La demoiselle se retourne vers le bon samaritain et reconnaît en la personne du grand blond la pauvre erre qu'elle à martyrisait- malgré elle- dans le cinéma. La jeune femme dévisagea un instant le grand blond. Vraiment il l'aider? Il n'était aps rancunier, tant mieux pour elle! Suzano fut même touché par cette charmante attention, au point de ce pencher en une respectueuse courbette.

« Merci heiwajima-san. »

La demoiselle se releva rapidement coinçant l'une de ses boucle derrière son oreille adressant un sourire un peu intimidé à son « sauveur », c'est qu'il était impressionnant, mais il semblait faire preuve d'une gentillesse et d'une douceur qui surpassait sa force des rumeurs.
Comme quoi il y avait encore des hommes biens! De file en aiguille les deux jeunes gens esquissèrent quelques pas dans les rue à présent vide d'Ikebukuro. La jeune femme n'oser pas vraiment parler, elle avait surement utilisait tout son temps de parole disponible pour le grand blond qui ne semblait pas vraiment enclin à la parlotte. Néanmoins Suzano se hasarda à esquisser quelques mots.


« J'espère que je ne vous fais pas faire un détour trop important.. »

La demoiselle se gratta la nuque un peu gênée. Après tout il l'avait gentiment escorté à l'abri d la pluie et en plus de ça elle le faisait marcher jusqu'à chez elle. Ses petits talons cliquetaient une nouvelle fois contre le sol humide venant ponctuer chacun de leurs pas.

« Et je suis..vraiment vraiment désolée pour tout à l'heure »

La demoiselle ce contentait de brèves phrases auxquelles elle n'attendaient pas vraiment de questions, et bien qu'elle soit curieuse, elle ne voulait en rien forcer l'inconnu à bavasser, elle savait bien qu'il y avait des personnes plus bavarde que d'autre, et c'était habitué au silence de son appartement. Et même si s'excuser pitoyablement ne résolvait rien, la blondinette ressentait ce besoin stupide de s'excuser autant de fois qu'il le fallait pour qu'elle se lasse elle même.
Sans plus se préoccuper de ces pensées la demoiselle de plaqua un peu plus sous le parapluie tout en veillant à ne pas incommoder son compagnon de route. Et les claquement reprenez de plus belle, alors que les quelques flaque dans lesquelles s'aventurer la demoiselle venaient éclabousser ses chevilles.
La demoiselle prit une nouvelle fois un peu plus de temps afin de décrire le grand blond. Bah à part sa tailles imposantes et son regard caché derrière des lunettes il n'y avait rien de bien inquiétant chez lui, il semblait même...Gentil. Enfin de ce que Suzano pouvait en voir. Il ne lui semblait pas aussi sanguin qu'on le disait et pas non plus très violent. Et bien qu'elle fut, et resté encore un peu impressionné par le personnage, la blondinette semblait s'être détendu et ne craignais plus de recevoir un quelconque coup à chaque minute qui se déroulait. Pour plus de conversation, la demoiselle se contentait de simple indication comme « c'est par là! » « il faut tourner ici », rien de bien folichon en somme. La jeune femme bifurqua dans une rue tout en adressant le plus polis des sourires à l'hmme qui l'accompagnait.


« Vous voulez montez boire quelque chose? »

La blondinette c'était dit « allez pourquoi pas! » et puis elle pouvait bien faire ça, lui qui avait eu la gentillesse de l'amener jusqu'ici. Après libre à lui d'accepter, il pouvait bien faire ce qu'il voulait, mais si la perspective de se réchauffer avec un bon thé ou un café enchantée la jeune femme ça ne devait pas être bien différent pour le grand blond, non?
L'étudiante farfouilla un instant dans son sac, happée par le bruit incessant du métal qui cogne, mais les maudites clés semblaient s'être enfoncé au plus profond de l'abîme de ce sac féminin. Une fois la besogne accomplie, Suzano se retourna vers son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Fondateur du forum
Fondateur du forum


avatar

Messages : 6124
Age : 30
Emploi : Agent de recouvrement
Localisation : Ikebukuro
Récompenses :



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Hontoni gomenasai!! [PV: Shizuo Heiwajima]   Lun 29 Aoû - 17:34

« Merci heiwajima-san. »

La demoiselle effectua une rapide petite courbette qui fit rougir Shizuo. Il passait sa main derrière sa tête. Ce n'était pas souvent qu'une femme lui faisait une courbette, ce n'était pas souvent qu'on lui faisait une courbette tout court. D'autant plus qu'elle semblait avoir son âge et était plutôt mignonne. Elle remit délicatement une de ses mèches en place, Shizuo détourna le regard et murmura.

« Ce n'est rien... »

Les deux jeunes gens se mirent en chemin, Shizuo suivait doucement la jeune femme sous la pluie. Un petit silence s'installa, seules les gouttes résonnaient sur le parapluie du blondinet.Le silence n'était pas vraiment gênant, plutôt un peu forcé entre deux personnes qui ne se connaissent pas. D'ailleurs maintenant qu'il y pensait il ne savait pas comment elle s'appelait, et donc encore moins où elle habitait. Il aurait surement été temps de lui demander. Shizuo s'apprêtait à le faire mais la jeune femme prit la parole en premier.

« J'espère que je ne vous fais pas faire un détour trop important.. »

Shizuo regarda la jeune femme un instant sans rien dire puis haussa les épaules avec un demi-sourire. Il ne manquait pas vraiment de temps et puis elle ne pouvait pas non plus habiter à trois kilomètres pour être venue à pied, surtout... en talons. Le colosse nota que la jeune femme portait de jolies chaussures à talons. Il n'avait même pas remarqué cela quand elle lui avait marché dessus tout à l'heure. Mais est-ce que c'était pratique pour elle ? Un grand mystère pour les garçons que ces chaussures à talons... Shizuo releva la tête, son interlocutrice s'adressait de nouveau à lui.

« Et je suis..vraiment vraiment désolée pour tout à l'heure »

Le blondinet se contenta d'un signe de la main.

« Y'a pas de quoi. »

Shizuo remit ses lunettes en place, décidément elle s'excuse tout le temps, pensa-t-il. Le jeune Heiwajima eut une pensée pour le rumeurs à son sujet, elle devait certainement avoir peur de lui ? Cela expliquerait son attitude au cinéma et ses excuses répétées. Le blondinet soupira intérieurement. Elle avait certainement raison d'avoir un peu peur. ; en général Shizuo évitait de se mêler aux autres, il savait qu'il était capable de faire du mal rapidement et cela l'empêchait d'être trop proches des gens. Il se contentait de errer un peu en ville et de rester à une distance raisonnable des autres. Quelques personnes comme Celty, Tom ou Kasuka faisait exception à cette règle, c'étaient les seuls contre lesquels il ne s'énervait pas vraiment et encore ! Cependant parfois, comme aujourd'hui, il se sentait obligé ou se sentait attiré par certaines personnes. Lui non plus n'aimait pas être seul finalement. Peut-être s'était-il trouvé une amie pour aller au cinéma aujourd'hui ? Shizuo détaillait d'ailleurs sa nouvelle amie, il avait déjà oublié la question qu'il souhaitait lui poser précédemment à propos de son nom et se laissait guider par la jeune femme tout en cogitant ardemment.
'Par ici, par là!' Shizuo connaissait assez bien Ikebukuro pour savoir où il était mais il ne savait jamais où il allait c'était assez étrange pour lui. De plus sa compagne se rapprochait de lui de façon notable pour échapper à la pluie et l'ensemble donnait l'impression à Shizuo d'être en couple. Ce dernier garda le silence jusqu'à l'arrivée à la bonne adresse. Une fois arrivés, le jeune homme eut droit à un grand sourire de sa protegée.

« Vous voulez montez boire quelque chose? »

Le grand blond eut un moment de surprise, il leva le sourcil. Lui ? L'impression d'avoir une conversation normale avec une personne de son âge du sexe opposé lui était très étrange. La situation avait réussie à ne pas dégénérer. Personne n'était venu les emmerder pour le moment, c'était presque trop parfait et maintenant elle l'invitait comme pour le remercier ?

« Hm... »

A vrai dire ce n'était pas l'envie qui manquait à Shizuo, il ne savait juste pas comment accepter. Il doutait également de sa capacité à se poser tranquillement pour boire un thé ou autre. L'homme en tenue de barman se surpris à contempler l'encadrement de la porte en quête d'une réponse. Il lui arrivait de passer chez Shinra et Celty pour boire un coup, ou de se poser au bar à sushi avec Kyohei mais avec une inconnue. Il se posa un instant, hésitant. Pourvu que je ne casse rien et que cela continue de se passer normalement. La normalité n'était plus une habitude pour Shizuo depuis un moment alors il ne savait comment agir. Il releva la tête puis décida que la réponse la plus classique serait sans doute suffisante.

« Ah oui. Mademoiselle.. ? »

Oui quand même, il était temps pour le grand blond d'apprendre le nom de sa jeune amie.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://durarara-rpg.forumactif.com


Ikebukuro, c'est chez moi !
Ikebukuro, c'est chez moi !


avatar

Messages : 147
Age : 22
Emploi : Etudiente en Histoire et parfois pour arrondir les fins de mois Susano fait un peu de remplacement au lycée Raira
Localisation : Behind your back !!



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Hontoni gomenasai!! [PV: Shizuo Heiwajima]   Lun 29 Aoû - 20:40

Le jeune homme ne semblait pas se départir de son calme naturel, et si cette attitude froide avait impressionné et même mise mal à l'aise la demoiselle, ce tempérament calme, ou du moins pour l'instant, l'amusait. Il n'y avait rien de méchant à dire que cela était « drôle » ou « divertissant » juste que ça lui changeait des excité de son école d'histoire. Et puis malgré les rumeurs ce n'était pas un mauvais bougre, il était même plutôt bien éduqué et patient. Après tout il ne lui avait encore rien jeté dessus, il ne l'avait pas non plus expédié dans le décors et pour ça elle lui en était redevable!

La jeune fille fit tourner plusieurs fois le trousseau de clé dans sa main, c'est que le grand blond semblait envisager la proposition avec attention. Quelque chose sembler le perturber. Suzano avait-elle fait une ultime bourde? C'était maintenant à son tour de se préoccuper de la réflexion de son invité. Elle espérait que la proposition ne soit pas mal venu ou quoi que ce soit d'autre.
Le blond releva alors son visage vers la demoiselle, Suzano arborait une petite mine intriguée, c'était oui? Ou non?


« Ah oui. Mademoiselle.. ? »

L'étudiante se réjouit d'une telle réponse, après tout elle n'avait pas la chance d'avoir de la visite tous les jours et le vide de son appartement commençait à la rendre chèvre! Elle avait bien choisi d'être seul dans chez elle mais parfois il lui manquait un peu d'ambiance, peut-être qu'elle chercherait d'ici peu des colocataires...Mouais.
Cependant il fallait répondre à la question posé, sans plus jouer les têtes en l'air!


« Sasaki, Sasaki Suzano »

La demoiselle le gratifia d'un petit sourire poli, avant de se retourner vers la lourde porte d'entrée. La blondinette tapota quelque chiffre sur le cadrant avant de pouvoir finalement rentrer, invitant Shizuo à la suivre, puis direction l'escalier! Car oui l'ascenseur était un luxe que la demoiselle ne pouvait s'offrir...Ses petits talons maltraitaient une nouvelles fois le sol, les cliquetis se rependaient doucement dans toute la cage d'escalier. Interpellé par le bruit, un des petits vieux qui peuplait l'endroit jeta un coup d'oeil discret à sa voisine, il semblait surpris.

« Sasaki-chan! »

Le vieil homme salua les deux jeunes gens.

« vous nous ramenez enfin un jeune homme? »

La blondinette rit un instant tout en continuant à gravir les étages, c'était à la fois drôle et embarrassant. Sans se décomposer totalement la demoiselle prit cependant le temps de s'expliquer correctement avec son voisin. Le colosse d'Ikebukuro devait se croire chez les fous.
Suzano jeta un petit coup d'oeil à l'ainé des Heiwajima en guise d'excuse.


« C'est là! »

Clef en main, la jeune Sasaki ouvrit d'un tour de ce petit objet métallique sa porte. Sans oublier la politesse la demoiselle invita le grand blond à poser un pied dans l'appartement. Sans oublier de retirer ses chaussures la demoiselle quitta ensuite son ciré, posant ce dernier un peu grossièrement sur une chaise.

« Faites comme chez vous! »

La jeune femme sourit gracieusement à son invité. C'est pas tous les jours qu'on recevait une légende dans son salon après tout! Et puis en plus le frère d'un acteur, et bien qu'ils durent parents Sasaki ne trouvait pas de réel point commun, physiquement parlant, mais elle ne pouvait pas le nier chacun de ces frères avaient leur charme!
Alors vint la question fatidique alors que Suzano enjoignait son invité à se caler près du kotetsu.


« Thé ou café? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Fondateur du forum
Fondateur du forum


avatar

Messages : 6124
Age : 30
Emploi : Agent de recouvrement
Localisation : Ikebukuro
Récompenses :



Feuille de personnage
RP en cours :
Relations:

MessageSujet: Re: Hontoni gomenasai!! [PV: Shizuo Heiwajima]   Sam 15 Oct - 14:08

« Sasaki, Sasaki Suzano »

Alors c'était donc ça. La jeune femme offrit un sourire à Shizuo puis se retourna pour ouvrir enfin la porte. Shizuo voulut lui rendre son sourire mais il restait pour le moment concentré sur son nom, c'était quelque chose avec lequel il avait du mal. Le prénom Sasaki ne lui évoquait pas vraiment de souvenirs joyeux pour le moment. Sadako Sasaki ou encore la marque de voiture ou ce catcheur ? Le blondinet esquissa un demi-sourire, il trouvait ses propres pensées ridicules.
La porte s'ouvrit et les deux jeunes gens entrèrent dans l'immeuble, enfin à l'abri de la pluie. Ils ne s'éternisèrent pas et Sasaki prit rapidement les escaliers. Les mains dans les poches et encore silencieux, Shizuo la suivit. Il parait qu'il est en général mieux pour un garçon de passer devant à la montée des escaliers et derrière en descente. Malheureusement, Shizuo n'était pas très au courant de ce genre de code...
Seuls les bruits de pas des deux nouveaux amis retentissaient dans l'escalier, lorsqu'un voisin de la jeune femme fit irruption dans la cage d'escalier :

« Sasaki-chan!
Vous nous ramenez enfin un jeune homme?
»

Shizuo s'était arrêté de monter les marches, il pensait que son hôte allait s'expliquer avec son voisin. Néanmoins celle-ci continua de gravir les marches. Elle fournissait quelques explications à son voisin en même temps. Shizuo ne se sentait pas vraiment concerné par la conversation alors il reprit sa marche lui aussi, sans se laisser distraire. Il regardait le dos de Sasaki pendant qu'elle montait et écoutait d'une oreille distraite la conversation. Ce n'était pas dans ses habitudes de faire la causette aux gens dans le même bâtiment que lui, mais pourquoi pas après tout ?
Le blondinet vit sa charmante amie le regarder d'un air à la fois complice et désolé. Shizuo haussa le sourcil, pourquoi lui jetait elle ce regard ?
Il n'eut pas de réponse puisque la demoiselle s'immobilisa un bref moment après. Elle se retourna vers son invité et lui dit :

« C'est là! »

Les deux jeunes gens se trouvaient face à la porte. Sasaki ne tarda pas à l'ouvrir sous le regard attentif de Shizuo. Ses yeux parcouraient la porte et la jeune femme attentivement. Il était toujours intrigué par de nouveaux lieux. On aurait pu penser que l'homme le plus fort d'Ikebukuro ne s’embarrassait pas d'observations inutiles mais ce n'était pas le cas. Il n'avait pas énormément de mémoire mais il était toujours attentif malgré tout... Finalement la porte s'ouvrit et la demoiselle l'invita à franchir la porte. Une douce odeur lui parvint alors. Il se trouvait bien dans un appartement féminin pas de doute, tout était finement décoré et surtout l'air de la pièce était respirable. Les deux amis avancèrent jusqu'à arriver dans le salon.

« Faites comme chez vous! » lui dit Sasaki.

Le grand blond resta un instant perdu en plein milieu du salon de la demoiselle, il observait les murs et chaque objet présent dans la pièce. C'était une pièce très rassurante et personnalisée, cela lui plaisait. Il ne vit pas le magnifique sourire que fit Sasaki mais l'entendit tout de même lui proposer à boire.

« Thé ou café? »

Il releva la tête, hésitant. Il était un peu embarrassé par la question de son hôte. En réalité il haïssait le café, il s'agissait d'un goût bien trop amer pour lui et si l'odeur ne lui était pas désagréable, le goût lui donnait simplement envie de tout recracher. Pour ce qui était du thé, il ne détestait pas mais il n'aimait pas non plus particulièrement cette boisson. Non, habituellement il aimait boire du lait mais évidemment ce n'est pas souvent qu'on propose à un adulte un verre de lait. De plus Shizuo ne voulait pas embarrasser son hôte si jamais elle n'en avait pas. Il se contenta donc de décliner l'offre.

« Désolé je n'aime pas vraiment le café ou le thé. »

Shizuo sortit ses mains de ses poches et fit un demi-sourire à la blondinette. Elle ne pouvait pas savoir.

Il avait été, dans le même temps, invité à s'asseoir, ce qu'il fit. Il se sentait en même temps très bien et un peu mal à l'aise. Il avait le sentiment qu'il allait beaucoup aimer son hôte, elle était après tout très gentille. Mais il n'était pas franchement habitué à être invité chez des amis. En général on avait tellement peur qu'il casse tout... Des fois même Simon lui interdisait l'accès au restaurant quand il le sentait trop tendu.
Le blondinet décida alors de détendre l'atmosphère :

« On peut se tutoyer au fait ! » dit-il dans un sourire.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://durarara-rpg.forumactif.com










MessageSujet: Re: Hontoni gomenasai!! [PV: Shizuo Heiwajima]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hontoni gomenasai!! [PV: Shizuo Heiwajima]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Durarara!! Forum & RPG ::  :: 
Rues d'Ikebukuro
-